Le groupe Research In Motion (RIM), fabricant du téléphone multimédias BlackBerry, pourrait dévoiler sa tablette numérique, surnommée “BlackPad”, dès la semaine prochaine lors d’une conférence à San Francisco, rapportait mardi soir le site internet du Wall Street Journal.
Interrogée par l’AFP, l’entreprise canadienne a dit “ne pas commenter les rumeurs et spéculations”. Selon le Wall Street Journal (WSJ), qui cite des sources proches de RIM, cette tablette possèderait un écran de sept pouces (17,8 cm) ainsi qu’une ou deux caméras intégrées, et serait équipée d’une connexion Bluetooth.
L’appareil ne sera toutefois connectable aux réseaux téléphoniques que par l’intermédiaire d’un BlackBerry, croit savoir le WSJ. La commercialisation du “BlackPad” — dont le nom s’inspire de celui du leader du marché des tablettes numériques, l’iPad d’Apple — débuterait au quatrième trimestre 2010, affirme le quotidien économique.

A la différence de l’iPad, dont le système d’exploitation est basé sur celui de l’iPhone, le BlackPad sera doté d’une toute nouvelle plateforme développée par QNX Software Systems, une entreprise rachetée par RIM cette année, poursuit le journal.  (AFP )

1 COMMENTAIRE

  1. L’info est peut-être valable, mais l’image fournie est très certainement fabriquée. En effet, il s’agit assez visiblement d’un iPad traffiqué dans Photoshop. La forme est exactement la même, y compris la face arrière, et les boutons latéraux ont exactement la même forme et sont à la même place que sur l’iPad. Sur la vue de face, les bords sont toujours en alu nu alors que sur la vue de côté et arrière ils sont noirs.

  2. On a beaucoup ironisé sur le nom “iPad” en le comparant avec un tampon hygiénique. Depuis, je remarque que tous les constructeurs s’engouffrent dans ce créneau et reprennent à leur compte le terme “pad”. Va-t-on ironiser encore, cette fois ? J’en doute, car il est de bon ton de critiquer Apple sous tous les angles…Moi, je me lance : “RIM lance son nouveau tampon hygiénique noir au goût et à la couleur de mûre pour une absorption maximale et une plus grande discrétion”.