L'effet boomerang du "trou du cul"

Le Google Bombing à l’encontre de la page Facebook de Nicolas Sarkozy était-il intentionnel ? Pas sûr. Il pourrait être la conséquence d’un manque de prévoyance de… l’équipe de com’ du président français. C’est en tous cas une hypothèse avancée par le bloggeur Aurélien Delefosse, auteur du blog Pink Hat SEO.

“Pour moi, c’est une erreur de l’équipe de Nicolas Sarkozy”, explique-t-il explique, dans une interview au Post.fr. “J’ai fait des recherches pour savoir s’il y avait eu bombing. Je n’ai rien trouvé.” Le bloggeur explique que récemment, l’adresse sarkozy.fr, victime elle d’un bombing bien réel en 2009, a été redirigée récemment par le service communication de Nicolas Sarkozy vers sa page Facebook. Effet boomerang garanti. Comment ? “En 2009, Google (…) a placé un filtre pour que Sarkozy.fr ne remonte plus dans les requêtes ‘trou du c**”. Sauf que si le filtre fonctionne pour Sarkozy.fr, il ne marche pas pour la page Facebook.”

Un détail qui aurait échappé à l’équipe du président français. Aurélien Delefosse tempère toutefois : “Je le reconnais, je n’ai aucune preuve de ce que j’avance mais les médias qui ont annoncé un Bombing n’ont pas plus de preuve. Seul Google sait s’il y a vraiment eu bombing.” Le Post les a appelé la firme, et langue de bois, Google n’a ni confirmé ni démenti ce scénario.