Un clip israélien remixant des extraits d’un discours enflammé du numéro un libyen – et une danseuse peu vêtue… – se taille un franc succès sur YouTube.

[youtube MSbPS4hKkRM]

Intitulé « Zenga, zenga », d’après l’extrait du discours où le colonel Kadhafi, confronté à une rébellion sans précédant, menace de purger son pays « allée par allée », le clip avait déjà été visionné plus de 400.000 fois dimanche après-midi sur le site de partage de vidéo.

Ce clip, qui mixe les paroles vengeresses du colonel Kadhafi sur un air très rythmé et accompagne l’image du discours du « Guide de la révolution » de deux incrustations d’une danseuse assez dévêtue, a été réalisé par un musicien israélien, Noy Alooshe. Une version sans la danseuse a également été proposée, mais celle-ci n’avait été visionnée que 51.000 fois dimanche après-midi.

« J’ai reçu énormément de soutien de gens du monde arabe qui ignoraient mon identité et m’ont affirmé que ce mixage était devenu une sorte d’hymne de ralliement des contesta ires », a affirmé le musicien à l’AFP. « Un internaute a même écrit que quand Kadhafi tomberait, ils danseraient sur mon mixage dans les rues de Tripoli, ce qui serait vraiment génial », a-t-il ajouté.

D’origine tunisienne, Noy Aloshe, 31 ans, dirige le groupe musical de Tel-Aviv « Hovevei Tzion », célèbre en Israël pour son tube « Rotsé Banot » (Je veux des filles).

(d’après afp)