Treize ans après la sortie du troisième et dernier volet de la trilogie, Ninja Gaiden est de retour avec une compilation des trois premiers volets, idéale pour découvrir la franchise, mais qui ne plaira peut-être pas tant que ça aux puristes…

Depuis le départ de Tomonobu Itagaki, la Team Ninja a bien du mal à maintenir en vie ses séries les plus emblématiques. Dead or Alive a bu la tasse avec le dernier volet. DOAX s’est enterré dans une niche. Quant à Ninja Gaiden, il n’a plus connu de nouveau volet depuis… 13 ans déjà! Si l’on met de côté l’épisode Razor’s Edge, qui était une refonte du troisième volet et le spin-off Yaiba Ninja Gaiden Z.

La compilation rassemble les épisodes Ninja Gaiden Sigma, Sigma 2 et Razor’s Edge.

Si elle trouve ses origines il y a plusieurs dizaines d’années sur NES, la série des Ninja Gaiden a vraiment pris son envol sur Xbox avec le reboot imaginé par l’indétrônable Tomonobu Itagaki. Ses deux suites directes ont moins convaincu les fans, mais n’en restaient pas moins des jeux d’action explosifs. Tous les fans de la série vous le diront toutefois, pas évident de s’y retrouver car les rééditions ont été nombreuses et tous les épisodes ne se valent pas. Dans le cas du premier épisode, la refonte “Black” a gagné au fil des années une aura prestigieuse. Les épisodes Sigma ont en revanche tendance à être les plus mal aimés de la franchise.

Pour éviter que les nouveaux venus soient complètement perdus dans ce festival de rééditions, l’éditeur a choisi de n’intégrer que trois titres à cette compilation. Exit les épisodes originaux des trois premiers volets, et la version Black – il faudra se contenter ici des “remasters” sortis sur PS3 et de la version Razor’s Edge.

Pour ce qui est de l’épisode Razor’s Edge, personne ne remettra en question la décision de l’éditeur tant cet épisode est en tout point supérieur à l’original. Pour les épisodes Sigma en revanche, les fans douteront sans doute du choix de l’équipe. Car si techniquement ces rééditions sont plus fines et plus jolies que les originaux, et si elles intègrent quelques petites nouveautés côté contenu avec de nouveaux personnages jouables, de nouveaux modes de difficultés et de nouveaux modes de jeu, elles sont pratiquement en tout point inférieures aux originaux. Sigma n’était pas juste un remaster du premier Ninja Gaiden. La Team Ninja avait entièrement revu le jeu en supprimant certains passages et en ajoutant d’autres. De façon générale, les fans lui reprochaient une surenchère au niveau du nombre d’ennemis qui avait tendance à faire s’éterniser les combats, de nouveaux segments peu intéressants à jouer, la suppression de passages plus calmes et notamment des quelques puzzles du jeu, et revoyant complètement la meta du jeu. Le titre avait également subi une vilaine censure avec la disparition des gerbes de sang et décapitations. Bonne nouvelle à ce niveau, cette compilation réintroduit un mode gore.

Si l’on peut aussi comprendre la décision de Tecmo Koei de laisser de côté l’épisode Yaiba: Ninja Gaiden Z, vu la réception très négative qu’avait reçu le spin-off, l’absence des épisodes originaux et de la version Black sont beaucoup plus dommageables pour les fans. Car très clairement, les épisodes Sigma s’adressent avant tout aux débutants. Les fans de la série avaient détesté la plupart des nouveautés apportées par ces remasters à l’époque. Seuls les joueurs qui n’étaient pas parvenus à finir le jeu en raison de son niveau de difficulté avaient été ravis de découvrir un mode Facile beaucoup plus accessible.

Les épisodes Sigma introduisaient de nouveaux personnages jouables.

Si vous découvrez la franchise avec cette compilation, vous passerez sans doute à côté de la véritable expérience Ninja Gaiden. L’original était beaucoup plus difficile mais aussi beaucoup mieux rythmé et moins lassant. Ceci étant dit, l’épisode Sigma n’est pas pour autant un mauvais jeu. Certains de ses ajouts présentent même un réel intérêt. On regrette clairement que la Team Ninja n’ait pas pris la peine de mixer les deux titres pour proposer une expérience de jeu couplant le meilleur des deux mondes.

Car c’est un fait, Ninja Gaiden reste un monument du jeu vidéo. Pour ceux qui n’y auraient jamais touché, Ninja Gaiden est très proche d’un Devil May Cry, à ceci-près que le titre de la Team Ninja s’inscrit dans l’univers de la série des Dead or Alive et se révèle globalement beaucoup plus exigeant avec ses combats de boss intenses et son gameplay extrêmement nerveux. L’original avait épaté avec ses superbes graphismes, son gameplay technique et ses combats de boss dantesques. Les suites ont perpétué la tradition sans vraiment apporter de réelles nouveautés.

La direction artistique est toujours aussi réussie.

Techniquement, ça a forcément vieilli. Le titre tourne toutefois désormais en 4K à 60 images par seconde sur Xbox One X, Xbox Series, PS4 Pro et PS5. On aurait aimé que certains modèles 3D soient retravaillés – mais, et c’est important de le rappeler, il s’agit ici d’une compilation et non pas d’un remake. Clairement, les joueurs qui découvriront aujourd’hui la série lui trouveront des défauts sur lesquels il est difficile de fermer les yeux : sa caméra qui a souvent beaucoup de mal à suivre l’action, la répétitivité de certaines séquences ou le système de sauvegarde d’un autre temps. A condition d’être patient, ils découvriront toutefois l’un des beat them all les plus intenses de l’histoire du jeu vidéo et ne regretteront par leur investissement. Pour les fans purs et durs en revanche, cette compilation aura sans doute un goût amer. La bonne nouvelle, c’est que sur Xbox en tout cas, les épisodes originaux sont toujours disponibles à la vente. Il y a donc moyen, d’une façon ou d’une autre, de compléter cette compilation…

Conclusion

Difficile de ne pas être déçu par les choix de Tecmo Koei pour cette compilation Ninja Gaiden qui fait non seulement l’impasse sur le spin-off mal-aimé de la franchise mais aussi sur les épisodes originaux, pourtant en de nombreux points supérieurs aux épisodes Sigma. Ninja Gaiden reste un monument du jeu vidéo et assurément l’un des meilleurs jeux d’action jamais créé, aux côtés de Devil May Cry. A ce titre, il est regrettable que les nouveaux le découvriront dans une version amputée de certains contenus. Les épisodes Sigma ajoutaient certes quelques jolies petites nouveautés mais la liste des doléances des fans à l’encontre de ces deux remasters est très longue. Pour le troisième volet heureusement, l’éditeur a fait le bon choix. Les fans bouderont certainement cette formule, les nouveaux venus en revanche parviendront peut-être à terminer l’aventure grâce au mode facile des épisodes Sigma… En dépit de ses petits défauts, cette Master Collection n’en reste pas moins un incontournable pour quiconque est passé à côté de cette oeuvre. Certains mécanismes de jeu ont certes un peu vieilli, mais les combats de boss dantesques, l’univers plein de charme du jeu et le gameplay nerveux de Ninja Gaiden vous donneront plein de très bonnes raisons de vous accrocher pour arriver jusqu’au bout de son scénario.

Ninja Gaiden Master Collection

7.1

Gameplay

7.5/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

6.5/10

Bande son

7.0/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • 3 jeux légendaires dans une seule compilation
  • Des dizaines d'heures de jeu
  • Le gameplay hyper technique
  • Le mode facile dans les épisodes Sigma, pour les débutants
  • Certains ajouts des épisodes Sigma

Les - :

  • Les épisodes Sigma, en lieu et place des originaux
  • Aucun contenu inédit
  • Un système de sauvegarde archaïque
  • Toujours autant de temps de chargement