Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) a déjà reçu cette année 5.387 signalements de cyberattaques ou d’autres incidents en ligne, relate De Tijd vendredi. C’est plus que sur toute l’année 2019, au cours de laquelle 4.484 notifications avaient été reçues.

Les méthodes les plus rapportées sont le hameçonnage et les rançongiciels, a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) – dont dépend le CCB – alors qu’il répondait à une question parlementaire de Katrien Houtmeyers (N-VA).

Selon M. De Croo, ces milliers de signalements n’offrent pour autant pas une image complète du problème.

Le nombre réel de cyberattaques en Belgique est en réalité bien plus élevé. Tant des entreprises que des particuliers indiquent en avoir été victimes, sans toujours avoir porté plainte à la police. À l’exception de quelques fournisseurs de services essentiels qui relèvent de la loi sur la sécurité des réseaux et de l’information, il n’y a aucune obligation de signaler les incidents en ligne“.

En revanche, tempère le Premier ministre, ce nombre record de rapports indique que la plateforme de signalement en ligne cert.be devient de plus en plus connue des victimes.

Belga