Première création d’un tout petit studio indépendant allemand, Lost Ember était parvenu à susciter l’enthousiasme des gamers dès sa première bande-annonce. 

Projet ambitieux mené par un tout petit studio allemand, Lost Ember se situe à mi-chemin entre un “walking-simulator” et un Breath of the Wild, duquel il s’inspire pour sa direction artistique, son univers coloré et sa prise en main dynamique.

Le jeu du petit studio allemand Mooneye propose d’incarner l’esprit d’un ancien chef de tribu qui n’a pas pu prendre son envol vers l’au-delà après sa mort et s’est réincarné en loup. Avec l’aide d’un autre esprit qui l’accompagnera dans un voyage initiatique, notre héros découvrira comment il en est arrivé là.

La direction artistique du jeu est superbe.

Dans Lost Ember, le joueur découvrira un monde unique, dans lequel la nature a repris ses droits après la disparition de l’espèce dominante. Si le background est léger, le joueur en apprendra davantage sur cet univers et l’histoire du personnage central en traversant les superbes décors du jeu.

Malgré les apparences, Lost Ember n’est pas un jeu d’aventure dans la continuité d’un Breath of the Wild. Il s’agit en réalité d’une sorte de walking-simulator assez dirigiste. La plupart du temps, on avance en ligne droite, sans réellement se préoccuper d’explorer dans les moindres recoins les décors. Le jeu est très simple d’accès mais pas pour autant inintéressant. Tout d’abord, parce que la créature que l’on contrôle, une sorte de loup, est très agréable à diriger. Elle se déplace rapidement et bondit telle une tigresse. Le joueur n’est de surcroit pas limité à cette unique créature puisqu’il pourra prendre le contrôle de tous les animaux croisés dans le jeu, des rongeurs aux poissons en passant par les oiseaux et mammifères. Chaque créature se contrôle différemment. Passer de l’une à l’autre sera d’ailleurs indispensable pour progresser puisque les niveaux vous forceront à traverser lacs, grottes, tunnels et canyons.

Il est possible d’incarner de nombreuses créatures différentes.

Dynamique, le gameplay de Lost Ember permet au joueur d’expérimenter sans cesse de nouvelles expériences, en passant d’une créature à l’autre. La progression dans le jeu reste toutefois très dirigiste et contemplative… Car il n’y a pas grand chose à faire dans ce magnifique univers. La plupart du temps, on se contente d’aller d’un point A à un point B puis d’activer une cinématique, pour reprendre son chemin ensuite. Pas de combats ni d’énigmes à l’horizon. Et c’est finalement ce qui hurte le plus ce sympathique jeu d’aventure, qui aurait gagné à proposer davantage qu’une simple promenade contemplative.

Il faut le reconnaître toutefois, visuellement, le jeu est superbe avec ses environnements grandioses. La direction artistique, très inspirée, lorgne gentiment du côté d’un Breath of the Wild. La musique et les excellents doublages immergent parfaitement le joueur dans cet univers charmant, qui ne demande qu’à être exploré.

Vous pourrez même incarner des poissons.

Vu sa réalisation et ses qualités, il fallait s’attendre à un prix de vente relativement élevé. Il faudra de ce fait débourser 30€ pour faire l’acquisition du jeu. Et malheureusement, l’heure de jeu se paye cher puisqu’il ne faudra pas plus de 6h pour faire le tour de ce que Lost Ember a à proposer… On reprochera également au titre de Mooneye ses nombreux bugs, crashs et ralentissements qui affectent forcément l’immersion dans son univers. Il se peut toutefois que le studio allemand corrige ces petits défauts par le biais de mises à jour.

Conclusion

Visuellement superbe, Lost Ember est un jeu d’aventure qui montre un énorme potentiel mais dont le gameplay se résume trop souvent à une longue promenade contemplative. A mi-chemin entre un Breath of the Wild et un Walking Simulator, Lost Ember offre toutefois une expérience de jeu unique en permettant au joueur d’incarner de nombreuses espèces animales, qui lui permettront d’explorer ses superbes environnements. Pas de combats ni d’énigmes à l’horizon toutefois pour cette expérience contemplative, qui se boucle en moins de 6h et est maladroitement vendue au prix fort (30€ tout de même). Si son gameplay est réussi, on regrette amèrement le manque d’action et on finit très vite par s’ennuyer malgré l’émerveillement que parvient à créer le jeu à chaque fois que l’on découvre une nouvelle créature. 

Lost Ember

7

Gameplay

7.0/10

Contenu

6.5/10

Graphismes

8.5/10

Bande son

7.5/10

Finition

5.5/10

Les + :

  • Une réalisation superbe
  • La direction artistique, grandiose
  • Une très bonne bande sonore
  • Contrôler différentes créatures

Les - :

  • Pas un exemple de stabilité (ralentissements et crashs)
  • 6 petites heures de jeu, pour un tarif de 30€
  • Un gameplay qui se résume trop souvent à un walking simulator
  • Un scénario pas franchement passionnant