Afin de se replacer sur le marché, Intel a décidé de s’allier avec Google pour développer sa nouvelle plateforme mobile.

Lors de l'Intel Developer Forum (IDF) de San Francisco, Andy Rubin (à g.), vice-Président de l’ingénierie chez Google et Paul Otellini, le CEO et Président d'Intel, ont annoncé leur partenariat. Photo : Damien Triolet

Ce rapprochement stratégique entre les 2 firmes américaines a pour objectif  d’optimiser Android à l’architecture x86 et de mettre au point un design de référence baptisé ‘Medfield’.

Les premiers smartphones x86 pourraient sortir dans le courant du premier semestre 2012 et tourneraient dans un premier temps sous Gingerbread avant d’adopter Ice Cream Sandwich. Quant aux tablettes de l’entreprise de Paul Otelini, elles fonctionneront avec Honeycomb. En ce qui concerne la date de livraison aux fabricants éventuellement intéressés, celle-ci reste floue.

De son côté, Google va optimiser ses OS mobiles pour cette architecture afin de concilier performances et endurance. Pour ce faire, Intel se doit de confectionner une nouvelle puce graphique afin que de rendre son produit compétitif.

Source : Igeneration.fr