Test – New Tales from the Borderlands : un spin-off sans éclats

Le premier Tales from the Borderlands s’était imposé comme un spin-off narratif plutôt réussi de Borderlands. Gearbox tente, des années plus tard, de remettre le couvert avec un second volet. Pas sans réaliser quelques grossières erreurs.

Si le premier Tales from the Borderlands n’était pas une pépite en soi, le jeu de Telltale Games était parvenu à joliment s’imprégner de l’univers de Borderlands. Des années plus tard, les auteurs de Borderlands tentent de remettre le couvert avec une suite, cette fois développée en interne. Le concept reste le même : il s’agit d’un jeu narratif principalement composé de cut-scenes dans lequel chaque décision du joueur peut impacter le scénario, et découpé en plusieurs chapitres.

Le casting du jeu est très jeune.

L’aventure prend place dans la ville de Prométhée, une ville bien connue des joueurs de Borderlands. Le joueur va suivre ici les péripéties d’un petit groupe d’aventuriers composé d’Anu, une scientifique trentenaire écologiste et introvertie, Octavio, un ado des rues aussi pénible qu’agaçant, et Fran, la gérante d’un magasin de glaces obsédée par le sexe. Un casting très teenager qui a beaucoup de mal à séduire. Et pour cause puisque ces trois personnages atypiques manquent cruellement de charme. On l’a bien compris, Borderlands joue dans l’humour potache. Certes, mais on aurait tout de même aimé trouver au moins un personnage charismatique dans le lot…

Dans la pratique, il va falloir donc supporter tout un tas de blagues potaches pas franchement drôles et qui ne fonctionnent souvent pas trop bien en français, avec les doublages ultra-stéréotypés auxquels on a droit.

Le casting ne vend pas vraiment du rêve.

Heureusement, quelques personnages secondaires sont là pour remonter le niveau. On ne va toutefois pas vous mentir : si vous n’aimez pas l’humour potache, mieux vaut passer votre chemin, car on parle ici d’un humour très gras. L’écriture n’étant pas franchement extraordinaire, tout un tas de blagues tombent à l’eau. Le récit n’est pas non plus très passionnant, même si de gros efforts ont été consentis pour tenter de nous plonger dans cette histoire, avec une mise en scène assez travaillée. On lui reprochera principalement de ne jamais vraiment parvenir à être pris au sérieux. L’humour potache est omniprésent et lorsqu’il se prend au sérieux, la recette ne fonctionne absolument pas.

Visuellement, le jeu est également plutôt réussi, avec ses graphismes en cel-shading fidèles à l’univers de Borderlands.

Côté gameplay, pas de grosses surprises non plus. On passe le plus clair de son temps à regarder l’écran, à cliquer sur un bouton pour un QTE, faire un choix narratif et – occasionnellement – on dirige son personnage pour interagir avec les décors et récupérer des crédits. Une recette finalement très proche des bon vieux point & click, qui fonctionne certes, mais ne brille jamais. Il faut dire que depuis quelques années, on a assisté à une véritable déferlante de jeux narratifs.

Les personnages secondaires ont souvent plus de charme que les personnages principaux.

Les fans de la première heure de Borderlands y trouveront toutefois leur compte. Oui, l’univers est respecté. En revanche, on regrette que la formule des jeux narratifs soit aussi mal appliquée. Les décisions du joueur n’ont que peu d’impact sur l’histoire, le déroulement est souvent le même quel que soit votre choix et les développeurs ont pris quelques gros raccourcis. Des séquences ratées mèneront souvent à la mort et à un retour à la séquence précédente. Ajoutez à cela un rythme parfois très mou et vous comprendrez qu’il est malheureusement difficile de ne pas être déçu par cette suite, qui tout en respectant la formule de son ancêtre, rate le coche au niveau narratif. Dommage car la technique était plutôt réussie et le jeu est assez long pour vous tenir occupé un bon moment.

Conclusion

Marchant sur les traces de son prédécesseur, New Tales from the Borderlands tente de remettre au goût du jour la formule “Telltale” du jeu narratif. Le titre est toutefois développé cette fois par Gearbox. Et s’il conserve les bases solides de son prédécesseur, en mélangeant QTE, cut-scenes et dialogues, New Tales from the Borderlands rate le coche au niveau narratif, avec des dialogues creux, un casting pauvre et résolument trop teenager, un humour trop potache et surtout, un déroulement qui n’est que très peu impacté par les choix du joueur. S’il reste fidèle à l’univers de Borderlands et est plutôt réussi techniquement, New Tales from the Borderlands est toutefois loin d’égaler l’excellence des productions de Telltale. Et ce, même les fans de Borderlands risquent de s’en rendre compte… 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

New Tales from the Borderlands

Gameplay 5.0/10
Contenu 4.5/10
Graphismes 7.0/10
Bande son 6.0/10
Finition 7.0/10
5.9

On aime :

Une réalisation soignée

Une formule efficace

La mise en scène

On aime moins :

Des choix qui impactent peu le scénario

Un casting et un ton très teenagers

Des personnages sans charme

Souvent très lent

Des doublages français décevants