La rumeur qui circulait avec insistance s’est bel et bien vérifiée: RIM, le fabricant du BlackBerry, a officiellement lancé sa tablette “PlayBook” à l’occasion de la conférence des développeurs BlackBerry Devcon. Un concurrent – indirect – pour l’iPad d’Apple.

Baptisée “PlayBook”, la tablette de Research In Motion (RIM) possède la plupart des caractéristiques avancées ces derniers jours par des sources proches du fabricant canadien. Ainsi, le BlackBerry PlayBook est doté d’un écran tactile de 7 pouces, pèse 400g, compte deux caméras – une au dos et l’autre en facade pour permettre les conversations vidéos, possède une prise mini-USB, un slot pour une carte mémoire SD pour une mémoire interne de 16 Go et est compatible avec le contenu Flash – toujours bon à savoir pour les amateurs de vidéo en ligne. Notez que plusieurs de ces fonctions manquent à l’iPad.

Par contre, la tablette de RIM ne peut se connecter à Internet que via le Wifi puisqu’elle n’a pas de connexion au réseau 3G. Cela dit, il sera toujours possible d’accéder à Internet via la fonction modem de son BlackBerry. Le fabricant canadien prévoit malgré tout de proposer des modèles 3G et 4G dans le futur, sans autre précision. Concernant le système d’exploitation du “PlayBook”, point de BlackBerry 6.0, mais une toute nouvelle plateforme multitâche sobrement appelée BlackBerry Tablet OS, développée par QNX Software Systems, une entreprise récemment rachetée par RIM.

Le BlackBerry PlayBook est attendu pour le début 2011 aux Etats-Unis. Pour le reste du monde et donc pour nous, il faudra attendre le deuxième trimestre de la même année. RIM a toutefois promis que les développeurs auraient accès dans les semaines à venir aux codes leur permettant de concevoir des applications adaptées. Avec pour objectif de développer l'”App World”, la boutique en ligne d’applications du BlackBerry qui, avec une bonne dizaine de milliers d’applications accuse encore un gros retard par rapport à l’App Store d’Apple.

Reste une inconnue, non négligeable: le prix de la tablette…

Voici donc un concurrent de taille, quoique indirect, pour l’iPad, la tablette d’Apple lancée il y a presque 6 mois. Le “PlayBook” vise avant tout un public professionnel, un secteur déjà ciblé – et séduit – par le BlackBerry, le smartphone de RIM. “C’est la première tablette professionnelle au monde”, a assuré le co-directeur général de RIM, Mike Lazaridis, lors de la conférence DevCon, vantant l’intégration au système BlackBerry: une simple connection BlueTooth permet de synchroniser le calendrier, le carnet d’adresse, la messagerie, etc, d’un appareil à l’autre.. C’est d’ailleurs un choix clairement assumé dans la vidéo de présentation.

Les caractéristiques complètes du BlackBerry PlayBook:

– Un écran 7 pouces LCD, 1024 x 600, WSVGA, capacitif et tactile multi-points
– Système d’exploitation: BlackBerry Tablet OS (multitâche)
– Processeur 1 GHz dual-core
– 1 GB RAM
– Deux cameras HD (faciale 3 MP, au dos, 5 MP), supporte l’enregistrement vidéo 1080p HD
– Lecture vidéo : 1080p HD Video, H.264, MPEG, DivX, WMV
– Lecture audio : MP3, AAC, WMA
– Sortie vidéo HDMI
– WiFi – 802.11 a/b/g/n
– Bluetooth 2.1 + EDR
– Connections : microHDMI, microUSB, charging contacts
– Navigateeur WebKit/HTML-5, Adobe Flash Player 10.1, Adobe Mobile AIR, Adobe Reader, POSIX, OpenGL, Java
– Dimensions : 130mm x 193mm x 10mm)
– Poids : 400g

Source des photos: Le Journal du Geek

1 COMMENTAIRE

  1. Belle “machine” !!
    Mais, comme toujours dans ces cas-là, la question de l’autonomie est cruciale pour savoir si on peut espérer utiliser sa tablette toute la journée ou pas. Une autonomie de 12 heures semble un minimum. Est-ce le cas ou pas ?

  2. Pffff…tout le monde cherche a faire mieux qu Apple…Apple lance un smartphone révolutionnaire faut que la concurrence cherche a mieux faire mais malheureusement cause perdue pour eux…pareille pour les tablettes…Apple lance l iPad et hop!du jour au lendemain il ya eu 36 tablettes(façon de parler) annoncer! L innovation est la clef!pas les copies soit disant améliorée avec des truc qui serve a rien!jme vois mal prendre des photo avec une tablette que je peut pas mettre dans ma poche!maintenant la camera frontal…c est tout ce qui manque a l iPad.
    On dirais Nintendo et la concurrence!Nintendo lance la wii avec détections de mouvements et maintenant sony nous sort une copie de la wiimote et du nunjuk avec une boule au bout…chouette…enfin…c est le monde du commerce…une personne inove les autres ne font que suivent le mouvement…

    • Encore un idiot fanatique de la pomme. Il ne connait pas le produit Blackberry, ne l’a jamais utilisé mais sais que c’est moins bien (comme toutes les copies le sont, CQFD imparable, on l’a compris). Très objectif, très crédible et ne donne pas du tout l’impression qu’il est parti pris. Sait-il seulement que la concurrence est bonne pour lui? Sait-il que si la pomme avait le monopole de ses concepts “révolutionnaires”, il n’aurait pas de choix et devrait bouffer la pitance qu’on voudra bien lui donner, à prix d’or, pour une qualité incertaine? Pense-t-il vraiment que sa diatribe d’illuminé va persuader? J’ai un iMac et et iPhone et hésite encore pour l’iPad; je n’ai pas besoin de démonter tout ce qui fait concurrence à ce que je possède pour me persuader de faire partie d’une élite. Mes choix sont les miens et j’apprécie le fait que j’aurais pu en faire d’autres. J’achète la pomme et mords dedans à pleine dents. Je n’en fait juste pas un culte. Il y a moyen de bien travailler avec un PC sous Windows, il y a moyen de bien téléphoner avec un Blackberry etil y a moyen d’avoir l’air d’un con avec la gamme Apple. Tout dépend de l’utilisation qu’on en fait. Ce ne sont que des outils qui sont sensés rendre la vie plus simple et plus fun.
      Laissons chacun décider de ce qui la rend plus simple et plus fun.

      PS: Ah oui, “one more thing…”, je tique sur l’aspect “révolutionnaire” des produits Apple. Même le “grand gourou” Jobs est d’accord de dire qu’ils n’inventent rien depuis longtemps mais qu’ils reprennent des concepts existants en les épurant pour les rendre plus simples et plus attractifs. Ce n’est pas un défaut, c’est un choix. Votre vision révolutionnaire de leur produit est probablement due au fait que vous regardez trop les Keynotes d’Apple. On peut être perméable au marketing, faut quand même garder un rien d’esprit critique. Un produit Apple peut faire beaucoup de choses trèèès bien…mais ne vous dispense pas de quelques neurones. Il en faut un minimum, même pour utiliser l’iPad.