null

Elle s’appelle Actroid-F, elle est le premier robot androïde destiné aux service médicaux. Ses capacités d’actions et ses expressions faciales sont ultra réalistes, elle est programmée notamment pour prodiguer des soins à des patients.

Elle a été conçue par Yoshio Matsumoto, un chercheur de l’AIST (Institute of Advanced Industrial Science and Technology),  pour être utilisée  dans les hôpitaux. Cette androïde est capable de reproduire des expressions typiquement humaines (cligner des yeux, sourire ou froncer les sourcils) et surtout elle peut interagir avec ceux-ci. Ses expressions faciales peuvent être contrôlées par un PC.

Mais le robot est aussi capable d’imiter et de reproduire à la perfection les expressions et les mouvements humains qu’il perçoit dans son intelligence artificielle. Portable et léger, il peut être rechargé grâce à de simples batteries. Rarement un robot n’avait atteint un tel niveau de ressemblance.

Actroid-f est destinée à une utilisation dans le domaine médical. Elle peut servir d’aide aux personnes âgées et aux handicapés ainsi qu’aux enfants hospitalisés. A ce stade de sa création, l’androïde n’est bien sûr pas encore prête à assurer toutes les fonctions d’une infirmière “humaine”.  Mais elle a été développée dans ce but.  Reste à savoir ce qu’en pense les infirmières…

Martin Vachiery


1 COMMENTAIRE

  1. Je suis infirmière et je suis abasourdie de voir que ce robot est considéré comme une percée technologique. J’imagine que cela doit être considéré comme un progrès lié à la modernité. Vive la déshumanisation des soins et l’augmentation de la productivité au détriment des patients et de leurs familles. Je suis tout simplement abasourdie de voir comment le corps de la femme est instrumentalisé ici. Une infirmière est un être humain complet, dont les soins qu’elle dispense sont basés sur de solides compétences académiques et pratiques qui dont d’elle une professionnelle de la santé à part entière. Je me demande si un ingénieur aurait poussé l’audace à créer un Android médecin… et de voir la réaction de ces derniers à une telle soi disant percée technologique.
    L’argent qui a été utilisé pour concrétiser ce robot aurait pu bénéficier aux différents systèmes de santé par le monde et aux nécessiteux… je le crois vraiment.

    Laurence Bernard, inf. M.Sc.

    • Merci de votre message.
      Outre la stupidité de cette invention du point de vue de la compréhension de ce que sont les soins infirmiers, son caractère absolument sexiste est révoltant.
      Cependant, s’il s’agit d’une machine à nourrir les fantasmes, elles est bien réussie. Je ne pense pas qu’il s’agisse du sens de ce projet…
      Michel

    • Je trouve ce robot particulièrement réussi et intéressant. Je pense qu’il faut voir plus loin que ” l’instrumentalisation ” d’un être humain. Comme à l’époque de la révolution industrielle, les machines ont peu à peu remplacées les êtres humains là où la productivité n’était pas assez importante. Ce robot est une aide aux patients et aux autres infirmières. Il va de soi que les tâches que l’on va donner à ce robot ne demandent pas toute la pratique et le dissernement d’une vraie infirmière qui elle, est irremplaçable. Je le vois plutôt comme un outil permettant de reléguer le travail demandant moins d’expertise dans le domaine afin que les infirmière puissent s’occuper d’autres choses plus importantes.

      Pour faire cours, je vois plutôt ca comme un outil de travail qui permet d’alléger le travail des vraies infirmières. Il faut voir quelle utilisation en sera faite.