Selon l’Echo et De Tijd, Netlog, la société gantoise est à la recherche d’un partenaire stratégique et a mandaté la division d’affaires de la banque ING pour ce faire.

Netlog, l’un des plus grands acteurs mondiaux du secteur des sites de socialisation, compte plus de 70 millions de membres, répartis dans une trentaine de pays. En Europe et au Moyen-Orient, l’entreprise est leader du marché chez les 14-25 ans. Netlog croît non seulement géographiquement mais aussi au niveau du contenu. C’est ainsi que la plate-forme de jeux Gatcha a été lancée il y a quelque temps.

Dans ce contexte, Netlog a mandaté ING avant l’été pour rechercher un partenaire qui pourra mener la société à une étape supérieure. Le dossier est toujours ouvert. Au moins un groupe média “classique” implanté dans le Bénélux aurait montré de l’intérêt, jusqu’à présent sans résultat.

Lorenz Bogaert, cofondateur et CEO de Netlog, insiste sur le fait que le réseau social n’est pas à vendre. “Mais nous restons ouverts pour un grand partenariat stratégique, avec éventuellement une augmentation de capital.”

(avec Belga)

1 COMMENTAIRE

  1. Lorenz Bogaert est probablement un des entrepreneurs belges les plus brillants. Les succès à la Netlog se comptent sur les doigts d’une main… Il faut vraiment soutenir et encourager les entrepreneurs en Belgique!

  2. Comment considérer cela comme un succès puiqu’à l’évidence cette entreprise n’est pas rentable ? Il est loin le temps où une entreprise se vendait au nombre de visiteurs. Il faut un business model qui fait de l’argent. Des entrepreneurs doués mais sans le sou, il y en a plein les cimetières. La nouvelle économie a créé un nombre incalculable de personnes persuadées qu’une idée valait de l’argent en oubliant au passage, car c’est bien pratique, que seule une idée qui gagne de l’argent vaut de l’argent. Allez donc voir du coté de L&H.

  3. Ce que le journaliste ne dit pas c est que Netlog a grandi pendant tout un temps sur base du marketing viral qui contrevient a la loi sur la vie privée. Depuis que le ministere des affaires economiques a tapé sur leur doigts, leurs stats se sont mis a fléchir. Un peu d investigation ne fait pas de mal, mais venant d un groupe comme Rossel c est vrai qu on ne doit pas s attendre a du grand journalisme. Ils pourraient racheter Netlog, ca ferait une bonne équipe !