Crédits : Pixabay

Moins jouer pour payer moins cet hiver ? On fait le point

La crise énergétique risque de peser sur le portefeuille des Belges. Pour alléger les factures, nous avons tendance à remettre en cause la consommation de certains de nos appareils. Parmi ceux-ci se trouvent les consoles de jeu. Mais qu’en est-il réellement de la consommation en électricité de ces machines ? C’est ce que nous allons tenter de voir.

Le prix du kWh dépend de plusieurs facteurs, dont celui du prix fixé par les fournisseurs. Pour faciliter les calculs, nous avons fait une moyenne qui se situe à 0,5 €. C’est ce chiffre que nous utiliserons pour effectuer les estimations.

La mise en veille de la console

Nous allons partir d’une situation où une personne joue deux heures par jour. Par conséquent, sa console sera en mode veille pendant 22h.

Pour la PS5, la consommation en veille est de maximum 3 W. Ce qui nous donne :

  • 3 W x 22h = 66 W (0,066 kWh)
  • 0,066 kWh x 0,5 € = 0,033 € (pour 22h)

La facture est donc de 0,99 € (0,033 x 30 jours) par mois et 11,88 € (0,99 x 12 mois) sur l’année.

Cela est bien moindre que la PS4 classique qui consomme environ 6,6 W en mode veille. Si on fait le même calcul, on arrive à un montant de 2,1 € sur le mois et 25 € sur l’année.

Pour les Xbox Series la consommation est plus élevée. Si l’utilisateur utilise le mode « démarrage instantané », la consommation se situe en mode veille entre 11 et 13 watts. Nous aurons donc une facture de 3,9 € sur le mois et 47 € sur l’année.

Enfin, en ce qui concerne la Switch, en mode veille et avec la connexion Lan filaire active, la consommation est de 2,2 W. Ce qui nous fait 0,6 € sur le mois et 7,2 € sur l’année.

Éteindre la console

La mise en veille de la console coûte donc une certaine somme sur une année, mais quand est-il lorsque l’on éteint totalement ces consoles ? Nous gardons toujours comme référence 2h de jeu sur une journée et donc 22h où la console est éteinte (et non pas en veille).

Lorsque la PS5 est éteinte, elle consomme 0,36 W. La console éteinte coûtera donc 0,12 € sur le mois et 1,44 € sur l’année. La PS4 se situe au même niveau.

Le mode économie d’énergie de la Xbox Series X consomme 0,5 W. Par conséquent, cela coutera 0,15 € sur le mois et 1,8 € sur l’année. La Xbox Series S est à 0,4 W ce qui fait une très légère différence. Il faut cependant faire attention : ce mode vous fera perdre l’installation à distance et le jeu à distance.

La Nintendo Switch OLED consomme quant à elle maximum 0,5 W, ce qui la met à égalité avec la Xbox Series X.

En résumé la consommation d’une console éteinte (mais toujours sous tension), coûte peu sur une année.

La consommation d’électricité lors d’une session de jeu

Nous allons ici nous concentrer seulement sur la consommation d’électricité des consoles. Nous ne tiendrons pas compte de la consommation de la télévision ou d’une éventuelle barre de son. Nous n’allons pas non plus faire de distinctions entre les différents jeux. La console consommera moins ou plus en fonction de l’exigence technique du jeu.

Considérons une session de jeu de deux heures par jour, sur un jeu moyennement énergivore, toujours avec un tarif de 0,5 €.

Pour ce qui est de la PS5, la consommation tourne autour des 200 watts.

  • 200 W x 2h = 400 W (0,4 KWh)
  • 0,4 kWh x 0,5 € = 0,2 €

Une session de jeu de 2h coutera donc 2 centimes. Ce qui nous fait 6 € (0,2 x 30) sur le mois et 72 € (6 x 12) sur l’année.

En ce qui concerne la PS4, il est estimé que la console consomme en moyenne 120 watts. Nous sommes donc à 0,12 € pour une session de jeu, 3,6 € sur un mois et 43,2 € sur une année.

La Xbox Series X rejoint presque la PS5 avec une consommation de 160 watts.  Quant à la Xbox Series S, sa consommation est moindre avec 74 watts.

C’est, sans surprise, la Nintendo Switch qui est la moins énergivore. La Switch commercialisée en 2017 affichait une consommation de 12 W une fois dockée. Avec les nouveaux modèles, la consommation avoisine les 7 W (la Switch OLED est à 6 W).

Si l’on considère un modèle récent de Switch (7 W), une session de jeu coûte alors 0,007 centime. Sur un mois cela coûtera 21 centimes et 2,52 € pour une année.

Conclusion : la suppression du mode veille permet de réaliser une belle économie

Nous avons vu que le mode veille peut se montrer relativement énergivore. Si vous voulez faire des économies, il est préférable de couper sa console plutôt que de la laisser en mode veille. Si vous voulez faire davantage d’économie, vous pouvez débrancher ou mettre hors tension votre console. Mais cela n’aura qu’un tout petit impact sur le portefeuille.

Si la suppression du mode veille peut s’avérer intéressante pour le portefeuille, notons toutefois que l’utilisateur perdra quelques avantages comme l’installation des mises à jour et jeux en-dehors des séquences de jeu ou le jeu à distance, sur Xbox.

En ce qui concerne les sessions de jeu, la facture peut s’élever à quelques dizaines d’euros chaque année. Cependant, cela reste similaire aux prix d’autres activités. Aller au cinéma plusieurs fois sur une année ou payer un abonnement à Netflix coûtera aussi plusieurs dizaines d’euros. A moins de complètement changer vos habitudes, ne vous attendez donc pas à de grosses différences sur la facture.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.