Si Netflix et Prime Video se sont taillés du lion pendant des années, l’offre légale de streaming s’est aujourd’hui beaucoup diversifiée. Petit tour d’horizon des différents acteurs en place et des avantages et défauts de chaque plate-forme. 

Les offres de streaming payantes à la loupe

Netflix

Stranger Things reste l’un des poids lourds du catalogue de Netflix.

Avec un peu plus d’un million d’abonnés présumés en Belgique, Netflix est de loin la plate-forme de streaming vidéo la plus populaire du royaume, mais aussi l’une des plus chères…

Tarifs : l’offre à 15,99€ indispensable

Si l’offre démarre à 7,99€/mois, il faudra débourser 15,99€/mois pour avoir droit à la 4K et pouvoir partager son abonnement avec le reste de la famille. Sur une période d’un an, cela représente mine de rien un budget de près de 192€.

Contenu : la quantité plutôt que la qualité

Si le catalogue de Netflix reste très riche avec plusieurs milliers de films et séries à disposition, et un nombre impressionnant d’exclusivités, le contenu a beaucoup changé en l’espace de quatre ans. On y trouve de moins en moins de classiques de cinéma et de nouveautés sorties en Blu-Ray et de plus en plus de programmes Netflix. Stranger Things, The Witcher ou encore Castlevania sont toutes des séries que l’on ne retrouve que sur Netflix. Si le nombre de programmes proposés explose (+ de 90 nouveaux films & séries / mois en moyenne), Netflix a tendance à privilégier un peu trop la quantité à la qualité.

Parmi ces 90 nouveautés, on retrouve une quinzaine d’animés pour les enfants, plusieurs émissions de téléréalité, une trentaine de films et séries internationaux qui n’attirent pas forcément le coup d’œil et de plus en plus de programmes pour les adolescents. Netflix n’a pas encore trouvé son Game of Thrones et la plate-forme peine à renouveler son catalogue de grosses exclusivités.

App : la plus complète

Si elle n’a pas énormément évolué ces dernières années, l’application de Netflix reste de loin la plus complète et la plus pratique à utiliser au quotidien. C’est simple d’accès, les fonctionnalités abondent et les petites nouveautés arrivent à intervalles réguliers. L’application de Netflix a en outre le mérite d’être disponible sur pratiquement tous les supports du marché.

Les avantages

  • Le plus gros catalogue de streaming actuel
  • Une app’ hyper complète niveau fonctionnalités
  • Quelques très jolies exclus au niveau du catalogue (Stranger Things, Ozark,…)

Les défauts

  • Plus de période d’essai
  • La quantité plutôt que la qualité niveau contenus…
  • Il faut souscrire à la formule à 15,99€/mois pour le 4K et le HDR

Notre conseil : n’hésitez pas à mettre en pause votre abonnement quelques mois pour explorer d’autres plates-formes et n’y revenir qu’une fois que quelques nouveautés attirent votre attention…

BeTV Go

Accessible gratuitement pour certains abonnés VOO, le service BeTV Go se positionne comme une alternative premium à Netflix.

Tarifs : gratuit avec VOO

A 24,99€/mois, l’offre BETV GO est de loin la plus chère du marché. Le tarif paraîtra certainement beaucoup trop élevé pour les étudiants… Bonne nouvelle toutefois : les abonnés VOO peuvent en bénéficier souvent gratuitement, via leur abonnement…

Contenu : beaucoup de nouveautés

Le catalogue est mis à jour tous les mois. Pas de contenus réellement exclusifs ici, contrairement à un Netflix, mais des nouveautés “louées” pour une période déterminée. Forcément, avec la crise du coronavirus, les contenus ont tendance à être un peu plus vieux pour le moment. Mais dans l’ensemble, les films que l’on y retrouve sont souvent des nouveautés. Le nombre de programmes est inférieur à la concurrence, mais la programmation tourne beaucoup plus régulièrement aussi.

App : la foire aux bugs

L’expérience utilisateur n’est malheureusement pas le fort de BeTV Go. Il faudra d’abord s’inscrire au service, en renseignant son numéro de client VOO, l’identifiant de sa box, en attendant un email (qui dans certains cas n’arrivera jamais). L’expérience-utilisateur n’est pas vraiment au top. L’app n’est pas non plus disponible sur tous les supports.

Les avantages

  • Beaucoup de nouveautés
  • Gratuit dans certains packs VOO

Les défauts

  • Quelques problèmes techniques à l’inscription
  • La disponibilité limitée de l’app
  • Cher, en s’abonnant
  • Un contenu assez limité

Notre conseil : vérifiez si vous avez droit à un accès gratuit à la plate-forme auprès de VOO.

Prime Video

The Boys est l’une des sensations du moment sur Prime Video.

S’il fait moins parler de lui, le service de streaming vidéo d’Amazon n’en reste pas moins très populaire. Et pour cause puisqu’il est intégré à l’offre Prime de la plate-forme d’e-commerce. En y souscrivant, les abonnés peuvent également bénéficier d’une livraison en 24h top chrono pour tous leurs achats sur la plate-forme.

Tarifs : le meilleur rapport qualité / prix

A 5,99€/mois, Amazon Prime reste l’une des offres de streaming les plus abordables du marché. Si vous y souscrivez à l’année, vous ne payerez que l’équivalent de 4,9€ par mois, un tarif imbattable au vu de l’offre très généreuse de la plate-forme.

Autre joli atout de Prime : il s’agit d’un des rares services qui maintient une offre d’essai de 30 jours.

Contenu : la caverne d’Alibaba

Avec plus de 2.800 films et près de 500 séries, l’offre de Prime Video est très généreuse au vu du prix de son abonnement. Surtout que l’on y retrouve à la fois des films & séries connus et des exclusivités à la plate-forme.

Buffy, Lost, Desperate Housewives, Mr Robot côtoient ici des Shrek, Harry Potter et Seigneur des Anneaux. On retrouve également quelques films plus récents comme Doctor Sleep, Unsane ou Gold. C’est toutefois bien du côté des exclusivités qu’Amazon Prime nous en met plein les yeux avec des séries comme The Boys, The Man in the High Castle, Vinland Saga, American Gods ou Carnival Row.

Amazon a toutefois la fâcheuse tendance à très mal mettre en avant ses contenus et les nouveautés au sein de l’application. Si le catalogue est rempli de pépites, il faudra parfois fouiller plusieurs minutes avant de tomber sur ce que l’on y recherche…

App : une interface trop complexe.

Si son interface est réussie, esthétiquement parlant, l’app de Prime Video manque clairement de lisibilité. Pas toujours facile de s’y retrouver ici vu l’abondance des menus et le manque de logique dans la présentation des contenus. Il y a du mieux, depuis deux ans, mais Amazon a encore beaucoup de retard à rattraper à ce niveau. Niveau fonctionnalités en revanche, l’app est généreuse. On apprécie tout particulièrement le fait de pouvoir redimensionner les sous-titres ou d’en changer la couleur, de pouvoir sélectionner doublages et sous-titres parmi des dizaines de langues différentes.

Les avantages 

  • Un prix imbattable (59€/an)
  • De très jolies pépites dans le catalogue
  • Un catalogue très généreux dans l’ensemble
  • La générosité de l’app côté fonctionnalités

Les défauts

  • Pas toujours facile de s’y retrouver dans l’app…
  • Amazon met très mal en avant les contenus

Notre conseil : optez pour l’offre annuelle. Si vous achetez régulièrement sur Amazon, vous n’y trouverez que des avantages. La générosité de l’offre en streaming fait également que le rapport qualité / prix est excellent sur la durée.

Apple TV+

Greyhound est atterri en exclusivités sur la plate-forme.

Raillée depuis ses débuts, en raison de son manque de contenus, Apple TV+ peine encore à séduire. Et ce, d’autant plus qu’Apple ne communique que très peu sur les programmes à venir sur sa plate-forme…

Tarifs : l’offre la moins chère du marché

Apple TV+ est facturé 4,99€/mois pour une petite trentaine de programmes en tout et pour tout. S’il reste le service de streaming le moins cher de notre comparatif, il est aussi et de très loin celui qui offre le moins de contenu à ses abonnés.

Contenu : un paysage désertique

Vous retrouverez en tout et pour tout 26 séries et 8 films sur Apple TV+. Et dans l’ensemble, il n’y a pas grand chose de très bon à se mettre sous la dent. La série “The Morning Show” est parvenue à trouver son public en surfant sur la vague #MeToo. “Servant” a un petit peu fait parler d’elle également… mais c’est à peu près tout ce que vous y trouverez. De façon générale, on a cette désagréable sensation qu’Apple a voulu lancer un concurrent à Netflix sans s’en donner les moyens. Les nouveautés y sont rares et on en fait très vite le tour.

Voyons le positif : il y a sans doute moyen de faire le tour de tous les contenus avec la période d’essai de 7 jours qu’offre Apple.

App : un joli copion

Si elle manque un peu de personnalité, l’app a le mérite d’être riche en options. On retrouve pratiquement toutes les fonctionnalités de Netflix et Amazon Prime. Sur ce point, pas d’impairs de la part d’Apple.

Les avantages 

  • Une app plutôt jolie et agréable à utiliser

Les défauts

  • Le vide intersidéral côté contenus
  • Très cher au vu de ce que l’app a à proposer
  • Aucune exclu vraiment marquante

Notre conseil : explorez gratuitement le catalogue d’Apple TV + lors d’une semaine de congé ou d’un long week-end avec l’offre d’essai, vous devriez avoir le temps de visionner l’essentiel des contenus.

Disney +

The Mandalorian est LA série qui mérite le détour sur Disney +.

C’est le petit dernier, arrivé très tardivement sur le marché. Disney + a l’avantage de profiter de l’incroyable aura de Disney pour séduire les consommateurs.

Tarifs : pas si bon marché…

A 6,99€, Disney s’aligne sur ses concurrents. L’offre est toutefois nettement moins riche en contenus.

Contrairement à Netflix, Disney propose toutefois un abonnement annuel qui permet de bénéficier d’une jolie promotion. Ceux qui ont “précommandé” leur accès avant le lancement officiel ont aussi eu droit à une jolie ristourne.

Contenu : beaucoup de classiques

On y retrouve principalement les classiques de Disney, de Pixar, les productions Marvel, les Star Wars et quelques films à gros budget de la FOX, comme Avatar. Contrairement à Netflix ou Prime, Disney + met très peu l’accent sur les exclusivités pour l’instant.

En un an, la plate-forme n’a accueilli que quelques programmes qui méritent le détour. On citera bien sûr la série The Mandalorian, mais aussi quelques films disponibles en exclusivité, comme Togo et le très attendu Mulan.

Si son catalogue séduira instantanément les fans de Mickey Mouse, ceux qui s’attendent à découvrir de nombreuses nouveautés risquent d’être déçus. Disney a bien annoncé plusieurs séries Marvel et Star Wars exclusives sur sa plate-forme mais celles-ci tardent à atterrir.

App :  proche de la perfection

Disney copie la formule de Netflix avec une app mobile qui fonctionne très bien et qui est remplie de petites fonctionnalités sympathiques, à l’image par exemple des bonus comme les making-of, qui sont proposés gratuitement aux abonnés.

Les avantages

  • Un contenu idéal pour les enfants et les grands enfants
  • L’app, qui fonctionne très bien
  • La promesse de jolies exclusivités sur le long-terme…

Les défauts

  • Peu d’exclus pour le moment
  • Un catalogue un peu léger…
  • Trop cher au prix plein

Notre conseil : préférez la formule annuelle pour une jolie réduction. Si les quelques exclusivités ne vous disent rien, attendez que Disney + ait davantage de contenu à proposer.

Sooner

On retrouve pas mal de films belges dans le catalogue de Sooner.

Sooner, c’est une nouvelle plate-forme de streaming internationale qui mise avant tout sur son catalogue de films européens.

Tarifs : une offre généreuse

Avec environ 2.500 films dans son catalogue, Sooner propose un contenu plutôt généreux au vu du prix de son abonnement. Comptez 7,99€/mois pour l’offre de base. Ajoutez-y 7€ pour pouvoir visionner 3 films en VOD par mois et accéder à des avant-premières et événements.

Contenu : une belle diversité

Contrairement aux autres acteurs, Sooner ne produit pas ses propres contenus. Il se contente de mettre à disposition un vaste catalogue de films – principalement des films européens et belges, mais pas puisqu’on y retrouve aussi quelques blockbusters américains (John Wick), les films d’animation du Studio Ghibli et quelques jolis films indépendants. La programmation est plutôt variée, mais pas forcément adaptée à tous les publics. Vu son catalogue, Sooner cible prioritairement les cinéphiles.

La plate-forme de streaming a toutefois deux vilains défauts : on y retrouve actuellement aucune série télévisée et côté sous-titres et langues, les options sont limitées à la V.O. et aux sous-titres locaux. Pas forcément très pratique pour les couples multilangues, les expats et les cinéphiles anglophiles qui visionnent des films avec les sous-titres anglais…

App : non, aucune

Pour l’instant, il faudra se contenter de l’interface web. C’est jouable sur un PC, un peu moins sur un smartphone ou une console de jeu… Sooner promet toutefois le déploiement d’une app Android / iOS prochainement.

Les avantages

  • Un catalogue très quali dans l’ensemble
  • Un bon rapport qualité / prix

Les défauts

  • Pas d’app pour l’instant
  • Pas de sous-titres anglais, pas d’alternative à la VF et la VOSTFR
  • Peu de films “grand public”

Notre conseil : profitez de l’offre d’essai de 14 jours. Si vous êtes étudiant, il existe une formule à 6,99€/mois.