L’objectif est d’améliorer sa technologie de reconnaissance vocale.

Il y a quelques mois, nous apprenions que Facebook écoutait et analysait les messages vocaux échangés sur Messenger à l’insu des utilisateurs. Une pratique pour laquelle Facebook s’était attiré les foudres des utilisateurs, de même qu’Amazon, Apple, Google et Microsoft qui procédaient de la même façon – toujours à l’insu de leurs utilisateurs – pour améliorer leur système respectif d’assistant virtuel. Les entreprises avaient dû mettre leur projet en pause afin de proposer une alternative acceptable. Et pour Facebook, la solution semble être de rémunérer des utilisateurs qui acceptent de prononcer des messages vocaux afin qu’ils soient écoutés et retranscrits.

Avec le programme Pronunciations, Facebook met en place un système qui respecte davantage la vie privée de ses utilisateurs puisqu’ils sont libres de l’intégrer ou non. Pour attirer les utilisateurs, Facebook propose de les payer 5$, mais il faudra réaliser de nombreux enregistrements pour pouvoir les obtenir.

Les utilisateurs qui souhaitent participer au programme afin d’aider Facebook à améliorer son système de reconnaissance faciale pourront le faire en installant l’application Viewpoints. Cette dernière sert d’étude de marché à l’entreprise.

Dans la pratique, les membres du programme devront prononcer plusieurs fois la phrase « Hey Portal » suivie du prénom d’un ami, et ce, jusqu’à 10 amis maximum. Ils obtiendront alors 200 points, mais ne pourront recevoir leurs 5$ qu’au bout de 1000 points et via virement PayPal.

L’entreprise précise que les enregistrements réalisés dans le cadre de Pronunciations ne seront pas liés aux comptes Facebook des utilisateurs.

Dans un premier temps, le programme n’est disponible qu’aux États-Unis et s’adresse uniquement aux utilisateurs âgés de plus de 18 ans qui disposent d’au moins 75 amis sur Facebook. Le déploiement de Pronunciations se fera lentement, indique Facebook.