En boutique, en ligne ou via une application, il existe plusieurs manières de connaitre le DAS de son smartphone. 

Depuis le 1er mars 2014, en Belgique, la valeur DAS des smartphones doit obligatoirement être mentionnée dans les points de vente de téléphones. Il est également possible de retrouver cette information sur les sites Internet des points de vente, encore faut-il que votre smartphone soit encore commercialisé.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours tenter de faire une recherche sur la toile ou contacter le constructeur de votre smartphone – mais attention, le DAS peut être mis à jour ! C’est pourquoi il est intéressant de vérifier régulièrement le DAS de son téléphone via d’autres sources.

OpenBarres, l’app de l’ANFR

De nombreuses applications proposent de vous indiquer le débit d’absorption spécifique d’un smartphone, mais leur fonctionnement n’est pas forcément des plus fiables. C’est pourquoi on vous conseille plutôt l’app de l’Agence nationale des fréquences française (ANFR), OpenBarres.

Au-delà du jeu de mots, l’application renseigne le DAS de très nombreux smartphones, même si tous ne sont pas enregistrés. Il suffit de télécharger l’application depuis le Play Store ou l’App Store et d’appuyer sur le bouton DAS.

Par exemple, le DAS d’un Galaxy S8 est de 0,32 W/kg au niveau de la tête et de 1,27 W/kg au niveau du tronc, à 5mm du corps.

L’application a l’avantage de proposer le DAS en temps réel des smartphones. En effet, les mesures renseignées sont en réalité le débit maximal qu’un téléphone peut atteindre. Bien souvent, le DAS du smartphone est inférieure à cette mesure.

Le DAS peut varier en fonction du réseau auquel le téléphone est connecté. OpenBarres prend en compte l’évolution de la qualité du signal du téléphone. Un téléphone émettra plus de DAS pour se connecter à un réseau faible puisqu’il devra émettre plus d’ondes pour se connecter au réseau. Inversement, si le signal est fort, le smartphone devra émettre moins d’ondes pour le capter.

Ainsi, le DAS du même Galaxy S8 est de 1,24 W/kg lorsqu’il capte mal le réseau (une barre).

L’Office allemand de la protection contre les rayonnements

Si votre smartphone n’est pas répertorié sur l’app de l’ANFR, vous pouvez toujours faire une recherche sur le site de l’Office fédéral de la protection contre les rayonnements recommandé par le service fédéral belge.

Le site officiel allemand permet de faire des recherches sur base des marques de téléphones et liste des modèles très récents. Il indique le DAS au niveau de la tête et du tronc. Par exemple, pour un OnePlus 7 T, le DAS au niveau de la tête est de 1,04 W/kg et de 1,4 W/kg au niveau du corps.

Encore une fois, la base de données ne reprend malheureusement pas tous les smartphones – c’est le problème de beaucoup de sites du genre. Elle répertorie toutefois plus de smartphones que l’application française.