Le chat le plus célèbre d’Internet est proposé à la vente en tant qu’œuvre d’art cryptographique.

En avril prochain, Nyan Cat fêtera ses 10 ans. À cette occasion, l’artiste à l’origine du chat le plus connu d’Internet, Chris Torres, a mis aux enchères une version remastérisée du GIF original. Les potentiels acheteurs de Nyan Cat peuvent surenchérir durant 24 heures seulement via le site Foundation, une plateforme dédiée à l’art cyprographique. À l’heure d’écrire ces lignes, l’enchère dépassait les 25.800 dollars.

Évidemment, vu que Nyan Cat n’existe pas dans la vraie vie, l’acheteurs du chat-pop-tart-arc-en-ciel s’offrira du vente ou une plutôt une oeuvre numérique. On parle également d’œuvre cryptographique, une forme d’art qui a gagné en popularité au cours des dernières années. Plusieurs sites sont spécialisés dans l’exposition et la vente de ce type d’œuvres d’art. Et comme pour le marché traditionnel, certaines œuvres se vendent à prix d’or. L’année dernière, une œuvre numérique de l’artiste Beeple a été vendue pour plus de 3,5 millions de dollars.

Le concept est plutôt particulier puisque les acheteurs sont les propriétaires d’une œuvre qui peut en réalité être reproduite à l’infini sur la toile. Ce sera notamment le cas pour la version remastérisée de Nyan Cat.

Pour le créateur de Nyan Cat, le marché de l’art cryptographique est une bonne chose pour les créateurs de mèmes qui peuvent désormais capitaliser sur leur travail et création qui se répandaient jusqu’alors gratuitement sur la toile. « Cela donne du pouvoir au créateur », expliquait ainsi Chris Torres à The Verge. « Le créateur le possède à l’origine, puis il peut le vendre, le monétiser directement et être reconnu pour son travail. »

Nyan Cat a vu le jour le 2 avril 2011. À l’origine, il ne s’agissait que d’un GIF animé en 8-bits d’un chat volant gris avec un corps en Pop-Tart Rose et avec un arc-en-ciel derrière lui. Mais le GIF imaginé par Christopher Torres a gagné en popularité lorsqu’une vidéo du chat sur fond musical Nyanyanyanyanyanyanya ! a été postée sur la plateforme de vidéos Nico Nico Doga, puis sur YouTube. Elle est rapidement devenue virale.