Les smartphones sont “aussi chics que pratiques” mais sont “beaucoup moins branchés sur l’éthique”, selon les conclusions d’une enquête menée par l’association Test-Achats sur les conditions de travail et l’impact environnemental de ces “téléphones intelligents”.

“Fait révélateur: cinq des sept marques les plus vendues ont refusé de participer à l’enquête éthique de Test-Achats“, indique Test-Achats lundi dans un communiqué, ajoutant que seules les sociétés LG et Samsung ont ouvert les portes de leurs sites de production et que c’est Samsung qui “montre la plus grande responsabilité éthique”.
Dans un contexte de guerre des prix entre producteurs, la production des smartphones ne profite guère à la population locale. Ainsi, en Chine par exemple, les coûts salariaux par iPhone représentent ainsi 0,7 % du prix final en magasin, note Test-Achats. L’association de défense des intérêts des consommateurs souligne aussi que la fabrication des GSM et smartphones engendre des conflits sur le sol africain, dans les régions où sont extraites certaines matières premières, comme l’or et le palladium.
Enfin, sur le plan écologique, Test-Achats estime que les fabricants “ont encore du pain sur la planche“. “Fabriqués avec des matériaux néfastes pour l’environnement et la santé, les smartphones sont de surcroît trop vite mis au rebut en faveur d’un modèle plus récent et le recyclage est quasiment inexistant“, conclut Test-Achats.

27 Commentaires

  1. Je ne comprends pas très bien ce que tente d’expliquer cet article. Un smartphone, c’est un objet qui est produit avec des matières premières dans une usine et vendu dans un magasin a un utilisateur. Quel est le rapport avec l’éthique ? On ne va tout de même pas commencer a chercher du Palladium dans les microtraces des roches de Wallonie, les assemblé avec la main d’oeuvre d’eurocrates surpayés et les vendre dans des boutique de luxe à Knokke. C’est normal d’acheté les matières premières ou elle coutent le moins cher, de faire l’assemblage où la main d’oeuvre est peu coûteuse et de les vendre en grande surface, à nouveau pour diminuer les coûts. Désolé mais il n’y a franchement pas photo. (c’est le cas de le dire)

    • Vous, c’est le degré zéro de la réflexion… Alors, reprenons: quand vous achetez quelque chose, vous devez savoir que ce “quelque chose” a eu et aura un impact pour d’autres personnes. Ainsi, en achetant certaines chaussures de sport, on cautionnait bon gré mal gré le travail des enfants. Si vous dites que “c’est normal”, que “ça doit coûter moins cher”, alors, vous êtes complice plutôt qu’ignorant. A ce rythme là, on peut aussi justifier l’esclavage… Sauf le vôtre, j’imagine…

    • Le jour où ce seront vos enfants qui devront travailler dans des conditions bien plus difficile que les vôtres, vous regretterez sans doute votre discours aveugle de capitaliste égoïste qui ne pense pas plus loin que le prix de son GSM. En voyageant Ryanair, en achetant pas cher des produits fabriqués sans éthique sociale et environnementale, on prépare un monde où nos enfants payeront pour nos choix égoïstes, idiots et non soutenables.

    • Le problème éthique ici est le fait que les minerais nécessaires à la production de nos telephones portables et ordinateurs sont achetés dans des zones de conflits, et donc vendus par les rebelles. Nous contribuons en soi aux massacres, viols, meurtres,..

    • Si vous ne vous sentez pas encore concerné par l éthique, n’allez pas voir le reportage de France 3, d Élise Luce “investigations”. Voir des enfants de 12ans travailler 10 a 12 heures par jour, 6/7 jours en Chine, ou mourir des hommes sans noms au fond de boyaux dans des mines pires que les nôtres aux 19è siècle chez nous pour que nous puissions toujours consommer plus et mieux. Sans nous préoccuper ni du reste du monde, ni de l’avenir de ceux qui viennent après nous…

  2. Cette constatation étonne-t-elle encore quelqu’un? C’est malheureusement un énième symptome de l’aveuglement des consommateurs lambda, davantage soucieux de la modernité de leur image que des conditions de vie de leurs semblables.
    A quand une loi imposant aux fabricants de matériel électronique d’assurer les services réparation et recyclage, de ne plus limiter volontairement la durée de vie de ce type de joujoux…?

  3. Mais oui, faisons produire les iPhones en Belgique! Dans des usines Wallones pourries par les syndicats et avec plein de charges sociales et notre cher iPhone quadruplera de
    prix.
    Depuis les origines,l’homme cherche naturellement à s’approvisionner où c’est le moins cher. En histoire,cela s’appelle les avantages différentiels.
    Bien à vous

  4. Donc, si ces smartphones avaient pu exister dans les anneés 40, vous n’auriez rien eu à redire qu’ils soient éventuellement assemblés dans un goulag ou un camp de concentration… La comparaison est certes un peu raide mais ignorer dans quelles conditions travaillent plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde pour le plus grand bien de nos portefeuilles … et surtout de ceux de multiples intermédiaires est un peu triste…

  5. Lorsque j’achète un smartphone, je paie déjà la taxe Recupel. Je ne dois donc aucunement m’occuper de ces aspects éthiques car j’ai déjà payé à ce sujet. Article inutile.

    • Cher DanielB,

      Avec une réflexion de ce niveau, on est mal barré (ou plutôt vos enfants et petits-enfants) ! “Je paie, donc j’ai le droit de gaspiller, me comporter comme le dernier des cons-ommateurs” ! Belle mentalité ! Bonne année et courage à tou(te)s !!!

      • Je n’ai pas d’enfants ni de petits-enfants, ma compagne et moi n’en voulons pas. Ce n’est pas encore illégal, je pense. Je disais simplement que comme j’ai déjà payé la taxe Recupel, je ne dois pas m’occuper de ces problèmes. D’ailleurs ceux qui pourraient prendre des décisions à ce sujet, les politiques, eux ne paient rien. Suite à la conférence de Kyoto, Clinton avait signé, mais son successeur a renié la signature. Au dernier sommet du climat à Cancun, des décisions ont été prises mais aucune n’est contraignante. En bref les politiques qui avaient le pouvoir de changer les choses ne veulent pas changer, et encore moins payer.

  6. Exemple typique de mauvais journalisme cherchant le titre accrocheur. L’article est dans la droite ligne de l’article que j’ai un jour lu (sur le Soir ?) expliquant que le “coltan” etait le minerai qui servait a fabriquer les telephones portables. En lisant ce genre d’anerie (pour rester poli…) on pourrait croire qu’en fondant le “coltan” et en le coulant dans un moule de la forme adequate on obtient un telephone portable. Ce que les journaliste appellent le “coltan”, les geologues l’appellent Colombo-tantalite. Il s’agit d’un mineral dont on tire le niobium et le tantale, deux metaux, surtout le deuxieme, abondamment utilise en electronique, mais egalement pour des tas d’usage metallurgiques ou autres. De meme pour le palladium et l’or, qui lui sert aussi accessoirement a garnir les vitrines de bijoutiers.
    Donc, pourquoi se focaliser sur les telephones portables ou autre smartphone ? Si ce n’est pas de la desinformation, on n’en est pas loin. On pourrait tout aussi bien dire la meme chose pour tout circuit electronique (la carte mere de mon ordi par exemple) produit dans les memes usines chinoises et aux memes salaires.

  7. Laibert, j’aime assez bien ton analogie avec les années 40. C’est très proche de la réalité. Dire qu’il y a cinquante ans, on disait “Plus jamais ça!”, mais en fait, cela continue, mais sous d’autres formes, et surtout, comme à chaque fois, loin des yeux.

  8. Dans un monde étique, on peut supposer aussi peu de producteur que de consommateur.
    Dans un monde non-éthique, par contre, l’on ne peut qu’espérer vendre ces machins pas durables le plus cher possible, pour augmenter ce fichu pouvoir d’achat des ‘petites mains’, non ?

  9. “Depuis les origines,l’homme cherche naturellement à s’approvisionner où c’est le moins cher.”

    On peut aussi vouloir faire autrement que “depuis les origines”. Etre plus respectueux de l’humain, par exemple.

    “Augmenter le pouvoir d’achat” n’est pas le même chose qu’augmenter la qualité de vie de tous. Votre modèle économique, X.Z., met l’humain au service de l’économie. L’économie vous écrase, mais elle vous permet d’exister quand même par la consommation.

    Je trouve que ce souci de Tests-achat pour l’éthique et l’écologie est un progrès. Il y a 10 ans, ils ne voulaient rien savoir des réalités que les produits et leurs prix masquaient.

  10. Dans un portable il y aurà 1g d’or, meme moins, alors ou est l’article sur l’éthique des joyaux? En proportion, il devraient être responsable de l’extermination de quelque million de personnes e de milliards d’animaux, assorti de pollution (vraie) de centaines de rivières. Mais ici, on parle de portables…. drôle. Sont ils moins utiles des joyaux?

  11. En fait j’ai parfaitement compris la motivation politique de l’article, mais je ne suis pas d’accord avec ce point de vue et je n’accepte pas que l’on attaque les portable de façon détournée. Comme le dit un autre commentaire, un bijou utilise bien plus d’or qu’un portable et personne ne se pose la question. Quand a ce qui est de l’éthique, je tremblerait plutôt d’effroi lorsqu’une personne met de l’essence Shell ou Total dans son réservoir. Cette essence vient du Nigeria et a, là bas, sa véritable couleur, celle du sang, de la misère et de la mort. Mais ça, bien sur, personne ne le dit. Non, on préfère s’attaquer à un portable ou à tout autre chose mais pas à la poutre flagrante.

  12. A l’époque du fixe, la RTT demandait 20 FB de location pour le poste de téléphone. On trouvait cela hors de prix! Aujourd’hui si on ne peut pas se payer un I qq. chose à au moins 600 €, on est honteux! Se tracasser de connaitre l’impact d’un achat est ridicule, il suffit de ne pas acheter ces merdes.

  13. Mais pourquoi croyez vous qu’ils font fabriquer les smartphones en Asie ? Tout simplement parcequ’en Asie ils arrivent à faire travailler les gens 12h par jour en leur en payant 8h pour un salaire dérisoire et dans des conditions d’hygiène et de sécurité déplorables.

  14. Certaines reactions sont vraiment déplorables.
    (Pered, Dominque et surtout la première de DanielB)

    Sinon, je trouve la comparaison avec les années 40 plutôt adaptée; d’ailleurs, dans ces pays, les conditions de vies sont elles tellement différentes?

    Merci aussi à zilby pour le lien.
    (http://pourunmondedurable.blogspot.com/2008/06/la-vie-dun-truc.html)

    De mon point de vue, les producteurs ne changeront rien, et il faudrait donc des décisions politiques mondiales (attention, je ne dis pas que les pays doivent attendre les autres pour instaurer des règles d’éthiques sur les produits!). Malheureusement, dans ce monde libéral, on ne peut rien espérer qui aille à l’encontre des patrons et des actionnaires. Et force est de constater que même les communistes (Chine) ne font rien pour améliorer les conditions de vie des travailleurs.

    La meilleur solution serait donc celle de SpringaeL. Un boycot généralisé est sans doute la seule manière de changer la manière de faire des producteurs et exploiteurs en tout genre. Mais, croyez moi, ce n’est pas près d’arriver et je ne suis en aucun cas proche du modèle qu’il faudrait atteindre.

    • Bonjour,

      Les Chinois n’ont de communiste que le nom. Quand on voit les conditions dans lesquelles ils travaillent pour un salaire de misère, on voit que c’est du capitalisme. D’ailleurs à l’usine Foxconn qui fabrique l’iPhone on voit des filets partout à cause du nombre de personnes qui se suicident en sautant du bâtiment. Là où je suis tout à fait de votre avis c’est au sujet du boycott. Les individus, complètement inhibés par la désinformation des médias, on oublié qu’ils pouvaient mettre une entreprise par terre grâce au boycott. Il serait très efficace de prendre une entreprise comme par exemple Total qui a du sang sur les mains notamment au Nigeria et en Birmanie et de faire en sorte que plus personne n’achète de carburant chez eux. En quelques semaines l’entreprise disparaîtra. Bien entendu il faut ignorer complètement les menaces de pertes d’emploi que Total exprimera.

  15. La taxe Récupel ne concerne pas les aspects éthiques. Mais simplement “environnementaux” (et encore). Permettre l’exploitation des “autres”, en Chine, en Amérique latine, etc. c’est faire du myopisme, c’est admettre que nous aussi, nous pouvons être exploiter. Posséder des droits sociaux, une dignité au travail et dans la vie, cela doit nous pousser à partager cette dignité et ce respect avec tout le monde. Pas le conserver égoïstement en se moquant des autres. Puis en se plaignant que ces populations veuillent venir en Europe où la vie est quand même plus vivable.

  16. @DanielB, l’argument économique ne peut s’appliquer partout. Peut-on réellement mettre en balance le sang, les atrocités et l’esclavagisme de Total avec l’emploi prétendûment créé? Personnellement, je ne le pense pas.

Comments are closed.