5 accessoires indispensables pour se lancer dans le vlogging

Pas toujours facile de choisir quels accessoires acheter quand on se lance dans le vlogging. Pour cette raison, nous avons sélectionné pour vous les 5 incontournables de tous les apprentis-réalisateurs. 

Sony ZV1, le meilleur ami des vloggers

Certes, vous pourriez très bien démarrer votre carrière de vlogger avec votre smartphone. Les caméras de nos mobiles sont de plus en plus performantes. Mais sur Youtube comme sur les autres plates-formes, la qualité de l’image importe beaucoup. Il convient dès lors d’investir dans du matos dédié. Le coût n’est pas forcément aussi astronomique que vous l’imaginez… Un budget de 1000 à 1500€ suffit pour s’équiper correctement.

On préférera ainsi un appareil de type réflex ou hybride taillé pour la vidéo, comme le ZV1 de Sony ou l’un des modèles “GH” de Panasonic. Tout d’abord parce que ces appareils sont particulièrement performants en vidéo – ce sont pratiquement des appareils photos qui ont été conçus pour la vidéo. Ensuite, parce qu’ils disposent d’un écran pivotable qui permet de se voir tout en se filmant, ce qui est idéal pour adapter sa pose ou son cadrage. Enfin, parce qu’ils intègrent des fonctions dédiées au vlogging. Dans le cas du ZV1 par exemple, l’appareil de Sony propose un mode de présentation de produit avec un ajustement instantané du focus sur le produit que vous prendrez en main face à la caméra. Le focus est souvent l’un des points faibles des réflexs dans la vidéo. Il convient donc de sélectionner l’un des modèles les plus performants dans ce domaine.

Dans le cas du ZV1, Sony a justement conçu son produit pour qu’il s’adresse spécifiquement aux vlogueurs. Il est la plupart du temps vendu en pack avec une panoplie complète d’accessoires dont une bonnette et un trépied. L’appareil peut également être appairé avec une app mobile pour un transfert instantané des photos et vidéos sur le mobile et un partage rapide sur les réseau sociaux. Hyper pratique!

Le micro-cravate, une solution économique pour l’audio

Lorsqu’on réalise des vidéos, le son est d’une importance capitale. Il existe de nombreuses combinaisons différentes pour s’équiper : micro, micro-canon, micro-cravate,… Vous n’avez que l’embarras du choix. Si vous prévoyez toutefois de parler face à la caméra, vous serez sans doute tenté d’opter pour la solution la plus discrète, le micro-cravate. Il s’agit aussi de l’une des solutions les plus économiques puisqu’on en trouve sur le web à partir de 10 à 15€. Pour un usage intensif, on vous conseille toutefois un modèle de qualité professionnelle. Sennheiser s’est récemment lancé sur ce créneau avec le XS Lav Mobile, décliné en deux versions avec un modèle équipé d’une combinaison jack-jack pour les appareils photos numériques et certains smartphones toujours dotés d’un port jack, et une version “USB-C” pour les smartphones de dernière génération.

A l’usage, c’est du plug and play, on connecte le micro au smartphone ou à l’appareil photo et on lance l’enregistrement. Le micro Lav Mobile est livré avec une petite bonnette contre le vent et un clips qui permet de l’attacher discrètement à sa chemise ou son pull. L’accessoire est relié au smartphone ou à l’appareil photo avec un câble d’une longueur de 2 mètres.

On l’utilisera principalement pour les facecam et les interviews. L’utilisation d’un micro-cravate présente plusieurs atouts : le coût tout d’abord, 4 à 5 fois inférieur à l’acquisition d’un micro-canon, la diversité des usages ensuite, puisque l’accessoire peut même être utilisé en vidéoconférence sur le PC, mais aussi l’accessibilité : pas besoin de setup, on accroche le micro et on lance l’enregistrement. Avec un budget de 50€ seulement, vous aurez un son cristallin. Le micro-cravate reste l’un des accessoires les plus utilisés dans le milieu de la presse pour son accessibilité et sa simplicité d’utilisation.

Arsenal, l’assistant photo

Né sur KickStarter, l’Arsenal est un accessoire unique qui joue le rôle d’un véritable assistant lorsque vous capturez une photo ou enregistrez une vidéo. L’accessoire est connecté à votre caméra par le biais d’un câble, et à votre smartphone via le Bluetooth. Il utilise la connexion mobile de votre smartphone pour faire le setup de la scène. En quelques fractions de seconde, il choisit les bons réglages. Le rendu est tout bonnement exceptionnel.

Conçu par des passionnés de photographie, l’accessoire se destine avant tout aux passionnés de photo. Il présente aussi l’énorme atout de permettre de contrôler à distance son appareil photo vie une app mobile. Vous verrez apparaître sur l’écran de votre smartphone ce que votre caméra filme et pourrez lancer ou stopper l’enregistrement à tout moment. L’installation est très facile et les résultats sont tout bonnement extraordinaires, à un tel point qu’on en viendrait à se demander comment Canon, Nikon ou Sony n’a pas encore racheté la startup.

Via l’application, l’utilisateur aura également accès à des tas de fonctionnalités comme la réalisation de timelapse, la suppression de certains éléments de la capture de panoramas. Le système est si efficace qu’il éclipse complètement le photographe qui n’a plus qu’à correctement cadrer ses clichés. Tous les réglages sont réalisés par le système, qui compare la scène à une gigantesque base de données de clichés pour réaliser l’image parfaite. Niveau budget, comptez environ 200€.

Avant de passer commande, vérifiez toutefois que l’accessoire est bien compatible avec votre caméra.

Le trépied, le mal aimé

On a souvent tendance à le sous-estimer et à lui préférer un modèle “mini” ou un stabilisateur de smartphone. Un bon trépied reste toutefois un très bon investissement parce qu’il couvre justement une beaucoup plus grande variété de situations qu’un stabilisateur de smartphone ou un mini-trépied.

On investira de préférence dans un modèle “pro”, de la marque Manfrotto par exemple, parce que ceux-ci sont assez grands pour fixer la caméra à hauteur d’homme, sont robustes et ne tomberont pas sous une rafale de vent. Investir dans un bon trépied, c’est avant tout investir dans un produit “safe” à l’usage, qui ne risque pas d’endommager le reste de votre matériel.

Un bon trépied peut toutefois coûter cher. Comptez entre 200 et 250€ pour un modèle de qualité. Si vous optez pour un modèle moins cher, assurez-vous qu’il soit assez grand pour éviter la contre-plongée, et assez robuste pour votre matériel photo ou vidéo. Gardez aussi à l’esprit qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme. Un bon trépied dure facilement 5 ans, voire beaucoup plus si vous ne le malmenez pas.

Le micro-canon, pour un son “pro”

Si vous prévoyez de filmer en extérieur et prévoyez un usage intensif du micro, investissez plutôt dans un micro-canon que dans un micro-cravate. Contrairement aux micro-cravates, les micro-canons permettent de capturer un son venant d’une direction bien spécifique. Il se fixe directement sur l’appareil photo et suit la direction de la caméra, captant le son qui provient précisément de cette direction. C’est l’idéal pour les interviews ou les reportages sur le terrain. Avec lui, plus de stress sur les lieux de tournage. Il devient également possible de capter les voix de plusieurs personnes simultanément.

Le MKE 200 de Sennheiser est l’un des modèles les plus convaincants que l’on trouve sur le marché actuellement. Il dispose d’une prise casque qui permet à la personne qui filme de contrôler le volume du son et de l’ajuster instantanément. Tous les intervenants ne s’expriment en effet pas de la même façon face à la caméra. Il est donc très important de pouvoir ajuster le volume, pour éviter que certaines ne donnent l’impression de crier ou que d’autres paraissent chuchoter. Un bon micro-canon propose ainsi des options de réglages assez poussées et c’est le cas du MKE 200, qui offre jusqu’à 8 niveaux de réglages. Il est également équipé d’un filtre qui supprime les basses fréquences et d’une bonnette anti-vent. Il ne faut pas plus d’une petite dizaine de minutes pour comprendre comment l’utiliser efficacement sur le terrain.

Autre atout du MKE : il dispose d’une solide autonomie. Comptez jusqu’à 100 heures en continu avec les deux piles AAA qui sont nécessaires pour le faire fonctionner.