La viande de boeuf a été imprimée grâce à une imprimante 3D alimentaire.

C’est un véritable exploit qu’ont réalisé les astronautes de l’ISS. En partenariat avec Aleph Farms, une entreprise alimentaire spécialisée dans la culture de viande, les astronautes ont rempli avec succès leur mission de cultiver de la viande dans l’espace avec une quantité limitée de ressources. Une première mondiale qui démontre la viabilité de la culture de la viande en laboratoire.

À l’heure actuelle, la production de viande à l’échelle mondiale a un impact dévastateur sur notre planète. Élever du bétail exige des quantités importantes d’eau et de nourriture. L’alimentation du bétail exige également de cultiver des quantités pharaoniques de céréales, lesquelles impactent forcément la déforestation.

Une situation qui pourrait s’empirer dans les années à venir puisqu’en 2050, ce seront 10 milliards d’être humains qu’il faudra nourrir. C’est pourquoi la science tente aujourd’hui de trouver les solutions de demain en termes de productions alimentaires et cela passe par la viande créée en laboratoire.

Une viande extraterrestre

La culture d’un steak de bœuf au sein de l’ISS est significative pour la recherche puisque les astronautes ont réalisé cet exploit avec des quantités limitées de ressources. « Dans l’espace, nous n’avons pas 10 000 ou 15 000 litres d’eau disponibles pour produire un kilo de bœuf. Cette expérience commune marque un premier pas important dans la réalisation de notre vision visant à assurer la sécurité alimentaire des générations futures, tout en préservant nos ressources naturelles », s’est exprimé Didier Toubia, co-fondateur et PDG d’Aleph Farms.

Pour arriver à créer leur steak spatial, les astronautes ont eu recours à une imprimante 3D dédiée à l’alimentation. Les scientifiques ont réussi à imiter le processus naturel de régénération de tissus musculaires dans un milieu contrôlé. Un exploit qui démontre qu’une alimentation durable est parfaitement envisageable.

Selon la firme Aleph Farms, le procédé de production serait beaucoup moins néfaste pour la planète et permettrait de produire les quantités suffisantes de viandes pour nourrir tout le monde. De plus, la viande de laboratoire serait toute aussi qualitative et saine que la viande d’élevage.

À noter que le procédé utilisé au sein de la Station Spatiale internationale ne permet pas encore une production de masse.