C’est connu depuis ce jeudi soir, la justice américaine a ordonné jeudi la fermeture du site Megaupload.com, plateforme emblématique et controversée du téléchargement direct sur internet, accusé de violation des droits d’auteur. Etienne Wéry, avocat spécialisé dans les nouvelles technologies, nous a livré son sentiment sur cette affaire.

Quelle est votre réaction par rapport à la fermeture du site MegaUpload par les autorités américaines ?

“Je pense que c’est un très joli coup dans le sens où ce site représentait pas moins de 4% du trafic mondial de l’Internet. Ce site devait de toute évidence être fermé”

En quoi MegaUpload a-t-il enfreint les lois sur le copyright ?

“Tout simplement parce qu’il permettait la rediffusion d’oeuvres (films, musiques, etc.) protégées par la loi et ce, sans l’accord des ayants droit (les producteurs, les auteurs et les autres)”.

Nous savons que MegaUpload fait l’objet d’enquêtes depuis déjà un long moment. Pensez-vous que sa fermeture pourrait-elle avoir un lien avec la course à la présidence américaine ?

“Selon moi, le timing de la fermeture de ce site n’est certainement pas innocent. C’est en effet un excellent moyen pour Obama d’envoyer un signal très fort. Un signal aux citoyens qui tombe à pleinement pic puisque vous savez qu’aux Etats-Unis, pour l’instant, il y a un grand débat sur les lois SOPA et PIPA qui sont censées durcir considérablement la répression du piratage. Vous savez qu’Obama est opposé à ces lois mais en procédant ainsi, il envoie en quelques sortes un message pour dire “attention, je suis opposé à ces deux législations mais je ne suis pas inactif”.

Est-ce compliqué d’ordonner la fermeture d’un tel site ?

“De toute évidence, cela a du prendre beaucoup de temps et cela n’a certainement pas été facile. Il s’agissait ici de pouvoir coopérer également avec d’autres pays, notamment, avec la Chine. Et lorsqu’on est amené à devoir coopérer avec ce type de pays, cela n’a pas du s’avérer très aisé. Heureusement, il existe des lois et des outils juridiques qui permettent aux pays du monde entier de coopérer pour lutter contre un ennemi mondial. Des outils qui sont mis en place pour lutter contre le terrorisme et également pour le piratage sur Internet.

Après MegaUpload, y-a-t-il un risque pour les plus petits sites de partages de fichiers ?

“En lançant un tel pavé dans la mare, c’est évident qu’il y aura dans répliques pour les plus petits sites. Cela dit, ce n’est pas demain la veille que le phénomène s’estompera complètement mais il y a désormais un grand pas en avant.”

Que pensez-vous de la réaction d’Anonymous qui n’a pas tardé a répliquer en fermant les sites du FBI, du ministère de la Justice, de la maison de disque Universal Music et de l’association professionnelle du disque RIAA ?

“J’ai été très étonné par leur réaction. Je trouve que cela ne leur ressemble pas. Ils se mêlent de quelque chose qui n’est finalement pas leur fond de commerce. Je vous rappelle ici qu’il y a violation sur le copyright d’oeuvres mais aussi du blanchiment d’argent et c’est du grand banditisme”.

Réagissez sur le forum.

26 Commentaires

  1. Les voleurs et les bandits, ce sont les maisons de production qui manipulent les prix de vente et le choix des oeuvres. Ces manipulations influencent le piratage qui existera de toute façon toujours, avec ou sans restrictions légales de libertés.

    • Vous n’avez pas tort, c’est un cercle vicieux. Mais ne croyons surtout pas que des prix raisonnables (il y a pourtant des sites qui proposent des tarifs tout-à-fait démocratiques) vont changer quoi que ce soit en terme de piratage. Car il s’agit de manque à gagner des artistes aussi.

      • “il s’agit de manque à gagner des artistes aussi”. Monsieur, j’écoute beaucoup d’électro ; beaucoup d’artistes, pour faire connaître leurs morceaux, les distribuent gratuitement sur le net, notamment via Megaupload, Mediafire, Fileserve, etc …

        Ces artistes là, petits budgets, ne sortiront sans doute pas d’album, au mieux quelques Ep, quelques release tracks et remixes, mais seront surtout payés de leur travail par leurs prestations sur scènes, dans des clubs, etc …

        La rémunération doit changer ; du support, elle doit revenir vers la représentation. Aucun problème pour moi de payer 5 ou 10 euros plus cher mon billet, si je suis sûr que l’argent va bien à l’artiste, et pas aux distributeurs. Pareil dans le c

        • Je suis musicien, mais dans un tout autre domaine, donc je ne connais pas le milieu de l’électro, mais je peux vous affirmer que tous les artistes ne désirent pas tout donner gratuitement, et ce n’est que normal. Tout travail mérite salaire.
          Quant à la représentation, c’est un autre problème. Il est illusoire de gagner sa vie uniquement là-dessus. Je connais les difficultés pour organiser des concerts sans y laisser le fond de sa culotte, et le web est une bon moyen de faire connaître sa musique avant de passer à la représentation, mais il est aussi une petite source de revenus qu’il ne faudrait pas galvauder sous le seul prétexte d’être un inconnu. Donc, pas question de condamner ceux qui ne désirent pas laisser leur travail disponible à tous sans contrepartie.

          • “Donc, pas question de condamner ceux qui ne désirent pas laisser leur travail disponible à tous sans contrepartie.”

            on va pas les condamner, on va juste ne pas acheter leur produit.
            nous autres qui avons un vrai travail et qui avons du mal à boucler les fins de mois n’avons cure de l’avis de ces vendus

      • “il s’agit de manque à gagner des artistes aussi”. Monsieur, j’écoute beaucoup d’électro ; beaucoup d’artistes, pour faire connaître leurs morceaux, les distribuent gratuitement sur le net, notamment via Megaupload, Mediafire, Fileserve, etc …

        Ces artistes là, petits budgets, ne sortiront sans doute pas d’album, au mieux quelques Ep, quelques release tracks et remixes, mais seront surtout payés de leur travail par leurs prestations sur scènes, dans des clubs, etc …

        La rémunération doit changer ; du support, elle doit revenir vers la représentation. Aucun problème pour moi de payer 5 ou 10 euros plus cher mon billet, si je suis sûr que l’argent va bien à l’artiste, et pas aux distributeurs. Pareil dans le cas d’un “forfait” qui permettrait une écoute prolongée …

  2. Ils ont eu parfaitement raison de fermer Megaupload. Anonymous, qui a ma sympathie, ne fait toujours preuve de maturité ni d’honnêteté intellectuelle. Ici, leur action est bêtement populiste.

  3. Jamais entendu parler de blanchiment d’argent en la matière. Quel est le rapport ? De même Megaupload a-t-il tué déjà ? Le grand banditisme me semble être une autre ligue non ?

  4. Le grand banditisme existe partout où on peut se faire de l’argent (pour le blanchir justement). La fermeture de Mega Upload est une erreur (sauf pour la campagne d’Obama). On va voir de nouveaux serveurs arriver et ils vont devoir tout recommencer.

  5. Ceci dit, à côté de Kim Dotcom, Kim Il-sung, Kim Jong-il; Kim Jong-eun, Kim De Gelder, il y a Kim Clijsters qui m’suffit.

    Là-dessus, je vais bosser un peu.

  6. C’est d’une tres grande malhonnêté intellectuelle de mettre en parallele Megaupload et le grand banditisme/terrorisme.
    Je suppose que ce cher Monsieur Wéry est très proche du milieu des “ayants droits” et autres organisations au comportement mafieux.
    Donc on accuse les autres de ce qu’on fait nous mêmes depuis pas mal d’années et on fait croire qu’on est la pour défendre le “copyright”…

  7. Ceux qui donnent raison la justice américaine n’avait pas de fichier chez megaupload a mon avis.

    Moi, j’ai payé un compte MU pour avoir assez de place pour stocké mes documents. Mon TFE était dessus, des programme a moi, des document , etc. Et la j’ai tout perdu. Se sera arrivé l’année dernière, je n’aurais pas pu présenter mon TFE. Et a mon avis beaucoup de personne vont avoir des problème similaire.

  8. EDIT : Ceux qui donnent raison la justice américaine n’avaient pas de fichier chez megaupload à mon avis.

    Moi, j’ai payé un compte MU pour avoir assez de place pour stocké mes documents. Mon TFE était dessus, des programmes à moi, des documents , etc. Et la j’ai tout perdu. Se serait arrivé l’année dernière, je n’aurais pas pu présenter mon TFE. Et à mon avis beaucoup de personnes vont avoir des problèmes similaires.

    • Attend de voir le Cloud se répendre…
      tu auras ta vie sur un cloud, un état fermera le site, tu perdras tout les l’états en question saura tout sur toi!

    • Plusieurs sites, sociétés et forums utilisaient “Mega Upload” pour partager des documents… Ils sont un peu dans la mouise aujourd’hui. Par chance, certains sont prévoyants, merci les gars.

    • Pourquoi avoir payé ? On pouvait envoyer tout ce qu’on voulait gratuitement. C’était surtout pour télécharger sans attendre qu’il fallait payer, non ?
      Et pourquoi y héberger des programmes si ce n’était pour les rendre publiquement disponibles ?

  9. Les site de téléchargement comme megaupload, il y en a une multitude certes plus petit mais il vont grandir. Il aurait fallu tous les fermers. Fermer mégaupload ne sert strictement à rien a part un coup de pub pour Obama.

  10. Bonsoir.
    Les cinémas n’ont jamais eus autant d’entrées. Les chanteurs n’ont jamais gagné autant d’argent ( La preuve par Johnny qui déménage de la côte d’azur aux USA!).Alors, la violation des droits d’auteurs…….

  11. Votre titre, c’est du n’importe quoi… Car, quoiqu’on en dise, ce Mega Upload relève du phénomène social mondial… Voyez les chiffres: 500 millions d’utilisateurs, dont 150 millions d’inscrits, 50 millions d’utilisateurs par jour…!! UNE CHOSE est certaine, les grosses boîtes de prod et de distribution américaines, et autres dans le monde derrière cette chasse aux sorcières (sans oublier PIPA et SOPA) se font une contre-pub D’ENFER!!! C’est ce qui s’appelle s’envoyer un scud dans le popotin…

  12. Dans le même courant, ce serait une belle avancée aussi d’interdire les cds et dvds-R puisqu’on peut y copier des albums et des films copyrightés puis se les faire tourner! (les graveurs, les clef usb aussi d’ailleurs…) Vous semblez oublier que ce ne sont que des octets qu’on s’échange sur le web et que c’est justement l’avantage premier que de pouvoir les partager sans frais “directs”! Pourquoi inventer et dispenser ces choses pratiques si c’est finalement pour balayer l’aspect pratique?

    Megaupload n’est en rien responsable du fait que certains y postent des choses copyrightées. J’avais un compte mgpld où je postais principalement mes propres musiques et travaux sous licence art-libre, donc pas de blâme, c’était un chouette service. Certains fichiers étaient retirés sur demande des ayant-droits
    Le problème de la rémunération des artistes est bien plus vaste que ces quelques échanges où les majors craignent de perdre leur toute puissance et tentent d’imposer (percevoir l’impôt) tout ce qu’ils peuvent sur le terrain du web qui a fondamentalement tout pour offrir l’échange gratuit(octets)! à moins d’être bridé, entravé, plombé comme c’est le cas!

  13. Coup de pub négatif à mon sens.
    “ennemi mondial”, oui, “ennemi mondial” des américains. Donc comme ça touche l’économie américaine, tout est permis. A quand la fermeture forcée de nos sites vantant l’europe pour le tourisme afin de ne laisser que ceux qui vantent les USA? Lol.
    Sur le net, la liberté, c’est désormais terminé, attendez-vous à pire… Big Brother alias Obama is watching you

  14. @LEL, désolé si tu es un musicien raté…
    En attendant, les artistes gagnent déjà bien assez. Ils ont un toit? Ils vivent dans le luxe? Alors c’est largement assez…
    Parce que les concerts contre la misère pour récolter 200 000€ avec 188 000€ de dépenses car on avait besoin d’une centaine de caisse de champagne pour les vip et pour les artistes, une trentaine de limousines, etc.
    La, c’est tout à fait normal…

    • @Peyo Et ils sont combien à vivre dans ce Disneyland que vous décrivez? Regardez les chiffres. En Belgique, la grande plupart de musiciens – et pas des moindres – s’en sortiraient pas sans le chômage. Ils ne sont musiciens que quelque jours par mois. Il est intéressant de noter aussi que la RTBF investit plus dans la karaoke (The Voice) que les artistes. En fait, les pros sont reduits à jouer dans le groupe qui accompagne le chanteur amateur à la télé.

Comments are closed.