Le service de car-sharing stoppera ses services le 29 février prochain.

Trois après son apparition à la capitale, DriveNow tire sa révérence. Un retrait qui s’explique, selon le communiqué de presse, par le fait que le service n’ait pas atteint ses objectifs, malgré le fait que « de plus en plus de Bruxellois aient intégré [le] service à leur comportement quotidien en matière de mobilité ».

Selon DriveNow, la raison à cet échec viendrait du fait que trop de Bruxellois disposent de leur propre voiture et n’ont pas besoin de profiter d’un service de partage de voiture. Une explication que l’on peut mettre en perspective du nombre de services de car-sharing implantés à Bruxelles. Il est vrai que ce nombre est important et donc que la concurrence est rude. En janvier 2019 déjà, ZipCar fermait boutique à Bruxelles.

Dans les faits, les utilisateurs de DriveNow pourront continuer d’utiliser ses services à Bruxelles jusqu’au 29 février 2020 et terminer leurs courses à 23h59 au plus tard. À l’approche de cette date fatidique, le nombre de véhicules disponibles sera évidemment moindre. Les utilisateurs de DriveNow sont invités à utiliser leurs crédits avant cette date ou à se renseigner auprès du service client de DriveNow pour toute question à ce propos ou au sujet de la disparition du service à Bruxelles à l’adresse mail suivante : service@drive-now.be.

La capitale belge n’est pas la seule à faire une croix sur DriveNow. Le service a également annoncé qu’il se retirait de Florence et de Londres. Cette disparition dans ces villes ne signifie pas pour autant la disparition pure et simple de DriveNow. En effet, le service de car-sharing restera encore dispoblie dans 18 villes européennes.

Et que les Bruxellois se rassurent, il existe de nombreuses alternatives à DriveNow dans la capitale.