Belgacom dépasse 100.000 points wifi

Depuis vendredi 2 décembre, Belgacom a dépassé l’activation de 108.000 points d’accès wifi gratuits pour ses clients, un peu en avance sur ses objectifs de création de la plus grande communauté belge d’utilisateurs de « hotspots » wifi gratuits.L’objectif d’un partenariat noué avant l’été la société espagnole Fon est de permettre au 1,4 million d’abonnés à l’internet de Belgacom d’utiliser, sans frais supplémentaires, un réseau de points d’accès wifi constitué par les centaines de milliers de « B-box », les routeurs installés chez chaque client de l’opérateur.

L’objectif affiché de Belgacom est d’activer, d’ici quelques mois, la majorité de ses lignes internet les plus rapides, celles qui utilisent la technologie VDSL2, soit 600 à 700.000 B-Box. Une mise à jour à distance des équipements des clients se fait progressivement pour permettre ce partage de connexion sans interférence avec la connexion privée des abonnés.

Une fois la mise à jour effectuée, chaque client est informé par e-mail ou via sa facture et dispose de quelques jours pour s’opposer au partage de sa B-Box. S’il refuse d’ouvrir sa connexion à la communauté Fon, il ne pourra pas non plus utiliser gratuitement le service sur le routeur wifi des autres abonnés en Belgique, ni sur les 4,8 millions de hotspots que Fon compte déjà dans le monde, en France et en Grande-Bretagne, notamment.

« Le taux de refus de partage des connexions est très faible, explique-t-on chez Belgacom. En revanche, on constate lors des mises à jour des B-Box qu’un grand nombre d’entre elles ne sont pas correctement sécurisées. »

L’opérateur lancera prochainement une campagne de sensibilisation auprès de ses clients pour les convaincre de sécuriser leur B-Box tout en leur expliquant la marche à suivre. « Tant qu’une B-Box n’est pas sécurisée, nous n’activons pas le partage », précise Belgacom.

Alain Jennotte