Crédit photo : AFP

Belgique : une inflation record pour les apps de parking en 2022

Les frais de transactions pour les apps de parking ont explosé en 2022. Le secteur subit une inflation de près de 40% en un an. 

Les apps de stationnement ont la cote chez les automobilistes. Rien qu’à Bruxelles, près d’une dizaine d’acteurs se partagent ce marché très juteux. Pour les consommateurs, ces applications mobiles présentent de gros avantages : la promesse d’économies importantes par rapport au paiement du ticket à l’horodateur, la possibilité de rallonger son stationnement sans retourner à la voiture et surtout la possibilité de payer avec son smartphone. Près d’un automobiliste belge sur deux utiliserait aujourd’hui une app de stationnement.

La popularité de ces plates-formes a toutefois causé une inflation générale des prix en 2022. Les plates-formes ont pratiquement toutes augmenté leurs frais de transactions. Jusqu’à 107% de hausse chez Easypark. L’inflation moyenne des prix en 2022 tournerait autour de 40%.

Ces taux d’inflation record sont toutefois à relativiser, car ils ne concernent que les frais de la plate-forme, liés à la transaction, facturés entre 0,20 et 0,39€ à Bruxelles. Chaque utilisation du service entraîne de facto l’application d’un frais fixe de transaction, qui vient s’ajouter au prix du parking.  Dans la capitale, il n’existe aujourd’hui plus aucun service qui offre un service “gratuit” – hors frais de stationnement. Il est en revanche toujours possible de ne pas payer le service dans deux grandes villes de Belgique, Charleroi et Anvers, les deux seules villes où Seety propose encore ses services sans frais de transaction.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.