Un peu plus d’un an après Sniper Ghost Warrior: Contracts, les Polonais de CY Games récidivent et nous livrent une suite qui corrige la plupart des défauts de l’original.

On ne l’attendait pas forcément, et pourtant quelle belle surprise que ce Sniper Ghost Warrior Contracts 2, qui corrige la plupart des défauts de son ainé et s’impose comme un très bon jeu de tir tactique. Un genre qui a pratiquement disparu avec la vulgarisation du FPS. Déjà sur les bons rails, le précédent épisode souffrait toutefois de nombreux petits défauts qui en faisaient un titre certes agréable à parcourir mais loin d’être exceptionnel.

Les niveaux du jeu sont gigantesques.

CY Games change complètement de formule en conservant le ton du précédent épisode. Exit les nouveaux linéaires de Contracts, Contracts 2 vous plongera dans des niveaux beaucoup plus vastes dans lesquels le joueur devra réaliser différents objectifs dans l’ordre qu’il souhaite. On dénombre seulement 5 missions, plus un tutoriel. Chacune d’entre elles exigera toutefois entre 1h et 2h de jeu pour être bouclé, selon le niveau de difficulté sélectionné.

Dans la peau de Raven, un tireur d’élite expérimenté, le joueur devra explorer des régions reculées du Moyen-Orient et exécuter des “contrats” en éliminant des cibles identifiées par son employeur. Le contexte géopolitique est intéressant, mais le scénario reste toutefois déjà vu. L’un dans l’autre, rien de très gênant puisque celui-ci n’est finalement qu’un prétexte à nous faire voyager.

Outre ses mondes ouverts, Contracts 2 se distingue de son prédécesseur par ses séquences de tir très longue portée, durant lesquelles le joueur devra éliminer des cibles se trouvant parfois à plus d’un kilomètre de lui. Le level-design du jeu a été entièrement repensé pour l’occasion. Chaque niveau est composé de plusieurs zones de jeu – qui vont de camps ennemis à des ravins en passant par des vallées luxuriantes et des villas abandonnées. Le joueur se déplace librement sur la carte et peut accomplir les objectifs dans l’ordre qu’il souhaite. La plupart des “contrats” qui lui sont proposés le forceront toutefois à se tapir au sol à un endroit précis pour éliminer silencieusement de préférence une cible se trouvant à une bonne distance de lui. Les développeurs ont été assez intelligents pour varier les objectifs et situations. Le titre n’est donc pas forcément très répétitif, d’autant plus qu’à côté de ces séances de snipe, on retrouve de l’exploration, du loot, de l’infiltration et des séquences de gunfights pures.

Visuellement, le jeu exploite brillamment le Cry Engine.

C’est l’une des particularités de la série. Si Sniper Ghost Warrior: Contracts 2 se veut une simu de sniper, le jeu ne se réduit pas à ce seul et unique statut – les séquences de jeu sont variées et le joueur a souvent le choix de l’approche : éliminer ses ennemis à distance au sniper, les contourner pour les égorger silencieusement ou foncer dans le tas à la mitrailleuse ou au fusil à pompe. Quelle que soit l’approche, il vous faudra un plan. Contracts 2 reste un FPS tactique. Quelques balles suffisent ici à vous mettre au sol et si les ennemis ne sont pas forcément très malins, ils n’en restent pas moins dangereux.

Quelle que soit l’approche pour laquelle vous optiez, le feeling est excellent. les séquences d’infiltration fonctionnent très bien, les gunfights sont intenses et durant les séquences de snipe, la tension est palpable. C’est bien entendu à ce niveau que le titre se démarque des autres FPS par son approche technique. Il faudra généralement rester dans l’ombre et faire usage de ses jumelles pour identifier les ennemis et connaitre notamment leur distance. Cela vous permettra ensuite de procéder aux réglages sur votre fusil de sniper pour les éliminer les uns après les autres. En mode facile, le jeu vous donne pas mal d’indices. En mode difficile, le challenge est costaud. Dans les grandes lignes, il faut procéder aux réglages de la distance pour s’assurer que la balle arrive au point d’impact et en prendre en compte la direction et la force du vent. Pour éliminer une cible à un kilomètre de distance, il faudra être précis et prendre son temps. Technique, le jeu n’en reste pas moins accessible. Le tutoriel est bien fichu et il existe pas mal d’aides à la visée pour les débutants.

La killcam suit parfaitement l’action.

L’autre force du jeu, c’est de parvenir à se renouveler tout au cours de la campagne et de nous donner l’envie de s’y replonger une fois l’aventure terminée. Au fil des contrats, le joueur verra son compte en banque gonfler et pourra améliorer son équipement en le personnalisant avec de nouveaux viseurs, de nouveaux chargeurs ou de nouvelles munitions. Il pourra acheter de nouveaux fusils et armes secondes et les personnaliser dans les moindres détails. Le joueur débloque aussi des compétences passives avec les points d’expérience gagnés. Grâce à celles-ci, il fera par exemple moins de bruit lorsqu’il se déplacera, sera plus rapide ou capable de recharger son arme plus rapidement. On retrouve en tout une cinquantaine de points de compétence à débloquer.

Contracts 2 séduit également par la richesse de son level-design qui offre un grand nombre d’approches. Pour infiltrer un camp, vous pourrez par exemple opter pour la manière frontale, en attaquant l’avant poste, partir en repérage en montagne et découvrir une tyrolienne qui vous permettra de vous infiltrer rapidement dans l’arrière cour, ou passer par un conduit submergé dans un lac. Les options sont nombreuses et la rejouabilité est forcément excellente.

L’infiltration est omniprésente.

Contracts 2 impressionne par la diversité de ses séquences de jeu et de son gameplay. Les à-côtés sont nombreux également, avec des tas de collectibles à récupérer dans les niveaux qui débloqueront différents bonus dans le jeu. Ceux qui le souhaitent pourront également découvrir des contrats additionnels, qui se débloquent au fil de votre progression, des missions secondaires pas forcément très excitantes mais qui rallongent la durée de vie du titre de quelques heures. Si, clairement, on n’aurait pas été contre un ou deux niveaux de plus, le contenu reste correct, au vu du prix auquel le titre est vendu (39,99€).

Côté technique, CY Games fait presqu’un sans faute avec un moteur graphique que le studio maîtrise désormais à la perfection. Les environnements du jeu sont splendides et bourrés de détails. Les niveaux sont grands. Les modélisations soignées, et globalement on a l’impression de jouer à un vrai jeu next-gen, même sur l’ancienne génération de consoles. Le CryEngine montre ici un réel potentiel. Côté bande son, le titre s’en sort correctement avec des doublages de qualité et des musiques qui accompagnent bien l’action mais pas forcément de morceaux marquants à l’horizon.

Conclusion

Avec Sniper Ghost Warrior: Contracts 2, la série de CY Games prend enfin son envol. Contracts 2 corrige tous les défauts de ses ancêtres. Exit les niveaux linéaires, place ici à de mini open-world qui offrent une énorme liberté d’approche des objectifs aux joueurs. Contracts 2 introduit également des séquences de snipe longue-distance particulièrement intenses. Le gameplay est technique, mais reste accessible. D’autant plus que s’il nous est présenter comme un jeu de sniper, le titre n’est en réalité pas si éloigné d’un Call of Duty vu la diversité d’action qu’il propose. Il ne sera pas rare d’éliminer des vagues d’ennemis à la Kalashnikov ou d’infiltrer un camp ennemi ou éliminant chaque garde au couteau. Avec ses mécanismes de jeu bien rôdés, sa grande diversité de séquences de jeu, ses jolis graphismes et son ambiance soignée, Contracts 2 est incontestablement une belle réussite, et le premier épisode de la série à parvenir également à totalement nous convaincre. A 39,99€, le titre mérite le détour, malgré un contenu un petit peu léger. 

Sniper Ghost Warrior : Contracts 2

7.6

Gameplay

8.0/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

7.0/10

Finition

8.0/10

Les + :

  • Des niveaux gigantesques
  • Une réalisation graphique solide
  • Un prix doux (39,99€)
  • Une finition irréprochable
  • La killcam

Les - :

  • Une durée de vie un peu légère (seulement 5 niveaux)
  • L'IA des ennemis, pas fantastique