La vente d’ossements humains rapporte gros sur internet

Un trafic d’une drôle de nature se répand sur la toile et en particulier sur Instagram ou Facebook. Les réseaux sociaux seraient en effet des lieux de choix pour des annonces de ventes d’ossements humains.

C’est un drôle de business qui se propage sur Internet, à tel point que les réseaux sociaux sont même qualifiés de “plaques tournantes” de ventes macabres. Damien Huffer et Shawn Graham, deux archéologues, ont même déjà consacré une étude scientifique à ce phénomène.

Ces derniers expliquent avoir déjà remarqué plusieurs milliers de photos et de vidéos publiées sur Instagram. Selon les travaux de chercheurs, l’offre est même en augmentation et attire une communauté de connaisseurs, vendeurs et collectionneurs.

En 2013, seulement 3 annonces avaient été recensées, alors que ce chiffre monte à 77 en 2016. La valeur totale de ces annonces s’élèverait à 50.000€ pour cette même année.

La majorité des annonces ont été mises en ligne par des vendeurs basés aux États-Unis. Cela semble logique puisque ce commerce reste légal outre-Atlantique.

La présence de ces annonces sur les réseaux s’explique par l’interdiction promulguée par différents sites de vente en ligne. Etsy a notamment interdit la vente d’ossements humains depuis 2012 alors qu’Ebay a réagi contre ce type de transactions en 2016.