Les fake news se répandent de plus en plus facilement sur internet et Microsoft vient de déployer un module pour lutter contre ce phénomène de désinformation.

Il est de plus en plus courant de voir des actualités fallacieuses diffusées sur le web. A l’heure de l’internet 2.0, les fake news ont la côte et il est indispensable de s’en protéger.

À l’instar de Whatsapp, Microsoft veut lutter contre un ce fléau et vient d’annoncer le lancement d’un module intégré à son navigateur Edge, utilisable aussi bien sur ordinateur que sur smartphone.

Ce module est le fruit d’un partenariat avec la société NewsGuard, qui est une organisation regroupant des journalistes expérimentés en matière de vérification de l’information. C’est par une iconographie très simple, basée sur une notation sur 5, qu’il est possible d’identifier si une information peut être considérée “de confiance”, ou reste à prendre avec des pincettes.

NewsGuard part du principe qu’un site bénéficie de la meilleure note, défini par un label vert, jusqu’à ce que les articles d’un site soient évolués. Cette note est établie selon 9 critères, divisés en 2 catégories selon la crédibilité et la transparence du média, allant de la qualité éditoriale (titre, source, corrections) jusqu’à la communication des sources de revenus (propriétaire, groupe financier, noms des auteurs), en précisant également lorsqu’un article est sponsorisé.

Bien sûr, cela ne reste qu’une note de fiabilité censée aider à l’évaluation d’une information et n’a pas pour but de censurer un contenu en particulier ni de mettre une mauvaise note s’il s’agit d’un article en rapport avec Microsoft.

Pour information, il est possible pour tout un chacun de pouvoir demander à ce qu’un article en particulier soit examiné, mais pour cela, il faut avoir au préalable installé l’extension. Celle-ci n’est d’ailleurs pas exclusive à Microsoft Edge, puisqu’il est également possible de l’installer sur Firefox, Chrome et Safari.