General Motors veut créer un système d’abonnement pour les véhicules

Le constructeur prévoit un chiffre d’affaires de 25 milliards de dollars.

Selon une récente lettre destinée aux actionnaires de General Motors, le constructeur automobile serait en train de mettre au point un service d’abonnement pour les automobilistes.

Actuellement, General Motors compte 16 millions de véhicules en circulation aux États-Unis et au Canada et prévoit que 30 millions de véhicules aux états unis seront équipés de technologies connectées d’ici 2030. Cela représenterait une manne financière de 80 milliards de dollars que la société compte bien exploiter. La société ambitionne de générer 30 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie dont 6 milliards devraient provenir des services d’assurance. General Motors a déclaré que ce chiffre d’affaires la mettrait au même niveau que d’autres services d’abonnement tels que Netflix, Spotify ou Amazon Prime.

135$ d’abonnement mensuel en moyenne

Selon une étude menée par General Motors sur plusieurs milliers de clients, les utilisateurs seraient particulièrement enclins à souscrire plusieurs services simultanément. Sur 45 options de services et fonctionnalités différents, les personnes sondées ont choisi en moyenne 25 services et produits différents. Alan Wexler, vice-président directeur de l’innovation et de la croissance chez GM, a ainsi déclaré : « Notre recherche indique qu’avec la bonne combinaison d’offres attrayantes, les clients sont prêts à dépenser 135 $ par mois en moyenne pour des produits et services. »

Pour pouvoir gérer ce nouvel afflux, General Motors travaille actuellement sur sa nouvelle plateforme logicielle « Ultifi ». Elle permettra de centraliser les différentes offres d’abonnement et pourra réaliser des mises à jour logicielles en temps réel. Elle devrait être lancée en 2023.

Le service d’abonnement de General Motors prendra en charge des services comme OnStar, une de ses filiales qui propose des services de sécurité, d’urgence et de navigation pour les véhicules ou encore Maps+, une solution de navigation embarquée développée par la société.

« Ces services répondent aux besoins d’un énorme marché », a déclaré Wexler. « Des centaines des milliers de véhicules connectés avec les données de millions de voyages, et des centaines de millions de miles, toutes ces données fournissent d’énormes opportunités de monétisation. Nous nous distinguons par l’échelle des données que nous avons pour travailler et nous prévoyons de les exploiter. »