Depuis l’été 2008, Mobistar a dans la poche un contrat avec Apple pour la commercialisation de l’iPhone. Mais la clause d’exclusivité qu’il contenait est-elle toujours d’actualité ? Depuis le trois janvier, Base (KPN Belgique) vend aussi l’iPhone 4 (la version 16 Go) dans ses magasins, au prix de 599 euros, soit 41 euros moins cher que Mobistar. Depuis jeudi, la chaîne Allo Telecom, elle aussi filiale de KPN, lui a emboîté le pas.

Les appareils de Base sont fournis par sa maison-mère, KPN Pays-Bas.« Il s’agit de la libre circulation des biens sur le marché européen, explique le porte-parole de Base, Bart Vandesompele. Du moment qu’ils sont entrés sur le sol européen, KPN Pays-Bas est libre de transférer vers la Belgique de tels appareils».

Dès le 3 janvier, Mobistar affirmait laconiquement que le contrat conclu avec Apple était toujours d’application. «C’est le discours qu’ils tiennent de manière constante depuis une dizaine de jours. note l’une de nos sources. Mais on peut remarquer qu’ils n’ont plus jamais utilisé le terme exclusivité dans leur communication. Et l’on observe la même situation ailleurs qu’en Belgique». De là à conclure qu’ils sont toujours bel et bien partenaires d’Apple pour la vente de l’iPhone mais que leur clause d’exclusivité s’est éteinte, il n’y a qu’un pas.

Une pratique légale

Chez Mobistar, on se refuse à tout commentaire concernant les termes du contrat. «Nous avons une relation privilégiée avec Apple et elle reste très bonne, explique le porte-parole de Mobistar, Mathieu Van Overstraeten. Et nous ne changerons ni nos tarifs ni notre manière de commercialiser l’iPhone. Quant à Base, selon Mobistar, il fait de l’importation parallèle, une pratique qui n’est en rien illégale. Plus généralement, on voit que la fin de l’exclusivité dans d’autres pays n’empêche pas de vendre beaucoup d’iPhones». Nous n’avons pu joindre Apple pour obtenir une réaction, jeudi.

Alain Jennotte