Vertuoza, la startup qui va révolutionner le secteur de la construction

Faire grandir et digitaliser le secteur de la construction. C’est l’objectif de Vertuoza, une start-up belge en pleine expansion à l’origine d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros. 

D’après une étude de CB Insight, plate-forme d’analyse commerciale, les investissements dans les start-ups du domaine de la construction ont été multipliés par 5 entre 2010 et 2015. “On veut aider les acteurs du secteur à s’organiser et faire rayonner ces métiers”, insiste Dominique Pellegrino, CEO et cofondateur de la start-up Vertuoza. Pour lui, la ConTech (Construction Technology), soit la digitalisation du secteur de la construction, est un objectif majeur. Chantier, électricité, chauffage, menuiserie, piscine ou encore jardinerie… Ce nouveau logiciel s’adresse à toutes les entreprises de moins de 200 personnes intervenant dans la construction ou la rénovation de bâtiments. Celles-ci représentent 99% des 75 000 entreprises de construction présentes en Belgique.

Un besoin d’organisation

En Belgique, le secteur économique du bâtiment et des travaux publics représente 270 000 emplois. D’après le rapport annuel de la Confédération Construction de 2016-2017, les technologies numériques sont encore relativement peu connues dans le secteur de la construction et seulement 5% des entrepreneurs les utilisent, tous outils numériques confondus.

Pour ces professionnels, la première partie de la journée se déroule sur le chantier et la deuxième commence après 17h, consacrée à tous les impératifs administratifs. “Ce n’est jamais évident d’avoir son devis à temps, le suivi de chantier n’est pas toujours optimal et la gestion des factures est une tâche souvent laborieuse” raconte Dominique Pellegrino. Plongée dans les réalités du terrain, Vertuoza espère alléger ce travail administratif.

Le logiciel est né en 2019 dans l’entreprise de construction d’Antoni Di Filippo, autre fondateur. Par besoin de plus d’organisation et de meilleure gestion, Antoni Di Filipo embauche Kevin Vermeulen, développeur et concepteur. Après trois ans de travail et d’immersion dans le monde du bâtiment, Vertuoza s’impose aujourd’hui comme le logiciel spécialement adapté aux besoins du secteur. D’abord un outil interne, l’application est rapidement devenue une nécessité aux yeux d’autres entreprises, dès 2020. Ce mois-ci, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 1,2 million d’euros.

Du devis au chantier en passant par la comptabilité

Certains programmes proposent déjà des solutions de gestions de devis, de plannings ou de factures, mais de manière fractionnée. Un logiciel, une fonctionnalité. “Vertuoza centralise tout cela” se réjouit Dominique Pellegrino. Factures, stocks, devis, plannings, dépenses, tout est connecté et relié au sein d’un même logiciel.

La plateforme web représente 90% du programme. Elle est consacrée aux tâches “back office”, soit, à la création et à la gestion des plannings, des avenants, des factures, des devis des commandes, etc. Toutes les dépenses sont actualisées en direct en fonction des opérations quotidiennes et de l’avancement des chantiers. L’interface mobile ou tablette est destinée aux chefs de chantier et aux ouvriers. Ils peuvent y consulter leurs plannings et carnets de route, mais aussi y partager les photos de chantiers et actualiser les stocks en fonction des sorties. Les deux interfaces, web et mobile, sont connectées. D’après la Confédération Construction, le nombre d’entrepreneurs qui passeront au numérique dans les années à venir devrait être multiplié par quatre. Suite à ce constat, l’équipe de Vertuoza espère ouvrir l’application aux clients, aux sous-traitants et aux architectes.

Un accompagnement complet

“C’est un secteur qui se doit de regagner certaines lettres de noblesse”

En plus de créer un support et de proposer un suivi complet et ergonomique des activités des entreprises, l’équipe voudrait redorer l’image du secteur grâce à d’autres initiatives mises en place en plus de l’application.

“Nous sommes un peu comme une extension du service informatique que nos clients ne peuvent pas se payer” explique le cofondateur. Grâce au “help desk” ou “costumer success”, Vertuoza veut apporter, en direct, une réponse à chaque question technique de ses utilisateurs. La chaîne Youtube de la start-up propose déjà de nombreux tutoriels disponibles gratuitement. L’objectif est d’accompagner les entreprises dans leur évolution et de rendre les équipes fières de travailler dans le secteur de la construction. Bruno Van boucq en est persuadé, “ce sont des gens qui ont du talent, on a besoin d’eux, d’autant plus aujourd’hui avec la Covid et les inondations”

“Vertuo +”, future fonctionnalité, est encore en développement. Le service proposera un accompagnement dans les tâches de coordination commerciale et dans la gestion des ressources humaines. Son objectif principal sera d’aider les clients à devenir de meilleurs entrepreneurs de la construction et de contribuer à la création d’ « entreprises prospères » confie Dominique Pellegrino.