Comme chaque année, Voxler nous livre sa vision du karaoké avec la cuvée 2020 de son Let’s Sing, désormais seul et unique représentant d’un genre devenu moribond.

De Lips à Just Sing en passant par Singstar et The Voice, les tentatives de mettre sur pied un jeu de karaoké populaire n’ont pas manqué à travers l’histoire du jeu vidéo. Peu de franchises ont toutefois duré… Avec Let’s Sing, Voxler tient l’un des derniers représentants du genre – et le seul jeu de karaoké de cette fin d’année 2020.

La playlist du jeu rassemble une bonne quarantaine de morceaux.

Cette année encore en Belgique, les acheteurs auront le choix entre deux versions : la version standard, qui n’intègre que des morceaux internationaux et aucun titre de chanson française, et la version francophone, qui intègre majoritairement des titres de la variété française et quelques hits internationaux. Votre choix se portera donc davantage sur l’un ou l’autre en fonction de vos affinités.

Dans la playlist de la version Hits français on retrouvera des morceaux d’Amel Bent, Soprano, David Halliday, Zazie, Tryo ou encore Alain Souchon, mais également une poignée de grands classiques, dont “Numb” de Linkin Park, “The show must go on” de Queen ou “Wannabe” de Spice Girls. Pour la version internationale, les morceaux francophones sont remplacés par des titres comme “Let you love me” de Rita Ora, “Angels” de Robin Williams ou “Natural” d’Imagine Dragons. Globalement, on pourra reprocher à Let’s Sing 2020 sa playlist de seconde zone. Il y a certes de grands noms au programme, mais ce ne sont pas forcément les morceaux les plus récents ni les plus connus qui ont été choisis…

A ce titre, il est regrettable également que des morceaux additionnels soient proposés uniquement à la vente. Contrairement à Ubisoft, qui propose des abonnements de plusieurs jours / mois pour accéder à l’intégralité du catalogue en ligne de morceaux, l’éditeur a fait le choix d’un modèle économique plus classique, et moins intéressant pour le consommateur – les morceaux étant facturés au prix plein.

Autre précision importante : en fonction de la plate-forme que vous choisirez, le jeu ne proposera pas la même prise en main. Sur Xbox One par exemple, il n’existe pas de version bundle du jeu avec un micro. Il faudra donc impérativement utiliser son smartphone pour la reconnaissance vocale. Sur Switch et PS4 en revanche, le consommateur aura le choix entre utiliser un microphone dédié ou utiliser son smartphone. Si dans la pratique utiliser son smartphone permet d’économiser une bonne vingtaine d’euros, il faut bien admettre que le concept ne fonctionne qu’à moitié. D’une part parce qu’il faudra s’assurer que tous les convives aient une batterie de smartphone chargée et d’autre part parce que chaque invité devra télécharger l’appli dédiée pour jouer à plusieurs.

L’interface du jeu reste très sobre.

Dans un cas come dans l’autre, la reconnaissance vocale ne donne pas vraiment l’impression d’être au point. Trop souvent, murmurer sur la bonne intonation suffit pour marquer des points. Peu importe finalement ce que vous dites, le système validera tous vos mots pour peu qu’ils soient dits sur la bonne intonation. Certes, c’est un défaut que l’on retrouve sur presque tous les jeux de karaoké, mais on aurait aimé que cela fasse partie du passé en 2020.

Let’s Sing 2020 se rattrape toutefois au niveau de son contenu, très riche. On retrouve ici un mode solo, un mode duo, un jukebox pour écouter tous les morceaux de la playlist, mais aussi un mode compétition et, grande nouveauté cette année, un mode Let’s Party, un véritable condensé de fun dans lequel les joueurs seront confrontés à une succession de challenges complètement barrés. Ce nouveau mode de jeu est la vraie bonne surprise de la cuvée 2020 puisqu’à lui seul, il parvient à animer une soirée entre deux amis avec ses défis tous plus originaux les uns que les autres dans lesquels les joueurs devront faire preuve de tact pour battre leur adversaire.

Globalement, le contenu du jeu est donc plutôt généreux. On notera également que le logiciel est vendu seul 40€, un tarif qui reste très compétitif. D’autant plus que côté réalisation, Let’s Sing 2020 s’en sort plutôt bien. Le soft est parfaitement fini – pas de bugs, de ralentissements ou de couacs à l’horizon. Tout fonctionne comme un charme.

Au final, si la playlist fera des grincheux, force est de constater que Let’s Sing 2020 s’en sort plutôt bien et s’impose comme un très bon divertissement pour les soirées entre amis.

Conclusion

Enrichie par un nouveau mode multijoueur qui propose une succession de défis plus variés les uns que les autres, la cuvée 2020 de Let’s Sing parvient à convaincre avec son contenu très riche et sa finition irréprochable. Ici, pas besoin de micro. Un smartphone pourra être utilisé comme microphone durant vos parties. La reconnaissance vocale reste – dans un cas comme dans l’autre – très approximative comme dans finalement tous les jeux du genre. L’important, c’est que l’on s’amuse. Et à ce niveau, Let’s Sing 2020 se révèle très divertissant. On pourra toutefois lui reprocher une playlist moyennement inspirée, qui manque à la fois de talents et de tubes. La plupart des morceaux sont là pour faire du remplissage, dans la version francophone du jeu comme dans la version internationale. On pourra toujours se rabattre sur les morceaux de la boutique en ligne… mais il faudra débourser quelques euros de plus par morceau. A ce titre, il est dommage que l’éditeur ne propose pas de formule d’abonnement, à l’image de ce qu’Ubisoft fait avec sa série Just Dance…

Let's Sing 2020

6.8

Gameplay

6.0/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

6.5/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • Jouer au micro ou au smartphone
  • Une tracklist assez variée
  • 2 variantes : la chanson française ou les hits internationaux
  • Le nouveau mode Let's Party

Les - :

  • La reconnaissance de la voix, toujours pas au point
  • Pas de formule d'abonnement à la Just Dance pour des morceaux complémentaires
  • Assez pauvre en nouveautés