Il s’agit de l’un des emblèmes du jeu vidéo, Mario est connu dans le monde entier et est apparu dans plus de 200 jeux. Et pourtant, très peu de gens connaissent la véritable histoire de la mascotte de Nintendo…

Mario portait un nom différent à l’origine

Shigeru Miyamoto, son créateur, avait prévu de le nommer « Mr Vidéo » et de le placer dans chacun de ses jeux vidéo. Dans sa première apparition, le jeu Donkey Kong (1981), il était connu sous le pseudonyme de « Jumpman » en rapport avec sa capacité à sauter au-dessus des tonneaux lancés par le singe. Don James, lorsqu’il était Vice-président des opérations à Nintendo America a déclaré que le nom venait du propriétaire des locaux de la branche américaine de l’entreprise, Mario Segali.

Mario a fait sa première apparition dans Donkey Kong.

Mario n’est pas débuté sa carrière comme un plombier, mais comme un charpentier.

Dès sa première apparition dans Donkey Kong, il a été décidé qu’il serait plus attachant s’il faisait un travail manuel. Ce n’est que dans Mario Bros, en 1983, qu’il sera présenté comme un plombier. Mario a porté de nombreuses casquettes depuis, incarnant à tour de rôle un embouteilleur (Mario Bros Game & Watch), un chargeur de ciment (Mario Cement Factory), un soldat (Mario Bombs Away), un démolisseur (Wrecking Crew), un arbitre (Mike Tyson’s Punch Out) et un médecin (Docteur Mario). Officiellement, sa profession reste toutefois plombier.

Mario ne devait pas avoir de moustache

La fameuse moustache n’était pas vraiment une idée de base, mais plutôt une façon de contourner les limitations techniques de l’époque : « Quand je créais le design de personnages, j’avais un espace de 16 pixels sur 16 pixels, donc un personnage avec une morphologie normale n’aurait pas été marrant. J’ai commencé par une très grosse tête pour ensuite remplir le corps. Je n’avais pas la place pour faire une bouche, donc j’ai fait un gros nez et j’ai ajouté une moustache. Pareil pour les cheveux, on ne savait pas assez bien les voir donc je lui ai mis un chapeau » explique Shigeru Miyamoto.

A la base, Mario n’aurait pas dû avoir de moustache.

Mario Bros. 2 n’était pas un jeu Mario à la base

Le jeu Mario Bros. 2 auquel vous avez joué sur NES n’était en réalité pas un jeu Mario à l’origine. Quand Nintendo sortit le second opus des aventures du plombier en 1986, le jeu fut jugé beaucoup trop dur pour le public européen et américain. Les développeurs ont alors utilisé le jeu Doki Doki Panic, et ont remplacé les personnages de base par Mario, Luigi, Toad et la princesse Peach. Le jeu sera renommé chez nous Super Mario Bros 2. Nintendo sortira finalement le vrai Super Mario Bros. 2 en Europe dans la compilation Super Mario All Stars sous le nom de « Super Mario Bros. The Lost levels ».

Doki Doki Panic a servi de base de travail pour la sortie occidentale de Super Mario Bros 2.

40 millions de ventes : Super Mario Bros détient toujours un record

Mario a fait vendre plus de 530 millions de jeux à travers le monde, mais le record revient toujours au premier Super Mario Bros. Le jeu est sorti en 1985 et s’est vendu à 40.24 millions d’exemplaires. Ces chiffres ont été gonflés grâce au fait que le jeu était vendu dans un pack avec la NES. Le second record est le titre de 2010, New Super Mario Bros. sur Wii, vendu à 29.09 millions de copies.

Avant Peach, Mario sauvait Pauline

Dans Donkey Kong, Mario vient à la rescousse de Pauline, et non de la princesse Peach. Ce n’est que quatre ans plus tard avec la sortie de Super Mario Bros., que Peach deviendra la compagne de Mario. Dans la série animée de 1986, Peach-Hime Kyushutsu Dai Sakusen (la grande mission pour sauver la princesse Peach), Mario et Luigi partent à la rescousse de la princesse, et celle-ci finit dans les bras d’un prince.

Mario n’est pas un tendre avec les animaux

Non, Mario ne pointe pas du tout une direction, il frappe le pauvre Yoshi.

Depuis Super Mario World, Mario monte Yoshi pour la première fois. Durant très longtemps, les gens ont pensé que Mario utilisait la monture de façon très naturelle, mais il s’agissait en réalité d’une relation abusive puisque le plombier frappait l’animal très régulièrement. « Beaucoup de gens pensent que Mario pointe le doigt vers l’avant en disant ‘go’ pour que Yoshi tire la langue. Mais ce que j’ai dessiné à l’époque, c’est un Yoshi qui tire la langue de surprise après avoir été frappé par Mario » explique Shigefumi Hino, le créateur du dinosaure vert. Dans le jeu de 1982 Donkey Kong Jr, Mario était présenté comme le méchant du jeu, le joueur contrôlait Donkey Kong Jr, le fils de Donkey Kong, pour libérer son père capturé par Mario.

Nintendo protège sa licence

Nintendo a été jusqu’à racheter les droits de deux films pornos pour protéger l’intégrité de son plombier. Les deux films, Super Mario : Super Hornio Brothers et Super Hornio Brothers II, sont sortis en 1993 et ont scandalisé Nintendo qui finira par racheter les droits exclusifs pour empêcher la diffusion. Les deux films sont depuis tombés dans l’oubli, un peu à la manière du long-métrage sorti dans les salles la même année.

Basé sur un stéréotype

L’origine italienne de Mario est accidentelle. C’est en 1983 que les origines italiennes de Mario se consolident pour la première fois avec la sortie de Super Mario Bros. « Petit, j’étais fan de comics étrangers. Donc je dessinais des personnages qui avaient un look occidental, avec des plus grands nez, etc. Avec la sortie de Mario Bros., on avait un environnement sous-terrain, donc j’ai décidé qu’il serait plombier. Mettons-le à New York, et il sera Italien. Il n’y avait vraiment pas plus de réflexions que ça » a déclaré Miyamoto.

Une rue à son nom

Mario est le premier personnage à avoir une rue à son nom. L’avenue Super Mario Bros se situe dans la banlieue de Saragosse, dans le nord-est de l’Espagne.