Netflix souhaiterait racheter d’autres studios de développement

La plateforme de streaming se dit prête à investir, mais cela se fera au cas par cas.

Depuis quelques années, Netflix tente de petites incursions dans le monde du jeu vidéo. Après des productions telles que Stranger Things 3 : The Game, Teeter (Up) ou Shooting Hoops et le rachat de de Night School Studio (Oxenfree) en septembre, le géant du streaming confirme qu’il va continuer de proposer des expériences vidéoludiques à l’avenir. Cela ne se fera cependant pas en pratiquant une politique de rachat de studio agressive comme peuvent le faire Microsoft ou Sony.

Gregory Peters, directeur de l’exploitation chez Netflix, a détaillé la politique de Netflix vis-à-vis des jeux vidéo lors de la présentation des résultats financiers du dernier trimestre : « C’est quelque chose qui sera opportuniste. Donc, je dirais qu’il ne faut pas s’attendre à ce que nous nous lancions dans une frénésie d’achat ou quelque chose comme ça. Ce sera l’un des outils que nous utiliserons, et nous l’utiliserons de manière opportuniste lorsque nous trouverons une bonne opportunité. » –

Wilmot Reed Hastings, co-PDG de Netflix, a ajouté : « Vous pouvez voir, d’après nos antécédents, que nous sommes assez sélectifs en matière de fusions et acquisitions. Mais comme l’a dit Greg, lorsqu’une opportunité se présente et que nous avons le sentiment d’être en phase avec l’entreprise, je pense que c’est une opportunité que nous saisirons. Mais encore une fois, ce n’est rien de plus que cela. »

Gregory Peters s’est également réjoui du récent rachat de Night School Studio : « Nous sommes vraiment enthousiasmés par ce que représente l’équipe, car leur objectif est de garder la mécanique narrative et l’histoire au centre du jeu. C’est formidable de les avoir à bord et d’écouter leurs idées. Je m’attends à un partenariat très riche au cours des prochaines années. »

La recette de Netflix semble donc simple : des acquisitions peu nombreuses, mais ciblées. Une stratégie qui pourrait évoluer au fil des années si Netflix parvient à gagner suffisamment d’argent avec cette branche. Mais pour l’instant, il faudra se contenter des productions ponctuelles de Netflix.