Anker a inventé une webcam qui donne bonne mine

Début janvier, Anker a présenté sa nouvelle webcam B600. Ses nombreuses fonctionnalités font d’elle un outil informatique iédal pour le télétravail. 

La nouvelle webcam AnkerWork B600 combine une caméra 2K, quatre micros, des haut-parleurs intégrés et une barre de lumière. Ce gadget pourrait changer l’expérience vidéo des réunions visio, de plus en plus communes avec le télétravail.

Bannir les vidéos pixélisées

La nouvelle AnkerWork B600 filme en 2K à 30 images par seconde. Une barre lumineuse LED est intégrée à la webcam, juste au-dessus de l’objectif de la caméra. Depuis ce placement stratégique, la barre diffuse une lumière avantageuse pour le visage de l’utilisateur. Pour maximiser la qualité de la vidéo, l’application intégrée MagicSight réalise une mise au point et une amélioration automatique de l’image.

Le degré de luminosité de la webcam est également réglable à l’aide d’un curseur tactile intégré et à une application disponible sur ordinateur. En plus de la luminosité, l’application permet de régler la température de couleur.

Un outil adapté au télétravail

AnkerWork B600 dispose d’un champ de vision réglable. Grâce à cette fonctionnalité, l’utilisateur peut choisir la quantité d’arrière-plan qu’il souhaite faire apparaître en vidéo. En plus de l’offrir plus d’intimité, le champ de vision réglable évite à l’utilisateur d’avoir à ranger tout son appartement avant le début d’une visioconférence.

La webcam possède aussi son propre microphone avec “AI-Powered Noise Reduction”. Cet algorithme de suppression du bruit est conçu pour analyser l’audio et supprimer automatiquement le bruit de fond. Ainsi, pendant les réunions, seule la voix humaine est conservée. C’est d’ailleurs la même intelligence artificielle qui gère la fonction de mise au point de la barre lumineuse.

Lors de son lancement le 25 janvier, la B600 devrait coûter 220 dollars, ce qui la place à un niveau de prix plus élevé que la plupart des webcams 4K déjà disponibles