Les quelques 8.000 employés irlandais de Google ont été invités à travailler depuis leur domicile.

Selon l’Irish Independant, la filiale irlandaise de Google a proposé à ses employés de faire du télétravail plutôt que de se rendre au bureau. La raison à cela est bien entendu liée au coronavirus. Récemment, un employé irlandais de Google a présenté des symptômes « pseudo-grippaux ». Il n’en fallait pas plus à la firme pour prendre des mesures, bien qu’il n’ait pas encore été établi qu’il s’agissait du coronavirus.

En proposant à ses employés de travailler depuis leur domicile, Google cherche évidemment à éviter la contamination de son personnel. Cela permettra également d’éviter que les « Googleurs » ne soient exposés à des personnes contaminées lors de leurs déplacements.

Google fait preuve d’une « abondance de prudence », comme le souligne Adrian Weckler, journaliste à l’Irish Independent. À ce jour, un seul cas de coronavirus a été constaté en Irlande.

Les risques de contamination sont donc assez faibles dans le pays, mais Google chercherait à tester l’efficacité de ses équipes en télétravail. Si les choses empiraient, notamment aux États-Unis, le géant de la tech saurait s’il est viable de proposer le télétravail à l’ensemble de ses travailleurs ou si d’autres mesures doivent être mises en place pour assurer un bon rythme de travail.

La firme de Mountain View n’est pas la seule à opter pour cette solution. Twitter propose également à ses employés de travailler depuis chez eux le temps de l’épidémie du coronavirus.