Franck (unsplash)

TikTok introduit un bouton “je n’aime pas”

TikTok teste un bouton “dislike” pour les commentaires.

“Nous avons commencé à tester une méthode permettant aux individus d’identifier les commentaires qu’ils jugent non pertinents ou inappropriés” indique TikTok dans un billet de blog sur la sécurité et l’application des directives communautaires. La plateforme ajoute, “afin d’éviter de créer un malaise entre les membres de la communauté ou de démoraliser les créateurs, seule la personne ayant enregistré une désapprobation sur un commentaire pourra voir qu’elle l’a fait”.

Désapprouver l’inapproprié

Les utilisateurs de TikTok peuvent déjà désapprouver des vidéos pour signaler à l’application que le contenu ne les intéresse pas. Mais, ce 13 avril, TikTok a annoncé qu’elle testait une nouvelle fonctionnalité. Elle devrait permettre aux utilisateurs de signaler les commentaires qu’ils jugent “non pertinents ou inappropriés”, sans que l’aversion soit visible pour les autres. Plus tôt dans l’année, certains utilisateurs avaient déjà repéré différentes versions de cette option.

Le bouton de désapprobation des commentaires devrait être disponible en plus de l’option permettant de signaler un commentaire pour violation des directives de la communauté.

De nouveaux rappels de sécurité pour les créateurs

La plateforme va également proposer des rappels. Leur but ? Guider les créateurs vers les options de filtrage des commentaires, de blocage et de suppression en bloc. En clair, il s’agit d’aider la communauté à utiliser plus facilement les outils de sécurité intégrés.

Ces rappels s’adresseront aux créateurs dont les vidéos semblent recevoir une forte proportion de commentaires négatifs. “Nous continuerons à supprimer les commentaires qui violent nos directives communautaires”, précise TikTok. De même, les créateurs peuvent continuer à signaler les commentaires ou les comptes, individuellement ou en bloc.

Des améliorations continues en matière de sécurité

La plateforme a également publié son rapport d’application des directives communautaires du quatrième trimestre 2021.“Nous avons ajouté des informations sur le volume de contenu supprimé à zéro vue, les comptes retirés de l’expérience TikTok complète parce qu’ils sont soupçonnés d’avoir moins de 13 ans, et les faux engagements”, indique le document.

En chiffres, entre le premier et le quatrième trimestre 2021, les suppressions de contenus à zéro vue ont augmenté de 14,7 % pour les contenus de harcèlement et d’intimidation. On parle de 10,9% pour les comportements haineux, contre 16,2 % pour l’extrémisme violent. Pour le suicide, l’automutilation et les actes dangereux, le taux est de 7,7 %.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.