Test – Babylon’s Fall : un Platinum Games peu inspiré

Après quelques années de développement et de transformations, PlatinumGames nous livre son Babylon’s Fall, un titre édité par Square Enix à la proposition particulière. Le développeur de Bayonetta met un pied dans la création de jeu service, et ce n’est pas brillant.

On connaît très bien PlatinumGames pour leurs jeux d’actions plus exaltants les uns que les autres. Si certains titres ont moins convaincus, on leur doit tout de même de grands jeux tels que les Bayonetta, Vanquish, Metal Gear Rising: Revengeance ou encore NieR Automata. Ceux-ci nous livrent un nouveau titre édité par Square Enix mais qui prend cette fois une tournure plutôt inédite pour le studio, celle du jeu service. Disponible sur PC et sur consoles Playstation, Babylon’s Fall est un action-RPG qui est pensé pour fonctionner sur le long terme, son lancement n’est malheureusement pas très convaincant.

Dans Babylon’s Fall, nous incarnons un prisonnier de l’Empire qui est forcé de porter le Coffre de Gédéon, un appareil magique parasite octroyant des pouvoirs spéciaux à notre personnage, celui-ci devient alors une sentinelle. Notre héros est contraint de se battre et de partir explorer la Tour de Babylon pour sa propre survie. D’autres personnages viennent étoffer un récit qui fait beaucoup d’efforts pour être plus qu’un prétexte à la chasse au loot, mais celui-ci est tout de même peu intéressant. L’univers du jeu pourtant rempli de mystères peine à capter notre attention, la faute à des personnages oubliables et à une exécution qui laisse à désirer. La mise en scène des cinématiques est plate, quand celles-ci ne sont pas tout simplement des images fixes de modèles 3D sans vie, le bilan est peu reluisant.

Le jeu n’est pas pensé pour être parcouru en solo.

Le titre se montre un peu plus convaincant dans son gameplay. Babylon’s Fall est un titre qui se divise en missions. Nous devons alors nous préparer dans la petite ville portuaire de Kumar avant de partir seul ou à plusieurs dans la tour de Babylon. C’est souvent le cas des productions du studio, Babylon’s Fall propose un gameplay action, proche d’un beat-them-all mais cette fois avec une surcouche de RPG. Plusieurs types d’armes permettent de varier un peu notre style de jeu et il est possible d’en équiper plusieurs pour s’adapter à différentes situations. On retrouve les mécaniques habituelles du genre, différents boutons d’attaque, un bouton d’esquive qui récompense si on l’utilise au bon moment…

Il est également possible d’exploiter nos pouvoirs de sentinelle pour équiper deux autres armes que l’on peut magiquement utiliser sans interrompre nos actions. Celles-ci font beaucoup plus de dégâts mais consomment la jauge d’esprit, une ressource assez importante puisqu’elle nous permet également de faire des esquives. Les sensations de jeu sont bonnes, quoi qu’un peu plus lente que ce dont le studio nous a habitués. Le gameplay manque cependant de profondeur, en particulier lors de nos premières heures de jeu, ce qui en fait une expérience bien plus bourrine que technique. Cela a pour effet d’installer une redondance très rapidement ainsi que de gros problèmes de lisibilité dans l’action. La caméra pose également quelques soucis.

Le cœur du jeu reste le loot trouvable dans les niveaux.

Les missions sont de courts niveaux où il faut affronter plusieurs vagues d’ennemis et parfois faire un peu de plate-forme. Ceux-ci restent très linéaires et proposent des coffres aux récompenses aléatoires. Babylon’s Fall repose en effet sur les systèmes de loot que l’on retrouve souvent dans les jeux services. Nous amassons naturellement de très nombreuses armes et pièces d’équipements aux statistiques et effets passifs différents qui servent à renforcer notre personnage. Plutôt efficace sur cet aspect, Babylon’s Fall possède bien le charme du looter, avec en prime un petit côté scoring puisque nous sommes récompensés par du meilleur loot en jouant efficacement. Le titre nous pousse beaucoup à continuer à jouer pour obtenir encore plus d’objets, en particulier si on y joue avec d’autres gens.

Le jeu n’est définitivement pas pensé pour être parcouru seul, les quêtes ne s’adaptent pas selon le nombre de joueurs. Parcourir les niveaux en solo devient alors très long et épuisant, en particulier les boss aux barres de vie interminables. L’expérience est bien plus agréable à plusieurs, même s’il est parfois compliqué de trouver des gens avec qui partir en mission. Il est possible de jouer avec trois autres personnes, amis ou inconnus, dans les nombreuses missions scénarisées ainsi que dans des missions moins importantes.

Les types d’armes offrent des styles de jeu différents.

Le titre n’est pas non plus une grande réussite visuelle. Babylon’s Fall utilise une esthétique qui veut produire un effet “peinture à l’huile” grâce à un filtre sur l’image, un choix qui ne rend pas particulièrement bien. Les modèles 3D des personnages et de nombreux éléments de décors paraissent datés, un rendu qui n’a pas vraiment l’air “Next-gen”. La fluidité n’est pourtant pas un problème et le titre montre une direction artistique plutôt convaincante. Certains décors et ennemis sont plutôt créatifs et originaux. Les musiques et la bande son dans son ensemble manquent en revanche cruellement de personnalité.

Si Babylon’s Fall est médiocre sur de nombreux aspects, il faut en plus supporter sa surcouche de jeu service. Bonus de connexion journaliers, Battle Pass qui demande de remettre de l’argent pour avoir accès aux récompenses plus intéressantes, des invitations aux micro-transactions à de nombreuses occasions, des saisons qui ajouteront plus de contenu dans les mois à venir… Ajoutez à cela qu’il est obligatoire d’avoir un abonnement Playstation Plus si vous jouez sur console et qu’il faut, dès les premiers instants, s’identifier avec un compte Square Enix (certes gratuit mais très pénible), cela rend les premiers contacts plus que rédhibitoires, en particulier pour un titre qui est vendu au prix plein.

Même si ces micro-transactions sont loin d’être obligatoires, Babylon’s Fall coûte cher et l’investissement ne vaut pas vraiment le coup à l’heure actuelle. Le titre possède une bonne densité de contenu malgré une très grande répétitivité dans les situations et les environnements. Jeu service oblige, des nouveaux modes de jeux et évènements arriveront dans le futur, mais il faudra de sacrés changements pour que Babylon’s Fall puisse conquérir les joueurs. Si le titre ne manque pas de potentiel grâce à son gameplay sympathique, sa réputation est déjà ternie après à peine quelques jours de commercialisation.

Conclusion

Bien connu pour ses jeux d’actions plus fous les uns que les autres, le studio PlatinumGames nous avec Babylon’s Fall son premier “jeu service”, taillé pour le multijoueur. Un premier pas qui ne convainc pas vraiment. Nous incarnons ici un prisonnier de l’Empire, forcé de porter sur le dos un appareil magique qui lui octroie des pouvoirs spéciaux. Celui-ci va alors devoir explorer la tour de Babylon et sauver l’humanité de monstres menaçants s’il veut survivre. Si le scénario est peu intéressant, le gameplay est assez riche pour nous tenir scotché au pad, mais pas forcément très original. Babylon’s Fall est un jeu d’action avec de nombreuses mécaniques de RPG et plus particulièrement un certain penchant pour le loot qui permet de renforcer notre personnage. Manette en main, le jeu se révèle agréable mais tout de même moins technique et beaucoup plus bourrin que les gros titres du studio. Babylon’s Fall propose une série de missions très linéaires à parcourir à plusieurs ou seul, même si la dernière option est moins conseillée. Visuellement, le titre est pauvre et sa bande son est très oubliable. Enfin, jeu service oblige, le titre propose toute une couche de mécaniques ayant pour but de faire revenir les joueurs et de leur demander un peu d’argent au passage. Un aspect assez poussif malgré son tarif déjà très élevé à l’achat. Ces micro-transactions ne sont pas particulièrement nécessaires pour progresser et les développeurs promettent déjà du contenu à venir, mais le bilan n’est pas très convaincant.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Babylon's Fall

Gameplay 5.5/10
Contenu 5.0/10
Graphismes 4.0/10
Bande son 5.0/10
Finition 5.0/10
4.9

On aime :

Un gameplay qui reste efficace

La formule du looter qui fonctionne

Pas mal de contenu, et encore plus à l’avenir

On aime moins :

Une formule très répétitive

Le côté jeu service poussif

Un scénario peu intéressant et mal mis en scène

De vrais problèmes de lisibilité et de caméra

Visuellement pauvre