Présents lors de la keynote annuelle d’Acer, nous avons pu nous entretenir avec le directeur du management des produits de la marque, John Miedema. L’occasion de revenir sur la stratégie d’Acer pour l’avenir.

Cela fait 3 ans et demi que la marque taïwanaise s’est lancée sur le marché des ordinateurs de gameurs. Un lancement réalisé car les conditions s’y prêtaient plutôt bien selon John Miedema  les technologies étaient assez développées pour proposer quelque chose de vraiment qualitatif. De plus, l‘intérêt pour les consoles déclinait en opposition de celui pour l’e-sport qui commençait à véritablement se développer, ce qui nous a poussé à nous lancer dans l’aventure“.

En trois ans, la marque a réussi à se faire une place dans ce secteur avec sa gamme d’ordinateurs Predator. Elle est surtout très appréciée aux États-Unis, en Russie et en Allemagne où elle est le numéro 1 des PC gameurs. Une popularité qui pousse les équipes d’Acer à proposer des produits toujours plus qualitatifs. “L’intérêt pour les PC gameur ne cesse de croître chaque année ce qui nous donne toujours plus envie de nous surpasser chez Acer. Par ailleurs, ce type d’ordinateurs particulièrement excitant parce qu’ils rassemblent tous les aspects des autres ordinateurs. Il faut de la performance, de la qualité visuelle et sonore et un design agréable“.

Avec ses nouveaux Predator 300 et 700 et son concept de clavier coulissant permettant une meilleure ventilation, Acer marque une fois de plus son intérêt pour ce secteur. Et pas question de s’orienter – en tout cas pour l’instant – vers une formule dématérialisée comme l’a récemment fait Google avec sa console cloud gaming Stadia.

Les PC Predator ont beaucoup évolué depuis leur début, notamment en termes de design. On est passé de quelque chose de rouge et agressif à un ordinateur plus neutre, mais professionnels avec des claviers aux lumières personnalisables. On a réussi à se construire une image forte au fil des années, ce n’est pas le moment de se lancer dans le dématérialisée“, souligne John Miedema. “Ce serait assez risqué pour la marque de proposer ce genre de chose. Je pense que le cloud gaming s’adresse principalement aux joueurs occasionnels ou à ceux qui n’ont pas le budget pour un vrai PC gameur. Mais les vrais joueurs, les hardcores gameurs, sont attachés à leur machine. Le cloud gaming peut venir en complément à tout ce qui se fait déjà en termes de plateforme de jeux vidéo, mais pas encore en remplacement“.

Pour le moment, Acer semble se porter plutôt bien sur le secteur des PC gaming et la marque préfère d’ailleurs se concentrer là-dessus plutôt que de tenter de relancer un autre département, comme celui des smartphones. ” On a eu du succès dans quelques pays, notamment en Belgique, avec nos smartphones Acer, mais au niveau mondial, ce n’était pas le cas. C’est pourquoi on s’est détaché des téléphones mobiles et qu’on s’est concentré sur quelque chose qui fonctionne, les ordinateurs. Pour le moment, on préfère continuer dans cette démarche, mais peut-être qu’un jour Acer reviendra sur le marché des smartphones “