Selon Reuters, Huawei serait sur le point de se séparer de sa marque “Honor”.

En difficulté suite aux sanctions imposées sur sa maison mère Huawei, la marque Honor pourrait être revendue très prochainement. Selon Reuters, Huawei aurait commencé à négocier avec plusieurs acteurs chinois dont Digital China Group, Xiaomi et TCL en vue d’une cession des activités. Le montant de la transaction pourrait grimper à 25 milliards de yuans, soit 3,15 milliards d’euros.

Au cours du dernier trimestre, Honor aurait vendu 14,6 millions de smartphones selon le cabinet Canalys. Si ses ventes représenteraient 26% des volumes de Huawei, son chiffre d’affaires est bien inférieur à celui de sa maison mère en raison de sa cible. Là où Huawei cible un public plus âgé, avec des appareils de plus en plus coûteux, Honor cible un public très jeune avec des appareils à des prix hyper-compétitifs offrant des marges plus faibles.

La vente d’Honor ferait chuter de façon drastique les parts de marché de Huawei mais augmenterait potentiellement sa rentabilité, tout en lui permettant de se concentrer davantage sur ses problèmes. Honor est aujourd’hui impacté aussi par les sanctions de l’administration américaine, avec des volumes de ventes en baisse et des soucis d’approvisionnement. “Si Honor est indépendant de Huawei, ses achats de composants ne seront plus soumis aux règles américaines qui frappent Huawei”, explique l’analyste Ming-Chi Kuo, de TF International Securities. La vente d’Honor profiterait donc à tous les acteurs.