La console de Nintendo accueille ses premiers jeux “cloud only”, nécessitant une connexion permanente pour fonctionner. 

Nintendo marche sur les plates-bandes de Sony en proposant ses premiers jeux dans le cloud. Désormais, plus besoin de télécharger un jeu pour pouvoir y jouer sur Switch, certains titres pourront être joués en streaming.

Nintendo avait déjà testé cette technologie au Japon avec Resident Evil VII. Le joueur ne devait à l’époque que télécharger un petit fichier de 45 Mo, qui permettait de lancer le jeu depuis les serveurs de Capcom. Pas besoin de souscrire à une formule d’abonnement comme le Gamepass, le PS Now ou Stadia pour jouer puisque Nintendo reste sur un modèle économique classique : il faudra acheter “Access Pass”, mais le joueur ne sera pas directement propriétaire d’une licence, ce qui signifie que si un jour le service de cloud-gaming est coupé, il ne sera plus capable d’y jouer.

On notera au passage que les deux titres annoncés en Occident : Control (déjà disponible) et Hitman 3 ne tournent pas sur la console de Nintendo puisqu’il s’agit probablement de versions PC tournant quelque part sur des serveurs. Le rendu est d’ailleurs très bon d’après les premiers retours.

Cette méthodologie devrait permettre à Nintendo de proposer des jeux exigeant de beaucoup plus grosses ressources comme des Call of Duty par exemple ou des Assassin’s Creed, sans qu’il n’y ait de downgrade graphique.

Qui dit streaming dit toutefois connexion obligatoire. Il sera impossible d’y jouer dans les transports en commun ou à l’extérieur et le jeu se coupera dès qu’il y aura une déconnexion.

Au Japon, Capcom avait opté pour une formule d’abonnement à 15 euros pour 180 jours de jeu. Les joueurs n’achetaient donc pas directement une licence du jeu mais un accès pour une durée déterminée.

Dans le cas de Control, la formule est un peu différente. Le jeu est disponible gratuitement sur l’eShop – le joueur peut tester sa connexion et essayer le jeu quelques minutes avant d’être invité à payer un All Access (39,99€) qui donne accès à l’intégralité du jeu. On notera au passage que service cloud oblige, il sera placé dans une file d’attente si trop de joueurs veulent y jouer en même temps. La démarche est intéressante, reste à présent à voir si le public se montrera intéressé.