Toute une vie en un clic

Flammarion sort ce 12 janvier « Total Recall », le projet de Gordon Bell et Jim Gemmel, qui ambitionne de numériser chaque élément de votre vie.

« Imaginez toute votre vie accessible en un clic. » Cette phrase est de Bill Gates qui préface avec enthousiasme Total Recall, de Gordon Bell et Jim Gemmel. Le projet fou de ces deux ingénieurs et chercheurs ne pourrait être mieux résumé. Avec Total Recall, chaque élément de votre vie va être numérisé, stocké et classé. Vos lectures, vos factures, vos photos, vos déplacements, vos souvenirs… Tout sera enregistré dans une mémoire électronique – ou e-mémoire – infaillible, mise à jour en permanence et accessible en un clic.

Nommé « MyLifeBits » – littéralement « Mes bouts de vies », l’anglais jouant sur le double sens du mot « bit » qui signifie « petit bout » et désigne une mesure informatique – le projet ambitionne d’optimiser votre façon de vivre, dans tous les domaines. « Total Recall va bouleverser le fait même d’être humain. » Gordon Bell et Jim Gemmel annoncent une véritable révolution.

Concrètement, le projet se présente en trois phases: numériser, stocker et exploiter les données (pour plus d’informations: totalrecallbook.com). A savoir, profiter de toutes les informations engrangées au fil des jours pour améliorer votre quotidien. Au fil des pages, Gordon Bell entreprend une véritable démonstration à la limite de l’évangélisation, passant en revue les nombreuses applications pratiques, de la plus simple à la plus controversée.

On retient l’incontestable optimisation de son temps. Une recherche dans votre e-mémoire vous permettra de retrouver en un instant une facture reçue trois jours plus tôt, un site web visité trois mois auparavant ou un mail envoyé il y a trois ans. Total Recall identifiera aussi pour vous quelles activités non prioritaires vous prennent trop de temps ou quels formulaires quasi-identiques vous remplissez au quotidien. Comme le dit Gordon Bell, « grâce à l’e-mémoire, l’ordinateur devient un consultant personnel en gestion du temps ».

On s’incline également devant les évolutions en matière de santé. Dans un chapitre intitulé « Comment Total Recall peut vous sauver la vie », l’auteur insiste sur l’impact direct de sa technologie sur votre santé. Total Recall vous permettra de constituer un dossier médical intégral composé de chroniques détaillées de vos signes vitaux, régimes alimentaires, exercices physiques, complétés par vos résultats d’analyses, diagnostics et prescriptions de vos médecins.

On finit par céder – au moins sur quelques aspects – sur la pertinence de cette technologie dans l’éducation. Malgré une critique acerbe, Gordon Bell convainc avec, notamment, la description des e-manuels complets, mis à jour et personnalisé selon les forces et faiblesses de son utilisateur.

Enfin, on se surprend à imaginer « l’immortalité numérique » dans un chapitre où l’on flirte avec la science-fiction à chaque paragraphe – bien que l’auteur s’en défende. « Après votre mort, le corpus d’informations constitué permettra même la création d’un “vous” virtuel. Vos souvenirs numériques et les traits de votre personnalité, sous forme fossilisée, formeront comme un “avatar” avec lequel les générations futures pourront converser », prédit même Gordon Bell.

Car, au delà des aspects rationnels, comme l’organisation systématisée des documents administratifs, il est bien question d’humain. Au travers des chapitres, les auteurs n’hésitent pas dévoiler une série d’anecdotes personnelles démontrant comment Total Recall a amélioré des moments de leur vie, de l’anodin – un week-end avec son enfant – au touchant – la disparition d’un proche.

Une argumentation coup de poing qui évite par moment les questions soulevées par ces avancées technologiques. Protection des données privées, droit à l’oubli sont de ces thèmes à peine effleurés par les auteurs. Chacun jugera. Et expérimentera aussi, grâce aux conseils distillés pour « commencer votre révolution Total Recall dès maintenant », entraîné par le récit dynamique de Gordon Bell.

Un ouvrage passionnant, donc, à peu près autant pour les réponses apportées que pour les questions qu’il suscite. Juridiquement, bien sûr, mais aussi socialement. Comment nous comporterons-nous si chacun d’entre nous enregistre intégralement tous nos échanges ? Les explications de Gordon Bell sont parfois imprécises et laborieuses. Des questions inévitables, pourtant, tant leurs réponses auront un impact sur nos vies futures. Car, comme l’écrit Gordon Bell, « que vous succombiez à la technologie Total Recall demain, dans un an, ou que vous décidiez d’y résister jusqu’au bout, la société s’est déjà engagée dans cette voie. Une voie qui implique des bouleversements considérables. » Vous voilà prévenus.

@Gdurand_lesoir