Bing, le moteur de recherche de Microsoft, lui a fait perdre 5,5 milliards de dollars (3,68 milliards d’euros) depuis son lancement en 2009. La perte monte à 9 milliards (6,63 milliards d’euros) au total depuis 2007 alors qu’à l’heure actuelle, Bing ampute Microsoft de 800 millions de dollars (589 millions d’euros) chaque trimestre.

Censé constituer un concurrent du géant Google, Bing s’apparente donc plutôt à un gouffre financier. Cependant, ses parts de marché ont gagné plus de 6 points de pour cent, passant de 8,4% lors de son lancement à 14,7% aujourd’hui. Cependant, Google n’a perdu que 0,2 points de pour cent de parts depuis le lancement de Bing en 2009 (de 65% à 64,8%). Ces chiffres proviennent de l’agence d’études sur internet comScore.

Malgré tout, Microsoft reste confiant. La semaine dernière, Lu Qi, président des services en ligne de Microsoft, a prononcé un discours passionné sur la manière dont Bing améliorerait la recherche en “réorganisant le Web.” Microsoft prévoit d’exploiter son réseau de produits et de partenariats afin de mieux comprendre les requêtes des utilisateurs de Bing. Il a ajouté que Microsoft dispose d’un arsenal technique secret qui augmentera le nombre de ressources consultables et donnera des résultats de recherche meilleurs que sur n’importe lequel de ses concurrents.

La plupart des analystes sont enthousiastes par rapport à la technologie développée par Bing. Ils sont néanmoins partagés sur la question de savoir si les internautes changeront effectivement leur comportement en matière de recherche.

Source : CNN Money, Vincent Abry