Pour le directeur de Netflix, la publicité n’est pas une solution pérenne pour que le service de streaming reste concurrentiel. 

Au fil des années, la plateforme de streaming Netflix a gagné en populaire, de sorte qu’aujourd’hui elle est devenue le leader incontesté sur ce marché. Une popularité qui lui a valu de faire l’objet de nombreuses rumeurs, notamment celle selon laquelle Netflix introduirait de la publicité sur sa plateforme. Une rumeur qui revient régulièrement, et ce, malgré les réfutations du principal intéressé.

Mais on pourrait se demander si la publicité ne serait pas une solution envisageable pour renflouer les caisses de Netflix au lieu d’augmenter régulièrement les tarifs de ses abonnements. Certains services ont déjà cédé à la tentation, c’est notamment le cas d’Hulu et Peacock, mais pour Reed Hastings, directeur de Netflix, ce n’est pas la meilleure solution.

L’homme a réaffirmé son opposition à la présence de publicité sur Netflix lors d’une interview accordée à Variety. Pour Reed Hastings, l’absence de publicité « est la conviction que nous pouvons bâtir une meilleure entreprise, une entreprise plus précieuse [sans publicité] ».

« La publicité semble facile jusqu’à ce que vous y arriviez. Ensuite, vous réalisez que vous devez extraire des revenus d’autres endroits parce que le marché publicitaire total ne croit pas, et en fait, en ce moment, il diminue », a-t-il expliqué. « C’est un combat au corps à corps pour amener les gens à dépenser moins pour, vous savez, ABC et à dépenser plus sur Netflix. Il y a beaucoup plus de croissance sur le marché de la consommation que dans la publicité, qui est assez stable. Nous avons été introduits en bourse il y a 20 ans à environ un dollar par action, et maintenant nous sommes [plus de] 500 $. Je dirais donc que notre stratégie axée sur les abonnements a plutôt bien fonctionné. Mais c’est fondamentalement ce que nous pensons être le meilleur capitalisme, par opposition à une chose philosophique ».

Le directeur de Netflix avait déjà indiqué par le passé qu’à côté de mastodontes tels que Google, Facebook ou Amazon, le service de streaming ne ferait très certainement pas le poids pour décrocher des contrats publicitaires intéressants.

On peut donc facilement imaginer que la publicité ne fera pas son apparition de sitôt sur Neftlix. La firme en fait d’ailleurs l’un de ses arguments phares depuis de nombreuses années.