La question a l’air simple, mais elle ne l’est pas… Comment attirer les touristes français en Flandre ? Sur un site web genre « visitbelgium.be » avec une page d’accueil en anglais pour mettre tout le monde d’accord ? Peine perdue, les Français n’y comprendront rien. Et puis, on n’y trouve pas la spécificité flamande. « visitezlaflandre.be » alors ? Pourquoi pas, mais ce n’est pas vraiment convaincant. Alors quoi ?

Les têtes pensantes de l’Office du tourisme de Belgique – Flandre Bruxelles, on ne rit pas c’est le nom exact de la partie flamande de l’ex-OPT (Office de promotion du tourisme) fédéral à Paris, ont trouvé la solution : www.theplaceto.be tout simplement. Bon, ce n’est pas très français non plus tout ça et on n’annonce pas vraiment la couleur, mais le site est bien fait et donne envie d’y aller.

Sur la page d’accueil, une intro musicale du groupe (wallon) Hollywood Porn Stars. Ensuite, on a le choix entre des petites pastilles qui indiquent soit des excursions à thème, soit les noms des villes – en français s’il vous plaît – à visiter. Ceux qui décideront de se rendre à Louvain ou Malines en voiture auront toutefois du mal à s’y retrouver sur les panneaux routiers du ring de Bruxelles, mais un coup de GPS devrait les mener vers la bonne sortie de l’autoroute.

Bref, la promotion touristique de la Belgique à l’étranger n’y a pas gagné en clarté. Les deux derniers bureaux conjoints, ceux du Japon et des Etats-Unis, ont même été scindés en deux l’année dernière.

Philippe De Boeck

1 COMMENTAIRE

    • Je ne vois vraiment pas où est le problème. L’idée est très bonne. Le concept original et contemporain. Personnellement, je trouve que la Flandre défend un vrai point de vue au goût du jour et que la Wallonie de papa a besoin qu’on lui rappelle que nous sommes en 2011 et non en 1979.

      La plupart des Wallons sont en demande de rien, et souhaitent que les autres le soient également.

      À mon avis, la meilleure manière d’avancer est d’oser prendre des initiatives. Donc pour un wallon (prendre des risques et être mis en avant) Impossible !

      Ceci dit, quand on appelle le siège de la région wallonne L’Élysette… tout est dit !

      • Voyons Peter Pan… sur ce coup-là, ce sont les Wallons qui ont 10 ans d’avance, puisque le site belgiumtheplaceto.be existe depuis 10 ans et fait la promo de la partie francophone et germanophone du pays.
        Pour info, il s’agit ici d’un beau cas de plagiat, en l’occurence… pas très honnorable pour une Flandre ‘si grande’, vraiment: s’abaisser à organiser la confusion de la promotion – en droit commercial, cela s’appelle de la concurrence déloyal, tout simplement….
        Il faudra revoir votre perception de la Wallonie, il y a des Wallons frileux, que l’on peut qualifier ‘de Papa’, en effet, il y en a aussi d’avant-garde, mais ceux-là, il semblerait qu’on les met moins sous les spotlights, dans le nord du pays, bizarre…
        L’Elysette n’est rien d’autre que l’expression d’une capacité à l’auto-dérision, cela s’appelle de l’humour, mais encore faut-il en avoir pour le comprendre, …Enfin, ‘savoir’ avant de juger, c’est toujours mieux, évidemment….

        Cordiales salutations, néanmoins…

        • L’Élysette de l’humour, il me semble plutôt que c’est bel et bien un sentiment d’infériorité qui est masqué par le second degré. Et c’est l’essence du conflit entre les wallons et les flamands. D’un côté celui qui s’en fout de jouer pour gagner (le wallon) et de l’autre celui qui joue pour gagner (le flamand).

          P.S. – si les politiciens du comique show de l’Élysette pouvaient prendre la peine de se marrer à mettre sur pied des projets performants ;-). Au lieu de se marrer à être en potes qui gagnent en moyenne 10.000 € net par mois !

          Vous avez raison sur le fait qu’évidemment il y a une wallonie performante qui va de l’avant, qui se bat et qui développe des projets, des entreprises audacieuses. Mais parallèlement, il faut faire un vrai travail de nettoyage et donner l’opportunité aux entrepreneurs d’avancer et là, parfois… Papa guète.

          Vous parlez de Plagiat ?! Vous plaisantez à nouveau c’est bien ça… j’ai pas compris la blague… Dans ce cas, (theplace tobe) nous sommes dans un cas de compétition commerciale et le plagiat n’est pas applicable sur une expression ou autre (voir Coca-Cola vs Pepsi). The Place To Be n’est pas soumis au droit commercial, (vous savez tout ça, je vais pas vous donner cours sur le droit des idées).

          Copié/collé : Enfin, ‘savoir’ avant de juger, c’est toujours mieux, évidemment….

          Humour, c’est vrai je n’ai pas d’humour quand on parle du gouvernement belge, quand on parle du manque d’emplois, des problèmes de sécurité social, des facilités du P.$. et caetera.

          Par contre, j’ai de l’humour dans un bar avec mes amis, entre collègues, dans un restau lors d’un dîner…

          Ceci dit, il faut pas le prendre au premier degré, le deuxième vous déresponsabilise si bien.

          C’était pour rire,

  1. So what exactly is the problem? That the end code .be is used to promote Flanders? That it promotes Flanders in French? That it promotes Flanders and Brussels? That it promotes Flanders rather than Belgium? I am sure examples mirroring any of these situations with Wallonia in lieu of Flanders can (and even should) be found online. So again: what is the problem?

    • Le problème dont vous parlez c’est qu’il pue l’égoïsme flamingant, l’usurpation intolérable pour nous, l’impérialisme nationaliste,la stupidité de votre autosuffisance.
      Voilà exactement le problème que vous nous posez.

  2. @Ruland :
    Problems are :
    * Limit Belgium to Flanders
    * Pretend that Brussels is in Flanders.

    Promote Flanders in French is ok.
    Promote Flanders and Brussels is ok.
    Promote Flanders rather than Belgium is ok.

    AFAIK Wallonia and Brussels don’t pretend to be Belgium and don’t pretend that Brussels is in Wallonia.

    • Nicolas n’est probablement pas de Bruxelles : tout le monde sait que la région flamande n’a de cesse de faire croire que Bruxelles est sur le “territoire” flamand. D’ailleurs sur les cartes Google et autres, “région de Bruxelles-Capitale” est bien indiqué en néerlandais – que font les autorités bruxelloises pour changer cela? Pourtant la région wallonne (et non la Wallonie dont le nom n’a pas d’existence officielle) n’est pas en reste avec la création unilatérale d’une pseudo “Fédération Wallonie-Bruxelles” dont les bruxellois n’ont que faire. C’est de cette manière que la région wallonne veut, elle aussi, intégrer Bruxelles. Elle aura bien besoin de cela pour se vendre à la France.

      Mais à Bruxelles, nous sommes contents de n’appartenir ni au nord ni au sud. Et vu les ententes cordiales du nord et du sud pour piller Bruxelles (Brabant) et les attaques diverses à son égard, cela ne risque pas de changer.

      • Non, je ne suis pas bruxellois, et j’en suis très heureux.

        Oui, je sais que la Flandre fait tout pour prétendre que Bruxelles est une ville flamande à caractère spécial.

        La fédération Wallonie-Bruxelles, c’est une fédération de deux entités. Voulue par vos représentants autant que par les nôtres. Et dans le respect de ces entités, contrairement à ce que fait, encore une fois, la Flandre ici.

        Donc, quand vous dites que c’est unilatéral, c’est faux. Que cela ne vous plaise pas, on peut le comprendre, ne croyez pas que les Wallons apprécient particulièrement d’être systématiquement associés aux Bruxellois sans qu’on leur demande leur avis.

        La vrai question, que vous devriez poser plus fort, c’est “que font les autorités bruxelloises”.

        Si Bruxelles veut se faire respectée en tant que Région, il serait temps qu’elle agisse comme tel.

        • Absolument d’accord avec vous : que fait la région bruxelloise?

          Mais comme Mr. Picqué (que je respecte par ailleurs) est socialiste, je suppose qu’il se doit d’être au garde à vous devant Mr. Di Rupo, haut représentant du socialisme dans la partie francophone du pays. D’où un accord des autorités bruxelloises pour cette pseudo fédération Wallonie-Bruxelles dont les bruxellois, je le répète, ne veulent pas – cfr l’étude effectuée par “Le Soir” d’où il ressort que 70% des bruxellois ne sont pas intéressés par un tel rapprochement avec la région wallonne.

          La question est donc : nos représentants sont-ils réellement représentatifs de ce que veut la population belge?

  3. Vous êtes sur que l’on trouve des exemples où des sites web sont redirigés vers des sites wallons ? Vous n’en citez aucun hélas. Revenez donc nous voir quand vous aurez des exemples de pratiques similaires. Maintenant si vous ne voyez pas le problème, nous le voyons. Depuis longtemps la Flandre pille les ressources de la Belgique et de Bxl à son seul profit. C’en est un exemple supplémentaire. Quand donc prendrez vous votre indépendance ? Vous pourrez ainsi avoir vos propres sites web et ne serez pas obligés de vous cacher derrière la Belgique que vous méprisez. Ah oui, vous n’aurez pas de clients… This is the problem.

  4. Et l’article oublie de mentionner cet autre hold up intellectuel de l’OPT: ils utilisent le nom de domaine http://www.tourismebelgique.com pour faire la promotion de la Flandre. Le ministre du tourisme flamand est Geert Borugeois, un élu NVA, séparatiste pur et dur. Il me semble que l’état belge devrait exiger la restitution du nom de domaine usurpé, et exiger que la référence au tourisme belge ne pointe pas exclusivement sur la Flandre.

  5. we zijn het beu met de vlamingen !!! you won’t have the brand called “belgium” !! belgie barst?? ben ik het eens maar het merk ook !! enought is enought you r litteraly sucking out all the goods out of Brussel and Belgium for flander’s sake.
    The end justifies the means, forwarned is forearmed…be careful vlamingen, don’t mess up with our patience, just stand on your own two feet;)

  6. Cet article est con: c’est encore un papier ridicule, juste bon à faire mousser les gens et créer des tensions.

    Quand la Wallonie aura un office du tourisme digne de ce nom, des têtes pensantes et des moyens, peut-être qu’elle sera capable de créer des sites internet aussi créatifs et bien conçus que celui-là. En attendant, la Wallonie creuse encore et encore tandis que la Flandre, elle se démarque.

    Et puis quoi, on va les attaquer parce qu’ils font mieux que nous? C’est comme ça qu’on voit les choses, en Wallonie? En tirant tout vers le bas?

    Je suis Wallon et croyez-moi, de moins en moins fier de l’être.

  7. Ah, et j’ai oublié d’ajouter: jusqu’à preuve du contraire, on vit encore en Belgique. Tant Wallons que Flamands.

    Et l’extension des adresses Internet en Belgique, c’est .BE! Vous vouliez qu’ils fassent quoi? Un .EU? Un .COM?

    Moi je leur dis chapeau pour l’originalité.

  8. C’est effectivement toujours déroutant de voir comme la marque “belgique” reste la seule référence y compris pour la Flandre. mais soyons de bon compte, le site

    http://www.belgique-tourisme.net

    est uniquement dédié à Wallonie-Bruxelles, et pas tellement loin de ce que font les flamands.

    Si ce n’est peut être que, la Wallonie ayant probablement moins de nationalisme, elle s’évite un grand écart entre idéologie et pragmatisme économique.

  9. L’idée est originale, mais la navigation est lente (tout en flash, peu de contenu, et menus éclatés). Je doute que beaucoup de Français prennent le temps de flâner (presque impossible) sur ce site pour se faire une idée de ce qu’il y a de bien en Flandres.

  10. Désolé, mais vous allez aussi critiquer Youtube qui utilise le nom de domaine youtu.be comme shortner ?

    N’importe qui dans le monde aurait pu utiliser ce nom de domaine très original !!

  11. hm je me demande comment ils vont faire avec les français si sur le territoire flamand, on s’insurge dès que l’on prononce des mots en français et qu’il y a des interdictions formelles de parler français dans les commerces et les institutions publiques… ça va pas et’ du gâteau pour les français!
    à moins que l’interdiction ne s’applique qu’aux Wallons et aux Bruxellois 😉
    Mais chapeau, le site internet est magnifique et donne envie de visite ;-). Maintenant à toi Wallonie!

  12. Mais de toutes façons, le quotidien Libé a expliqué très clairement aux Français(es) les merveilleuses et surprenantes découvertes qu’ils auraient le loisir de faire en visitant cette belle région qu’est la Flandre : http://tinyurl.com/5rq4rpq

  13. Geert Bourgeois est ministre du tourisme flamand; cela explique tout, et surtout ce hold-up intellectuel des noms de domaine. Une nouvelle provocation en sorte.
    Reconnaissons aussi la belle qualité des sites, et l’on en peut que regretter que la Wallonie ne fasse pas aussi bien.

    PS pour la modération, ça va maintenant? Je suis scandalisé par la censure du Soir, alors que les propos précédemment postés étaient vraiment mesurés.

  14. En soi, l’idée est déjà curieuse. Mais le site est vraiment raté à tous les niveaux. Une intro en flash qui donne envie de fuir immédiatement, c’est lent, c’est peu lisible, la navigation est anti-intuitive, on ne comprend rien, on ne sait pas où on est, on ne sait où on clique, niveau référencement c’est 0 (tapez l’adresse du site sur Google juste pour rire), enfin bref ! Arrêtez de demander à des graphistes de faire des sites et faites appel à des spécialistes.

  15. Les Flamands n’ont rien contre les Français. Ils comprennent bien qu’un Français ne va pas apprendre la langue d’un pays qui n’est pas le sien. Et y’a pas mal de Français qui visitent la Flandre, vous seriez étonnés!

    Ce qu’ils ne supportent pas, par contre, ce sont les francophones de Belgique qui ne parlent pas un mot (ou plutôt, si, JUSTE un mot) de néerlandais…

    Alors qu’eux étudient TOUS le français jusqu’à leurs 18 ans et le parlent (presque) tous couramment! La preuve: regardez une fois le JT en Flandre, vous seriez étonné de voir qu’ils ne doublent personne et c’est tellement mieux! Je pense que sur ce point, ils ont quelque chose à nous enseigner…

    À moins que tout franciser, y compris les acteurs de bons films, les intervenants au JT et les noms de villes, ça vous semble normal…

    • Parce que vous croyez qu’à la frontière, les Français vont se mettre une casquette sur laquelle il fera marquer “Je suis Français” . . . . absurdité, ce que vous dites, il suffit de dire un mot en français dans un établissement, pour se faire servir de façon glaciale et en prime d’entendre des réflexions du style “vuille raten”. Des amis québécois en ont fait l’amer expérience.

  16. @ Nicolas les francophones de “Belgique” n’ont pas à apprendre de force ou à subir des reproches d’une non connaissance d’une langue qui représente 0,3% des locuteurs mondiaux juste pour satisfaire l’égo démesuré d’une langue en perdition le “néerlandais” ! Est-ce que la Wallonie demande aux Flamands d’apprendre le Wallon?? Non car nous avons su faire fi d’une partie de notre culture pour nous insérer dans une réalité mondiale, mtn la région Wallonne appartient à la francophonie et de part son caractère limitrophe/culturel/historique à la France. Un petit retour ds les livres d’histoire ne vous ferait pas de tort sans la France pas de Wallonie donc un Wallon doit être traité comme un Français si un Français ne doit pas apprendre le néerlandais, un Wallon non plus! De plus tlm parle anglais en Europe alors merde le néerlandais imposé ou comme valeur ajoutée indispensable! Pour preuve les Flamands français du 59 n’apprennent pas le néerlandais pourtant ils sont flamands et bien intégrés dans la France comme toutes ses régions!

  17. @ Wallonia power: ne vous étonnez pas que le pays éclate en deux demain. C’est à cause de gens comme vous que les Flamands entament une révolte.

    Si on a perdu le Wallon, ce n’est pas grâce à, mais à cause des Français. Si le Flamand se perd, c’est pour la même raison!

    Bruxelles était dans le temps la CAPITALE des Pays-Bas, où on parlait exclusivement le NÉERLANDAIS. Et on y a imposé le Français par la suite.

    Les Flamands ne baissent pas leur froc quand on leur dit que leur culture est une culture de paysans, que leur langue n’est que peu parlée au monde et qu’ils devraient l’oublier: ils se battent pour la conserver!

    Et puis quoi, demain on devra apprendre le Chinois parce que c’est la langue la plus parlée au monde? Votre argument ne tient pas la route.

    Je comprends parfaitement le point de vue des Flamands (sans pour autant cautionner les extrêmes tels que De Wever), car j’ai eu des parents responsables qui savaient pourquoi Wallons et Flamands vivaient ensemble et qui comprenaient l’importance du bilinguisme en Belgique.

    Vous faites preuve d’un irrespect total vis à vis d’une population qui – ne l’oublions pas – sont majoritaires dans notre pays et qui se bat pour garder son identité même s’il est vrai qu’ils poussent parfois le bouchon trop loin…

    • @Nicolas : soit tu es Flamand tendance flamingante et tu avances déguisé, soit tu ne sais pas de quoi tu parles…
      Bruxelles n’a jamais été la capitale des Pays-Bas et le Français y est utilisé couramment depuis le Moyen-Age.
      Et le Français s’est imposé de lui-même parce que c’était à l’époque la langue de la classe dirigeante et de l’élite et qu’il était de bon ton de le parler, tout comme aujourd’hui il est de bon ton d’envoyer ses enfants à l’école flamande.
      Ce vieux mythe de Bruxelles ville Flamande francisée de force est une des légendes préférées du flamingantisme.

      Quant à la prétendue connaissance parfaite du Français par les Flamands, laisse-moi rire : c’est peut-être vrai pour les plus de 40 ans, mais la jeune génération est très loin d’être bilingue, en général (il y a bien sur des exceptions, tout comme il ya des francophones parfaits bilingues) et préfère de loin l’anglais au français.
      Et avant de subir tes commentaires, je te signale que je suis Bruxellois et je travaille depuis près de 20 ans en Flandre avec des collègues à 80% Néerlandophone et que , bien sur, je parle couramment les deux langues : je pense donc savoir de quoi je parle…
      Alors informe-toi d’abord avant de croire aux bobards d’une certaine presse flamingante avide de clichés sur les wallons. Si tu es assez aveugle pour ne pas voir qu’une certaine intelligentsia flamande essaie de faire main basse sur Bruxelles pour laisser la Wallonie croupir dans sa misère, tu as encore beauxoup de choses à apprendre…

    • Faudrait sérieusement revoir vos cours d’histoire.

      C’est précisément l’imposition du néerlandais par les Pays-Bas qui ont déclanché la révolution qui a mener à la Belgique.

      Écraser l’identité des autres, ce n’est pas préserver quoi que ce soit.

      C’était vrai à cette époque, c’était encore vrai quand les élites francophones (et pas françaises) ont imposé le français aux wallons comme aux flamands, et c’est toujours vrai quand les élites flamandes le font aujourd’hui.

  18. la région bruxelloise ne fait rien (voir plus haut) et elle a bien raison , c’est d’ailleurs la position la plus intelligente . A quoi cela sert-il de défendre une langue .
    Le français , jusqu’à preuve du contraire , sera toujours le français et le flamand , jusqu’à preuve du contraire sera toujours le flamand . Si vous voulez avoir le dernier mot , demandez à un expert qui décidera ce qu’il en est .
    Si vous voulez promouvoir le français , parlez français . Si , par contre vous voulez promouvoir le flamand , parlez le flamand . Et c’est là que le bât blesse ,
    un flamand dans le monde ne parle pas flamand , ni même le néerlandais , un flamand dans le monde (sauf au Luxembourg ou à la Côte d’Azur) parle A B N , c’est-à-dire , non pas l’Algemeen Beschaafd Nederlands mais bien ABN = alles behalve nederlands . C’est-à-dire français ou anglais ou allemand , peut-être même chinois ou japonais .

  19. Et le Wallon parle quoi?

    Français. Quand on ne parle pas français, il bredouille quelques mots d’anglais.

    Mais avouez-le, notre niveau en langues et bien pire que le leur!

  20. Pour info : depuis des années (entre 5 et 10 ans) le bureau de l’OPT Wallonie Bruxelles à Londres utilise le nom de domaine : “belgiumtheplaceto.be”. Nous sommes donc devant un exemple de copiage en bonne et due forme. L’OPT dans ce site utilise le terme de “South Belgium” ayant bien compris que le visiteur étranger se fout complètement de nos divisions politiques. La séparation de la promotion belge du tourisme en deux entités principales était d’une stupidité que seul le secteur politique est capable de mettre en oeuvre. Deux administrations, deux bureaux (parfois deux bâtiments différents) pour les représentations à l’étranger, double représentation pour Bruxelles puisque promotionnée par la Flandre et la Wallonie . Chaque partie présente sa région sur des cartes où elles apparaissent adossées à une zone vierge sorte de “terra incognita” ne proposant aucune ville digne d’intérêt. Quelle bêtise ! C’est le drame du processus de démantèlement de la Belgique. Le message a toujours été que les transferts de compétences étaient réalisés dans le but d’une meilleure efficacité. Si vraiment c’est le but, comment se fait-il que jamais il n’est question de re-fédéraliser des compétences dont la régionalisation n’a pas augmenté l’efficacité?

  21. Nicolas Kom in jouw dorp terug…

    C’est quoi ce bouffon de permier étage ”
    Ce qu’ils ne supportent pas, par contre, ce sont les francophones de Belgique qui ne parlent pas un mot (ou plutôt, si, JUSTE un mot) de néerlandais”

    c’est quoi cette intolérance à deux sous, et apres ce sera quoi les noirs, les petits de moins 1m70,…

    Ga onmidelijk in jij Limburg om zien als ale Vlamingen de Frans taal kan praten. En darna zullen we altijd over het spreken…

    En voorbeeldje voor je : in Brussel => perfect, naast Brugge => perfact, of ik denk niet==> ik denk nie…

    Arrête un peu ton char, ils arrivent même pas à se comprendre entre eux, le gros problème de certains Flamands, c’est leur haine invétérée envers le méchant francophone qui pète pas un seul mot de leur superbe langue…

    Le francophone, et princiaplement le wallon (sans travail biensûr) est bien entendu l’origine des problèmes économiques que connaît la Belgique, et surtout la Flandres, plombée par ce boulet de baraki sans travail qui boît de la bière (wallone)…

    Descend un peu de ton bananier, et regarde la réalité, espèce d’intolérant va…

    J’en ai rien à kicker d’être dirigé par un Flamand, ou de savoir que dans leur Limburg natal certains ne connaissent pas un mot de français, ou ne savent pas ou se trouve Liège, mais que je m’en tape franchement, ce qui m’intéresse c’est d’avoir un pays qui fonctionne et un niveau de vie acceptable pour tous ceux qui vivent en Belgique…

    Ce que je vois, c’est un pauvreté grandissante, certains de ces Flamands qui se traguent tant de vouloir acquérir BXL, qu’ils aillent faire un ptit tour dans le metro, histoire d’y compter le nombre de Wallons et de s’assurer qu’il n’y a qu’une seule parlée,…

    Franchement tu crois pas qu’il y’a des problèmes plus graves que de savoir si le Liegois du coin parle ou pas nl, mais qu’est ce qu’on s’en tape….

    Tu vois la boîte noire avec des images dedans? Tu l’allumes et tu regardes un peu ce qui se passe dans le monde, et vraiment si tu supportes pas le “fraaaaaçais” tu mets Een ou Kanvas, vers 17h, il y’a des émissions pour les gosses que même les plus limités peuvent coomprendre…

  22. Merci au Soir d’avoir rétabli les messages précédemment censurés.
    Je n’étais apparemment pas seul.
    Quant aux sites en question, comme précisé par d’autres intervenant, le contenu est en effet très limité pour être vraiment informatif d’un point de vue touristique.
    Le but est probablement plus de provoquer que d’attirer le touriste Français.

  23. Mais est-ce que les Flamands ont vraiment envie d’avoir chez eux des touristes français ? … auxquels ils n’auront d’autres choix que de s’adresser … en Français?

  24. J’ai un problème avec cette “place to be”. Je suis Français ET Flamand, ce qui fait que je me reconnais habituellement dans la France, la Flandre, et, par ma langue et ma culture générale, dans toute la Belgique. Or, dans cette “place to be”, je ne reconnais rien de tout ça, et je ne vois surtout pas ce qui peut m’attirer en tant que Français. Naturellement, sa visite complète était fermée. Trouver une autre idée ?

  25. Ce message étant en anglais, s’adresse t-il aux nombreux réfugiés politiques qui se pressent aux portes de l’Europe? Maybe…
    Ben vous voyez, nos amis flamands sont de braves gens, acceuillant, le coeur sur la main… Je dis bravo la flandre! Amis wallon, n’ayez pas peur, la flandre nous ouvre les bras… :))

  26. Par rapport au site http://www.tourismebelgique.com/ il y a mieux. Dans la fonction recherche en haut à droite, tapez “Coxyde” puis “Koksijde” et comparez les résultats. Idem pour “Furnes” et “Veurnes”. Tout est à l’avenant. Tapez “Anvers” puis “Liège”. Tapez “Grimbergen” puis “Orval”. …

  27. Rolala, c’est terrible l’image que les francophones belges ont des flamands, on dirait que le pire des personnes vieent tous en flandre quand on entend parler la plupart d’entre vous (pas de reproche, je respecte votre opinion).

    Il faut quand-même avouer que c’est une bonne idée “theplaceto.be”. Ce n’est pas parce que c’est un site de l’office de tourisme flamand qu’il ne peuvent pas utiliser .be ? Et alors que la ville de Bruxelles est afficher sur le fameux site, Bruxelles (qui est une ville fabuleuse) est (pour le moment encore) tout-a-fait entouré par la Flandre, donc pourquoi est ce qu’on ne visiterai pas cette ville tant que on y est ?
    Comme flamand je peux dire que l’image que les francophones ont des flamands et tout a fait la même que les flamands ont des Wallons. Ceci est à cause des médias. Ce n’est parce que un parti comme la NVA est sorti vainqueur des élections que toutes les personnes qui ont voté pour sont des nationalistes, ou même des SEPARATISTES selon certains d’entre vous (2xfois, pas de reproche).
    La plupart des flamands veulent (selon moi) juste une VRAI solution pour BHV, le transfert des competences, et cetera …

    Je ne connais pas de grandes choses de la politique à mon âge mais ce que je sais c’est que la francisation de la périphérie bruxelloise est un faite.
    Ceux qui connaissent un peu l’histoire de la Belgique savent que les flamands se sont déjà beaucoup dû souffrir pour défendre leur langue, donc s’est un peu normale que les flamands aiment de s’appeler flamands et que beaucoup d’entre eux ont un peu des “traits” “nationalists”
    Pensez seulement à la Bataille de Coutrai aussi connu sous De Guldensporenslag (1302)
    Jespere que je n’ai pas écrit trop de fautes !
    Salutions du “flamand” !

  28. Quand le .be fait la promo de Walloniebrux

    Comment attirer les touristes anglais en Wallonie et Bruxelles ? Les têtes pensantes de l’Office du tourisme de Belgique – Wallonie Bruxelles à Londres ont trouvé la solution : http://www.belgiumtheplaceto.be

    Bon et maintenant on arrête ce jeu puéril !!