Le PDG du groupe donne son soutien complet à la politique d’acquisition. 

Depuis quelques années, Microsoft s’est lancé dans une spirale de rachats. Le géant informatique a récemment racheté l’éditeur Bethesda pour la coquette somme de 7,5 milliards de dollars. Un montant astronomique qui témoigne de l’ambition du géant américain pour le secteur. A l’heure actuelle, Microsoft est le propriétaire de 23 studios de développement et si l’on avait pu penser que le rachat de Bethesda le calmerait, il semblerait que ce soit tout son contraire.

Récemment, Satya Nadella, le PDG du groupe, qui s’était jusque là tenu à l’écart des activités de la branche Xbox, a apporté tout son soutien à la politique d’acquisition du géant. Selon lui, c’est surtout la difficulté d’ouvrir de nouveaux studios qui pousse Microsoft à racheter des studios indépendants. “Vous ne pouvez pas construire un studio du jour au lendemain. L’idée est de proposer plus de contenu pour atteindre des communautés plus larges (…) Nous chercherons toujours des studios où les objectifs et la culture se rejoignent. Nous voulons toujours croître de manière inorganique là où cela a du sens” explique le PDG du groupe dans un entretien avec CNET.

Récemment, une rumeur évoquait le rachat de Warner Bros Interactive. L’éditeur américain se serait toutefois ravisé. Aujourd’hui, on évoque le rachat de SEGA et d’Atlus, deux éditeurs japonais qui pourraient donner un très bon point d’ancrage à Microsoft sur l’archipel. Une chose est sûre : Microsoft devrait multiplier les acquisitions ses prochains mois. Le soutien irréductible de son PDG à la branche Xbox garantit un portefeuille pratiquement illimité aux équipes de Phil Spencer.