L’un des plus vieux domaines de la toile pourrait bientôt passer entre les mains d’une société à but lucratif.

À première vue, il n’est pas évident de comprendre pourquoi des internautes se mobilisent pour « sauver » le .org. Dans les faits, ce vieux nom de domaine est souvent synonyme d’organisations à but non lucratif. On le retrouve accolé à Wikipédia, Mozilla, Internet Archive ou encore le site de pétition Change. Le fait qu’il passe des mains d’un organisme sans but lucratif, le Public Interest Rregistry (PIR), aux mains d’une société à but lucratif, Ethos Capital, a toutefois du mal à passer.

Plusieurs organisations se sont associées pour lancer une pétition, SaveDotOrg, afin de dissuader les parties prenantes à ce rachat de réaliser la vente. Parmi les 27 organismes, on retrouve Creative Commons, Eletronic Frontier Foundation, Internet Archive ou encore la fondation Wikimédia. En parallèle de ces 27 organisations, ce sont plus de 6.800 internautes qui ont cosigné la lettre adressée aux présidents d’Internet Society, de l’actuel propriétaire du domaine .org, ainsi qu’aux patrons de l’ICANN, la société qui attribue les noms de domaines et les numéros sur Internet.

Que craignent les internautes ?

La principale crainte de ce rachat par une société à but lucratif est une augmentation des tarifs impliqués, même si l’actuel propriétaire assure que le repreneur va garder le domaine « accessible et à un prix raisonnable ». Une hausse qui pourrait s’avérer compliquée pour certaines ONG.

Au-delà de la hausse des tarifs, SaveDotOrg pointe un autre risque lié à ce rachat. L’acquéreur Ethos Capital pourrait décider de suspendre des noms de domaines d’ONG parce que certains organismes ou institutions se plaignent des activités de ces ONG. Ces organisations non gouvernementales font régulièrement l’objet de plaintes et de critiques.. Jusqu’à présent, le recours au domaine .org permettait d’offrir une certaine sécurité à ces organismes puisqu’il était géré par un organisme à but non lucratif.

SaveDotOrg rappelle à l’Internet Society la promesse qu’avait faite sa présidente en 2002, lorsque PIR a mis la main sur la gestion du domaine, à savoir que .org resterait supervisé par la communauté des ONG.

Reste à voir si les parties entendront les revendications des internautes et des organisations qui cherchent à sauver le nom de domaine.