Abonnements télécoms : ce qui change en ce début d’année 2022

Les hausses de prix des services d’Orange, Proximus et Telenet sont toutes effectives depuis le 17 janvier.

D’après Test Achats, les trois plus grands opérateurs télécoms de Belgique augmentent leurs prix presque chaque année depuis 2014. Et en janvier 2022, la tendance continue.

Les anciens packs internet-télévision-téléphone de Proximus sont plus chers depuis le 1er janvier 2022. Chez Orange, c’est l’internet fixe et la télévision qui ont augmenté leurs tarifs depuis le 17 janvier.

Orange, toujours moins cher que ses concurrents

Les tarifs des offres Love, Home et Boost d’Orange ont grimpé depuis le 17 janvier. En clair, l’opérateur impose 3 euros supplémentaires par mois à tous ses packs “Internet + TV”.

Ainsi, les forfaits LOVE avec internet fixe augmentent de 2 euros par mois, et les forfaits LOVE avec internet fixe et TV numérique, de 3 euros par mois.  L’offre groupée Love Trio avec Go Plus et la téléphonie fixe est proposé à 78 euros par mois.

Les services de l’opérateur deviennent donc plus coûteux, mais restent moins chers que ceux de ses concurrents. Chez Proximus et Telenet, le forfait tout compris le moins cher s’élève respectivement à 85,99 et 86 euros par mois. C’est environ 8 euros de moins que celui proposé par Orange.

Une hausse “surprise”

Il s’agit de la première hausse des prix d’Orange depuis le lancement du forfait LOVE. Une augmentation des prix de l’opérateur “surprenante” d’après Test Achats. Sur son site, l’association de consommateurs rappelle une déclaration de l’Orange face aux prix de plus en plis élevés de ses concurrents : “De telles augmentations de prix ne sont pas nécessaires pour maintenir ou développer les investissements dans l’innovation et la qualité du réseau, des produits et des services”.

Pour justifier ces nouveaux tarifs, Orange cite l’augmentation des coûts salariaux et énergétiques, la hausse des prix des modems et des décodeurs à cause de la pénurie mondiale de puces informatiques et enfin, la hausse des frais de location. En effet, Orange doit payer une certaine somme à Telenet et VOO pour utiliser leurs réseaux.

Selon Test Achats, cette troisième explication est de moins en moins légitime depuis que l’opérateur a officialisé son rachat de VOO fin 2021. Une acquisition “qui permettra à Orange d’accroître considérablement sa présence dans le paysage des télécoms en Belgique”,ajoute Test Achats.

Proximus casse les prix 

L’augmentation des prix ne concerne pas que les forfaits “tout compris”. Par exemple, depuis le 1er janvier, la Phone Line de Proximus coûte désormais 24,63 euros par mois, contre 24,13 en 2021 et 22,13 euros en 2017. Cela représente une hausse de 2% entre 2021 et 2002, et d’environ 10% en cinq ans.

Les forfaits Internet + TV, Minimus et Famillimus/Tuttimus augmentent eux de 1,50 euro par mois. Enfin, Les forfaits Start, Internet + Tel et Tel + TV assument une hausse de 1 euro. “En début d’année, Proximus augmente traditionnellement les tarifs des “anciens” forfaits […] afin de pousser les clients vers les nouveaux forfaits Flex”, illustre Test Achats. Enfin, le prix d’un deuxième décodeur augmente lui aussi. Il passe de 6 à 8 euros par mois. Le produit TV Replay + évolue lui de 5 à 6 euros mensuels.

À noter que le prix des abonnements mobile de Proximus n’ont pas augmenté. Par ailleurs, les clients d’un abonnement de téléphonie fixe paient à présent 50 centimes de plus par mois.

Orange suit la tendance, Telenet est en avance

L’abonnement Home Internet d’Orange, qui ne propose qu’une offre Internet, subit une augmentation de 5%. Concrètement, il passe de 40 à 42 euros mensuels. De même, tous les abonnements comprenant au minimum l’Internet fixe de l’opérateur augmentent de 2 euros par mois.

Telenet n’a pas prévu de hausse de ses tarifs. Le groupe les a déjà augmentés l’été dernier.

Des tarifs records 

Le Belge paye toujours ses abonnements télécoms plus cher que ses voisins européens. C’est ce que révèle la dernière étude comparative de l’Institut belge des services postaux et des télécoms (IBPT) publiées en décembre.

La Belgique est un pays où les prix des services de télécommunications sont en général élevés par rapport aux pays voisins. Si ce constat doit être nuancé pour certains besoins, tels ceux concernant les services mobiles de base, pour lesquels la Belgique est plutôt compétitive, notre pays est globalement de plus en plus cher par rapport à ses voisins à mesure que les besoins en voix et données augmentent”, indique le rapport.

En effet, pour la même offre, le prix d’un abonnement belge est près de quatre fois plus cher qu’en France. Une des raisons principales de ces prix explosifs serait le manque de concurrence sur le marché belge.

Orange et Proximus augmentent leurs prix en janvier – Test Achats.

Pour évoluer vers des tarifs plus bas à court terme, “une révision des tarifs de gros pour l’accès aux réseaux câblés en 2023 et un quatrième opérateur télécom nous semblent être les seules options”, conclut Test Achats.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.