Huawei aurait bien vendu sa marque Honor

Huawei devrait officialiser la vente d’Honor le 20 novembre prochain. 

Dans la guerre froide qui oppose les États-Unis à la Chine, Huawei n’est pas la seule victime. Ses filiales souffrent elles aussi des sanctions américaines imposées au constructeur chinois. C’est notamment le cas d’Honor qui, selon Reuters Canada, aurait finalement été vendue par Huawei pour lui éviter de subir les sanctions américaines. La transaction serait sur le point d’être finalisée.

La marque de smartphone abordable passerait ainsi entre les mains d’une autre entreprise chinoise, le groupe Digital China, qui est en réalité son actuel principal distributeur. Le groupe détiendrait dorénavant 15% de la marque, devenant ainsi l’actionnaire majoritaire. Avec le soutien du gouvernement chinois, trois autres actionnaires auraient également rejoint la direction d’Honor avec un peu plus de 10% d’actifs.

À l’heure actuelle, rien n’est encore officiel. On ne connait donc pas encore le montant exact de la vente, mais il serait de l’ordre de 15 milliards de dollars. La nouvelle devrait être officialisée le 20 novembre prochain.

La vente d’Honor a évidemment été précipitée par les sanctions américaines à l’encontre de sa maison mère, Huawei. Si la filiale a toujours opéré de manière indépendante, Honor aurait tout de même pu souffrir des tensions entre sa maison mère et les États-Unis. La vente était donc la meilleure solution.

Ce n’est d’ailleurs pas forcément une mauvaise chose pour Huawei, car si Honor représentait 26% des volumes de ventes de smartphones, la marque ne lui rapportait pas grand-chose. En effet, Honor se positionne sur l’entrée de gamme voire le milieu de gamme avec des prix hyper-compétitifs offrant peu de marges bénéficiaires. En se séparant de sa filiale, Huawei va perdre des parts de marché, mais le constructeur chinois va aussi pouvoir augmenter sa rentabilité, viser toujours plus vers le haut de gamme et surtout se concentrer sur les différents problèmes causés par les sanctions américaines.