A la manière d’Apple ou de Google Android, le site de streaming musical suédois a annoncé mercredi qu’il allait ouvrir sa plateforme afin que des développeurs extérieurs puissent imaginer des applications fonctionnant sur base de sa bibliothèque musicale.

Daniel Ek, le fondateur de Spotify a révélé la participation de 13 partenaires associés à ce lancement. Last.fm ou le quotidien britannique The Guardian seront parmi les premiers à offrir des applications aux utilisateurs. Le magazine Rolling Stones a, quant à lui, conçu une app qui donnera accès aux critiques des albums tout en permettant de les écouter, elle permettra de jouer les playlists des journalistes du magazine.

Les apps de cette nouvelle plateforme devront être approuvées par Spotify au préalable et la compagnie suédoise a confirmé travailler sur ses propres applications.

Il ne faudra pas être abonné à la version payante pour accéder à ces nouvelles fonctionnalités totalement gratuites.

La version bêta de la plateforme Spotify sera lancée dans la nuit et sera disponible pour tous les utilisateurs dans le courant du mois de décembre.

Jean-François Munster