Le nouveau smartphone de Huawei, le P30 Lite New Edition est livré avec les services Google.

Drôle de stratégie que celle de Huawei, qui tentera tant bien que mal de limiter la casse en ce début d’année 2020 en continuant à commercialiser des smartphones Android incluant les Google Web Services (Google Docs, Gmail, Play Store et toute la suite logicielle de Google) malgré les sanctions du gouvernement américain, qui l’empêche de vendre ses smartphones avec les Google Web Services intégrés.

Placé sur une liste noire, le géant chinois ne peut plus commercer avec certaines entreprises américaines, dont Google. Dans la pratique, cela signifie qu’il est impossible d’installer les applications de Google sur ces terminaux. Etant donné que de nombreux logiciels tiers utilisent également les Google Web Services, notamment pour les données de localisation de Google Maps, certaines applications développées par des studios externes ne fonctionnent pas non plus sur les nouveaux terminaux du fabricant, à l’image d’Uber par exemple.

Mais cette interdiction ne concerne pas les anciens modèles. Le constructeur chinois a donc développé un workaround en mettant à jour ses anciens terminaux. Le P30 Lite de 2019 est ainsi récemment revenu d’entre les morts avec un nouveau nom. Il s’appellera désormais le P30 Lite New Edition. Le design n’a pas changé, mais certains composants ont été remplacés. Le constructeur augmente par exemple la RAM et la mémoire de son smartphone pour rester compétitif.

Cette étrange stratégie permet au constructeur chinois de continuer à vendre des smartphones avec les Google Web Services en Belgique. Les appareils qui sont vendus dans le commerce aujourd’hui auront droit aux prochaines mises à jour de l’OS et continueront à être supportés par Google. Il n’y a donc pas d’inquiétude à se faire. La stratégie de Huawei ne peut toutefois pas reposer exclusivement sur ces modèles remis au goût du jour.

Récemment, Huawei a commercialisé son premier smartphone “sans Google” en Belgique. Il tourne sous Android mais n’intègre pas les Google Web Services. Le Mate 30 Pro n’est toutefois disponible que dans la boutique officielle du constructeur. Progressivement, Huawei devrait toutefois proposer plus de smartphones sans les Google Web Services. Un pari audacieux, compte tenu de l’énorme place que prennent aujourd’hui les Google Web Services dans la sphère Android.