Un analyste l’assure : 50% des comptes sur le réseau social seraient des faux.

On le sait, Facebook a un vrai problème de faux comptes. Le réseau social fait régulièrement le tri parmi les comptes de ses utilisateurs. Cela n’empêche pas le problème de persister.

Interrogé sur le sujet par Mashable, Aaron Greenspan, auteur et créateur du Face Book, le système en ligne dont Mark Zuckerberg se serait inspiré pour créer Facebook, l’assure : la moitié des comptes du réseau social seraient de faux comptes.

“Le fait est que Facebook ne connaît pas le nombre exact de vrais abonnés qu’il a, et n’a aucune méthode pour mesurer la quantité de faux comptes présents sur sa plate-forme” explique Aaron Greenspan. Selon lui, environ 50% des utilisateurs du service seraient de faux comptes. “Facebook a menti au public sur l’ampleur du phénomène” assure l’homme, qui a depuis publié une étude complète sur le sujet.

Une affirmation qui a poussé le réseau social à réagir en déclarant que les informations communiquées par Aaron Greenspan étaient fausses.

S’il ne communique pas la méthode employée pour calculer cette proportion, l’auteur américain marque toutefois un point lorsqu’il rapporte que Facebook ne dispose d’aucun outil de mesure précis, et que le réseau social est lui aussi incapable de justifier ses chiffres.

Par le passé, le réseau social avait déclaré que les faux comptes ne représentaient que 2 à 3% de son audience.

La majorité de ces faux comptes seraient utilisés par des bots pour faire transiter de fausses informations sur le réseau social, créer de faux comptes sur d’autres plates-formes comme Tinder, ou utilisés comme des comptes sous des pseudonymes par des utilisateurs qui disposent de comptes multiples.